La consultation et le traitement de l'hallux valgus

09 janvier 2018
La consultation médicale permet de faire le point sur l'importance de l'hallux valgus et la gêne qu'il engendre au quotidien. Le traitement comporte des médicaments luttant contre la douleur, des mesures orthopédiques.

La consultation pour hallux valgus

Votre médecin traitant vous examine et si un avis chirurgical est nécessaire, il vous adresse à un chirurgien orthopédique.

L'examen des pieds est réalisé en position allongée, debout et lors de la marche.

L’examen clinique peut être complété par un examen au podoscope. Cet appareil est composé d'une vitre épaisse, d'un dispositif d'éclairage et d'un miroir placé au fond de l'appareil. Le patient debout sur la vitre exerce des pressions sur certaines parties de son pied. Ainsi, l’empreinte du pied est visualisée et les zones d’appui anormal en particulier de l’avant pied sont repérées.

Le bilan radiographique est indispensable et comprend des clichés des deux pieds. Il permet de quantifier l'importance de la déviation et le retentissement de l'hallux valgus sur les os et articulations du pied.

Le traitement de l'hallux valgus

Il existe plusieurs niveaux dans le traitement de l’hallux valgus.

En cas de douleur importante, des médicaments antalgiques ou antiinflammatoires pourront vous être prescrits par votre médecin.

Des chaussures adaptées et des soins de pédicurie sont utiles dans la plupart des cas en début d'évolution de l'hallux valgus :

  • Si vous présentez des durillons et cals, des soins de pédicurie sont utiles afin d'en diminuer le volume.
  • Des d'orteils ou orthoplasties ( en tissu élastique, écarteurs interdigitaux...) et parfois des plantaires (ou semelles orthopédiques) fabriquées sur mesure soulagent mais ne guérissent pas la déformation de l'avant pied. Elles sont utiles en cas de douleurs à condition de les placer dans une chaussure de bonne largeur car elles prennent du volume ce qui augmente la compression.

 

La chirurgie est indiquée seulement si la douleur n'est calmée par aucune autre méthode et si votre pied perd sa fonctionnalité. En aucun cas, la chirurgie n'est indiquée pour des raisons esthétiques ou préventives.

Le but de l'intervention est de réaligner le gros orteil et de faire disparaître la saillie osseuse (au niveau de l'articulation métacarpo-phalangienne). Il existe plusieurs techniques chirurgicales.

Avant d'être opéré(e), une consultation est obligatoire auprès d'un médecin anesthésiste.

La chirurgie de l'hallux valgus est le plus souvent pratiquée sous anesthésie locorégionale (du pied et de la cheville). L'hospitalisation a lieu, en général, en structure de chirurgie ambulatoire.

La technique la plus utilisée consiste à réaliser une  incision à cheval sur "l'oignon". Le chirurgien réalise une section de l'os () du premier métatarsien, et souvent de la première phalange du gros orteil, associée à une libération des tissus rétractés (libération d'adhérences de tendons...) Les fragments osseux déplacés sont fixés avec un matériel (le plus souvent des vis), qui est laissé en place définitivement. Toutefois, en cas de gêne, une deuxième intervention est nécessaire pour l'enlever.

Une autre technique consiste à faire des mini-incisions (technique mini-invasive voire percutanée) sous contrôle radiographique. Les corrections de l'os sont fixées par une vis ou sont parfois maintenues uniquement à l'aide d'un pansement.

Sauf cas particulier, il n'est pas recommandé d'opérer les deux pieds en même temps : une période de six mois à un an entre les deux interventions est conseillée.

Les suites opératoires sont le plus souvent simples. Cependant, des complications existent dans 1 à 5 % des cas :

  • post-opératoire : phlébite, embolie pulmonaire (complications prévenues par la mise en place d'un traitement anticoagulant),
  • infection, hématome ou perte de sensibilité au niveau de la zone opérée,
  • défaut ou excès de correction,
  • retard de cicatrisation et de consolidation (favorisé par le tabagisme),
  • raideur  du gros orteil,
  • récidive...

Après traitement chirurgical par , la marche est possible dès le lendemain avec port de chaussures spéciales, en appui sur le talon à utiliser pendant trois à quatre semaines. Pendant cette période, les déplacements doivent être limités et la conduite automobile est déconseillée. À partir du premier mois, la marche avec chaussure large est possible.

L’interruption des activités sportives est le plus souvent d’environ 4 mois. Parlez-en à votre médecin.

La reprise de la conduite automobile est possible au bout d'un mois, sauf si le port de la chaussure médicale post-opératoire est maintenu.

Si vous exercez une activité professionnelle, votre chirurgien puis votre médecin traitant vous prescriront un arrêt de travail dont la durée sera adaptée selon :

  • le nombre et la sévérité des lésions à corriger chirurgicalement ;
  • la technique chirurgicale utilisée ;
  • les autres problèmes de santé que vous présentez éventuellement ;
  • votre type de travail : l’arrêt sera beaucoup plus court (environ 3 semaines) si votre travail est sédentaire et si vos conditions de transport sont faciles, et plus long si votre travail est physique ou si vous devez beaucoup marcher (environ 8 semaines).
Prado, le service de retour à domicile

En cas d’intervention chirurgicale pour votre hallux valgus, l'Assurance Maladie peut vous accompagner pour préparer au mieux votre retour à domicile. Avec Prado, un conseiller de l’Assurance Maladie vous rend visite pendant votre hospitalisation pour planifier les premiers rendez-vous, dont vous aurez besoin après votre sortie, auprès des professionnels de santé de ville.

Ce conseiller peut également faciliter vos démarches administratives.

Sources
  • Société française de chirurgie orthopédique et traumatologique (SOFCOT). L'hallux valgus ou "oignon". Site internet : SOFCOT. Paris ; 2015 [consulté le 4 décembre 2017]
  • Assal M. Hallux valgus : quel traitement ? Rev Med Suisse. 2005;1(3):258-63.
  • National Health service. Bunion. Site internet : NHS Choices. Londres ; 2017 [consulté le 4 décembre 2017]
  • Association française de chirurgie du pied et de la cheville. Hallux valgus. Site internet : AFCP. Lyon (France) [consulté le 30 novembre 2017]
  • National Health service. Bunion. Site internet : NHS Choices. Londres ; 2017 [consulté le 4 décembre 2017]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Prise en charge des douleurs de l'adulte modérée à intense. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 4 décembre 2017]
  • Goldcher A. Traitement médical de l'hallux valgus. EMC - Podologie 2011:1-10 [Article 27-065-B-10]
  • Commission d'évaluation des produits et prestations. Dispositif : chaussure d'hallux valgus, chaussure thérapeutique de série à usage temporaire à décharge de l'avant-pied. Site internet : Haute Autorité de santé (HAS). Saint-Denis La Plaine (France) ; 2004 [consulté le 27 mai 2015]
  • Assal M. Hallux valgus : quel traitement ? Rev Med Suisse. 2005;1(3):258-63.
  • Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Arrêt de travail. Hallux valgus - Traitement chirurgical par ostéotomie, après avis de la HAS. Site internet : ameli.fr. Paris ; 2011 [consulté le 4 décembre 2017]