Le traitement de l'hépatite B

27 avril 2018
L’hépatite B aiguë, en dehors de la forme fulminante exceptionnelle, ne nécessite pas de traitement. Lorsqu’un certain nombre de critères médicaux sont réunis, l’hépatite B chronique est traitée par des médicaments antiviraux.

Le traitement de l'hépatite B aiguë

Il n'y a pas de médicament spécifique pour guérir une hépatite B aiguë.

Aucun médicament ne doit être pris sans avis médical. En effet, les médicaments peuvent aggraver les lésions hépatiques.

La consommation d'alcool est également interdite pendant la phase aiguë de l'hépatite virale.

Les mesures de prévention de la transmission du virus VHB sont indispensables.

Dans les hépatites aiguës fulminantes, une greffe du foie est parfois envisagée en urgence.

Le traitement de l'hépatite B chronique

La décision  de mettre en route un traitement en cas d'hépatite B chronique, le choix du traitement et la surveillance sont assurés par une équipe médicale pluridisciplinaire (hépato-gastro-entérologue, biologiste, radiologue...) en coordination étroite avec le médecin traitant.

La décision thérapeutique dépend de l’activité du virus (mesure du nombre de virus présents dans le sang) ainsi que de la gravité et de la progression des lésions hépatiques provoquées par le VHB.

Le traitement de l'hépatite B chronique a pour but :

  • l'éradication du virus avec disparition de l' viral et apparition des anticorps,
  • la régression de la ,
  • la prévention de l'évolution vers la cirrhose et le cancer du foie,
  • l'arrêt de la transmission de la maladie à d'autres personnes.

Il fait appel à des médicaments antiviraux de deux types utilisés selon la situation médicale du patient :

  • l’interféron alpha en injections sous-cutanée ;
  • les antiviraux (lamivudine, entécavir, adéfovir, …) à prendre par voie orale.

La durée du traitement est variable selon les médicaments utilisés et selon l'évolution de l'hépatite B chronique.

Le traitement peut s'accompagner d'effets secondaires, surtout en ce qui concerne l’interféron (fatigue, symptômes de la grippe, irritabilité, idées noires...). Il est donc important de se faire suivre régulièrement, au rythme conseillé par le médecin ou en cas de symptômes gênants.

Au cours du traitement et dans les six mois suivant son arrêt, la contraception est recommandée pour les femmes en âge d'avoir un enfant et pour les compagnes des hommes traités.

Si la femme d'un homme traité par antiviraux est enceinte, l'utilisation d'un préservatif est obligatoire en raison des effets secondaires possibles du traitement sur le fœtus.

Le patient, atteint d'hépatite B chronique, doit tout faire pour éviter de malmener son foie ; il est important de :

  • stopper sa consommation d'alcool ;
  • arrêter de fumer ;
  • perdre du poids en cas de surpoids ;
  • essayer de maintenir normal le taux de sucre et de graisses dans le sang.

En cas d'hépatite B chronique, la vaccination contre l'hépatite A est recommandée en l'absence de contamination antérieure (confirmée par une prise de sang).

Il existe des aides efficaces pour arrêter de fumer

Vous êtes dépendant au tabac ? Vous pouvez prendre un traitement de substitution à la nicotine sous forme de timbres, de gommes à mâcher, de comprimés à faire fondre sous la langue. Si les dosages sont adaptés, ces substituts comblent le manque de nicotine. Les effets désagréables liés à l'arrêt du tabac (irritabilité, difficultés de concentration, humeur dépressive, troubles du sommeil ou de l'appétit, etc.) disparaissent ou diminuent.

Pour vous aider à arrêter de fumer, l'Assurance Maladie peut vous faire bénéficier d'un remboursement forfaitaire sur les substituts nicotiniques dans toutes les pharmacies, sur présentation de votre ordonnance. Parlez-en avec votre médecin traitant.

Lorsque l'hépatite B chronique évolue vers la cirrhose évoluée, une greffe hépatique est envisagée.

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actes et prestations : Hépatite B chronique. Site internet : HAS. Saint Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 21 décembre 2017]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actualisation des actes de biologie médicale relatifs au diagnostic et à la prise en charge des hépatites B, C et D. Site internet : HAS. Saint Denis La Plaine (France) ; 2017 [consulté le 21 décembre 2017]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Hépatites. Paris ; 2014 [consulté le 21 décembre 2017]
  • Collège des universitaires de maladies infectieuses et tropicales, ePILLY trop. Maladies infectieuses et tropicales. Édition web 2016. Site internet : infectiologie.com. Paris ; 2016 [consulté le 19 décembre 2017]