Sommaire : Hémorroïdes

Hémorroïdes : définition, facteurs favorisants et symptômes

Les symptômes liés aux hémorroïdes (saignements, douleurs, prolapsus…) sont fréquents et, bien que sans gravité, ils sont gênants. La crise hémorroïdaire cesse en quelques jours mais elle a tendance à récidiver pouvant aboutir à une gêne quotidienne. Ces troubles constituent la maladie hémorroïdaire.

Qu'est-ce que les hémorroïdes ?

Les hémorroïdes sont un réseau de vaisseaux artériels et veineux présent à l'état normal, au niveau du canal anal. Il existe  :

  • un réseau hémorroïdaire externe (hémorroïdes externes), situé sous la peau de l'orifice de l'anus ;
  • un réseau hémorroïdaire interne (hémorroïdes internes) situé plus profondément et plus haut sous la du canal anal. Il joue un rôle dans la de l'anus.

Les hémorroïdes étant un réseau vasculaire très superficiel, des "complications" sont fréquentes, à l'origine de symptômes.

La maladie hémorroïdaire est l'ensemble des troubles et symptômes qui peuvent toucher ces vaisseaux lorsqu'ils sont gonflés et irrités. Ces symptômes sont en général bénins et passagers, mais peuvent entraîner une gêne dans la vie quotidienne.

Dans le langage courant, on parle d'hémorroïdes pour parler de la maladie hémorroïdaire.

Le rectum en coupe

Schéma en coupe du rectum illustrant la position des hémorroïdes internes et externes au niveau de l’anus (cf. description détaillée ci-après)

Le rectum est l’extrémité finale du gros intestin. Il est en contact avec l’extérieur du corps via l’anus, un rétrécissement du rectum à son extrémité. L’anus est très vascularisé par les hémorroïdes, un réseau de vaisseaux sanguins présents à l’état normal.

La maladie hémorroïdaire interne provoque une sortie de ces vaisseaux de la peau, qui se retrouvent à l’intérieur du canal anal.

Les hémorroïdes externes sont provoquées par la formation d’un caillot de sang à l’intérieur d’un vaisseau sanguin anal. Elles se traduisent par l’apparition brutale d’une protubérance bleue, siégeant à l’entrée de l’anus.

Hémorroïdes : un problème fréquent

Les plaintes liées aux hémorroïdes touchent autant les hommes que les femmes. Elles sont plus fréquentes entre 40 et 65 ans.

1/3 des adultes ont souffert des hémorroïdes au moins une fois.

Les facteurs favorisant les hémorroïdes

Toute personne peut avoir des symptômes liés aux hémorroïdes à un moment ou à un autre de sa vie. Les facteurs de risque de la maladie hémorroïdaire restent discutés.

Certains facteurs peuvent favoriser ou aggraver les symptômes hémorroïdaires.

Certaines périodes de la vie, propices aux hémorroïdes

Chez les femmes, la fin de grossesse, l'accouchement et le post-partum (période suivant l'accouchement) sont propices à la survenue d'une crise hémorroïdaire.

L'âge est également un facteur aggravant. Le vieillissement est responsable d'une plus grande laxité des fibres musculaires et tissus de revêtement de la région de l'anus, favorisant la procidence de hémorroïdes (qui s'extériorisent par l'anus).

Les troubles du transit intestinal

La constipation accentue les symptômes, en raison :

  • des efforts déployés pour évacuer une selle ;
  • de la position assise prolongée sur le siège des toilettes ;
  • de l'utilisation de certains laxatifs qui aggravent la pathologie hémorroïdaire.

Un épisode de diarrhée par phénomène irritatif peut également être en cause et déclencher une crise hémorroïdaire.

L'hygiène de vie

Peuvent intervenir dans la survenue des symptômes :

  • la pratique de certains sports et de certaines activités qui contraignent à soulever des objets lourds ou au contraire la sédentarité ;
  • le surpoids et l'obésité, mais des hémorroïdes peuvent être présentes chez des personnes minces ;
  • la consommation d'alcool et de plats épicés, qui aurait un rôle déclencheur de la crise hémorroïdaire.

Hémorroïdes et grossesse

Presqu'un tiers des femmes enceintes souffrent d'hémorroïdes, surtout en fin de grossesse et 20 % d'entre elles après l'accouchement.

En cause : la compression des vaisseaux par le bébé en dernière partie de grossesse, les modifications hormonales, la constipation, un travail d'accouchement difficile, un gros bébé...

Quels sont les symptômes des hémorroïdes ?

Les symptômes de la maladie hémorroïdaire sont associés entre eux de manière variable d'une personne à l'autre. Ils surviennent soit de façon aiguë sous la forme d'une crise hémorroïdaire, soit de façon continue quand la maladie évolue depuis longtemps.

Les douleurs au niveau de l'anus

Au quotidien, une gêne au niveau de l'anus

Tiraillements, brûlures et démangeaisons au niveau de l'anus perturbent le quotidien.

La douleur de la crise hémorroïdaire

La crise hémorroïdaire est douloureuse. Cette poussée congestive s'accompagne de sensations de chaleur, de gonflement et de pesanteur au niveau de l'anus. Ces douleurs sont aggravées par la ou l'exercice physique et soulagées par la position allongée. Elles durent de 2 à 4 jours.

La crise hémorroïdaire associe aux douleurs des saignements par l'anus et un prolapsus des hémorroïdes. Elle peut se compliquer de hémorroïdaire.

Les saignements de sang rouge par l'anus ou rectorragies

Les hémorroïdes peuvent suinter ou saigner après le passage aux toilettes. Du sang rouge (rectorragie) apparaît dans ou après les selles. Le saignement est d'importance variable 

  • quelques traces rouges sur le papier toilette ;
  • saignement au goutte à goutte ;
  • éclaboussures de sang sur la cuvette des WC ;
  • parfois saignement tachant les sous-vêtements.

Le saignement est intermittent et cède automatiquement lors de la fermeture de l’anus après la défécation. Ce saignement est indolore, contrairement au saignement lié à la fissure anale.

Les tuméfactions des hémorroïdes par l'anus (prolapsus ou procidence des hémorroïdes)

Le prolapsus signifie que les hémorroïdes internes s'extériorisent par l'orifice de l'anus. On parle de procidence des hémorroïdes. La personne perçoit une tuméfaction perçue au niveau de l'anus qui peut survenir :

  • après une selle ou lors d'un effort ;
  • de façon permanente si les hémorroïdes évoluent depuis longtemps.

Cette tuméfaction peut se réintégrer spontanément ou être refoulée dans le canal anal par la personne. Ce prolapsus peut devenir permanent et il est alors responsable d'une gêne, de suintements, de brûlures et de démangeaisons anales (prurit anal).

La thrombose des hémorroïdes externes

La thrombose des hémorroïdes externes est due à la présence d’un caillot sanguin à l’intérieur de l’hémorroïde. Elle se traduit par des douleurs intenses et l'apparition brutale d'une tuméfaction bleutée très douloureuse, siégeant à l'entrée de l'anus. Cette tuméfaction est souvent entourée d'une zone très inflammatoire (œdématiée, rouge et douloureuse).

Cette thrombose survient plutôt après un exercice physique important (cyclisme par exemple) ou un traumatisme (accouchement).

Le caillot de sang ne migre pas, il n'y a donc pas de risque d'embolie pulmonaire.

La thrombose des hémorroïdes internes est plus rare.

Rectorragie, prurit anal... des symptômes présents dans d'autres maladies

D’autres maladies de l’anus ou de l’intestin peuvent donner des symptômes identiques à ceux des hémorroïdes (prurit, sang dans les selles, etc.). Un avis médical est indispensable.

Comment évolue la maladie hémorroïdaire ?

La plupart des crises douloureuses hémorroïdaires s’atténuent et disparaissent d'elles-mêmes, en quelques jours. Toutefois, elles ont tendance à réapparaître.

La hémorroïdaire nécessite un traitement chirurgical et la guérison survient en 5 à 15 jours.

Si la maladie hémorroïdaire évolue sur plusieurs années, les symptômes deviennent très gênants :

  • Les douleurs et les démangeaisons anales peuvent être quotidiennes.
  • Des suintements muco-glaireux tachent les sous-vêtements.
  • Si les saignements sont répétés, ils peuvent être responsables d’une anémie.
  • En cas de prolapsus, celui-ci peut devenir permanent, ne pouvant pas être refoulé dans le canal anal.
  • Des troubles de la () peuvent apparaître et être gênants.

C’est pourquoi il est important de consulter son médecin traitant pour connaître les traitements possibles si les symptômes persistent ou réapparaissent souvent.

Les hémorroïdes n'entraînent pas de complications graves pour la santé.

Vidéo : Les hémorroïdes

[Cette animation 3D explique la dilatation de vaisseaux sanguins de l'anus et ses symptômes. Elle est réalisée par Blausen Medical.]

Les vaisseaux sanguins assurent le transport du sang du cœur vers tous les organes et les tissus du corps. Le rectum, l'anus et l'ouverture anale contiennent de nombreux vaisseaux sanguins.

Il arrive parfois qu'une augmentation de la pression sanguine dans la zone du rectum entraîne une dilatation des vaisseaux sanguins de l'anus. Cette augmentation de la pression sanguine peut être due à une constipation, une diarrhée, une grossesse ou au vieillissement.

Lorsque les vaisseaux sanguins sont dilatés, ils forment des varices, appelées hémorroïdes. Les hémorroïdes sont une pathologie très courante. La cause la plus courante d'hémorroïdes est le déploiement d'efforts importants pour expulser les selles.

Les hémorroïdes sont soit internes, auquel cas elles se produisent à l'intérieur de l'anus, soit externes, auquel cas elles se trouvent juste sous la peau au niveau de l'ouverture anale. Elles peuvent également saillir de l'anus.

Les hémorroïdes se manifestent par des symptômes tels qu'un saignement rectal après être allé à la selle, une douloureuse et des démangeaisons anales.

© Blausen Medical

  • Sénéjoux A. Hémorroïdes. Encyclopédie médico-chirurgicale, Gastroentérologie 2010:1-12 [Article 9-086-A-10]
  • Société nationale française de colo-proctologie (SNFCP). Les hémorroïdes. Site internet : SNFCP. Paris ; 2018 [consulté le 18 mars 2022]
  • Collégiale des universitaires en hépato-gastro-entérologie. Pathologie hémorroïdaire. ECN 2018. 3è édition Elsevier Masson
  • National Health service (NHS). Piles (haemorrhoids). Site internet : NHS. Londres ; 2019 [consulté le 18 mars 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires