Les symptômes, le diagnostic et l'évolution de l'hépatite B

23 mars 2017
Les symptômes de l'hépatite B sont inconstants et la maladie peut passer inaperçue. L’hépatite B aiguë est diagnostiquée grâce à une analyse de sang (la sérologie). La maladie évolue vers la guérison ou au contraire vers une forme d'hépatite chronique.

Les symptômes de l'hépatite B aiguë

La période d' de l'infection par le VHB est généralement de 45 à 180 jours.

Puis une fatigue (asthénie) peut apparaître, c'est le symptôme le plus fréquent.
Fièvre, nausées et vomissements, perte d’appétit, douleurs musculaires et articulaires peuvent être aussi les premiers signes de l'hépatite virale B aiguë. Quelquefois, l'urine devient plus sombre, les selles sont blanchâtres et la peau prend une teinte jaunâtre (ictère ou jaunisse).

Lors de l'hépatite B, on peut également constater des symptômes beaucoup moins évocateurs :

Mais fréquemment, l'infection aiguë par le virus de l'hépatite B ne donne pas de manifestations apparentes et passe inaperçue.

Chez 0,1 à 1 % des patients, l’hépatite est dite fulminante : les lésions du foie sont d’emblée majeures mettant en jeu la survie du patient. Une greffe hépatique est nécessaire en urgence.

Le diagnostic de l'hépatite B aiguë

Le diagnostic de l'hépatite B aiguë est fait grâce à une prise de sang qui comporte deux types de dosage :

  • un dosage permettant de mesurer l'atteinte du foie ( ) ;
  • une sérologie de l'hépatite B qui recherche la présence d'antigènes viraux et d'anticorps dirigés contre le virus VHB.
L'hépatite B, une maladie professionnelle ?

Une hépatite B contractée dans le cadre du travail peut être reconnue en maladie professionnelle. En cas de doute, il est nécessaire d'en parler avec son médecin traitant.

L'évolution de l'hépatite B aiguë

L'infection par le virus de l'hépatite B peut déboucher sur :

  • la guérison après l'infection aiguë, dans la majorité des cas (plus de 90 %) ;
  • la survenue d'une forme chronique : c'est l'hépatite B chronique, définie par la persistance du virus dans l'organisme plus de six mois.

L'hépatite B chronique survient dans 2 à 10 % des cas et nécessite un suivi au long cours et parfois un traitement. Elle peut être :

  • sans symptômes, avec une atteinte hépatique très minime ;
  • responsable d'une hépatique qui peut se transformer en cirrhose (apparition d'hémorragies du tube digestif, d'une ascite, d'œdèmes...) Cette dernière peut évoluer vers un cancer du foie.

La découverte d'une hépatite B chronique nécessite de réaliser un bilan de santé plus complet.

Ce bilan est réalisé par le médecin traitant en collaboration avec un spécialiste en hépato-gastro-entérologie (maladies du foie et du tube digestif). Il consiste en des consultations médicales, des prises de sang (bilan hépatique, recherche du virus dans le sang...), des examens complémentaires :

  • une biopsie hépatique, qui reste l'examen de référence ;
  • une échographie abdominale ;
  • une mesure de l'élasticité et de la du foie, à l'aide d'un appareil à qui n'est préconisée que dans certains cas sur avis spécialisé. Cet examen n'est pas invasif et totalement indolore.
Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actes et prestations : Hépatite B chronique. Site internet : HAS. Saint Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 11 septembre 2015]
  • Institut de veille sanitaire (InVS). Hépatite B. Site internet : InVS. Saint-Maurice (France) ; 2015 [consulté le 11 septembre 2015]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Hépatites. Paris ; 2014 [consulté le 11 septembre 2015]
  • Ministère des affaires sociales et de la santé. La prise en charge des personnes infectées par le virus de l'hépatite B ou de l'hépatite C. Site internet : sant.gouv.fr. Paris ; 2014 [consulté le 11 septembre 2015]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Évaluation des méthodes non invasives de mesure de la fibrose hépatique dans l'hépatite B chronique-Rapport d'évaluation. Site internet : HAS. Saint Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 11 septembre 2015]