Devenir parents

04 novembre 2020
L’arrivée d’un enfant se prépare le plus souvent en couple tout au long de la grossesse. Ainsi, plusieurs étapes, de l’entretien prénatal précoce aux séances de préparation à la naissance et à la parentalité jalonnent la grossesse. Des professionnels (sage-femme, médecin…) sont là pour vous accompagner.

L’entretien prénatal précoce

Devenir parent prend un certain temps. Préparez-vous à l'arrivée de bébé tout au long de la grossesse et commencez dès le 1er trimestre.

L’entretien prénatal précoce est la 1re séance de préparation à la naissance et à la parentalité. Individuel ou en couple, avec votre sage-femme ou votre médecin, il est conseillé de le programmer dès le début de la grossesse, à partir du 4e mois, mais il n’est jamais trop tard pour le demander. Cet entretien est pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie. Il est obligatoire depuis mai 2020 à l’image des 7 consultations de suivi médical.

L'entretien prénatal précoce constitue un temps d’échanges et d’écoute, pendant lequel vous pouvez exprimer vos attentes, notamment par rapport à la manière dont vous vivez votre grossesse, envisagez votre futur accouchement et l’accueil de votre enfant. Préparez bien cet entretien pour être sûre de ne rien oublier. C’est le moment de vous interroger sur vos difficultés et besoins d’information et d’accompagnement. N’hésitez pas à évoquer vos difficultés médicales, psychologiques ou sociales. Votre sage-femme ou votre médecin pourra vous orienter, si besoin, vers d’autres professionnels : médecin spécialiste, psychologue, assistante sociale, etc.

Lors de cet entretien, vous définirez également le calendrier des 7 séances de préparation à la naissance.

Comment bien vous préparer à l'arrivée de votre bébé tout au long de la grossesse ?

Les 7 autres séances de préparation à la naissance

Après le premier entretien, vous bénéficiez de sept autres séances de préparation à la naissance et à la parentalité, prises en charge à 100 % par l'Assurance Maladie, qui peuvent être réalisées par un médecin ou une sage-femme. Ces séances peuvent être individuelles, mais elles sont souvent collectives, pour favoriser les échanges entre les futures mères.

Ces séances de préparation servent à :

Certaines séances sont ouvertes aux papas pour leur expliquer le déroulement de l'accouchement.

La maternité, au cœur de certaines caisses d'assurance maladie

Certaines caisses d'assurance maladie organisent des ateliers collectifs autour de la maternité. Vous pouvez venir en couple pour poser des questions médicales, mais aussi administratives sur l’indemnisation des congés maternité et paternité, par exemple. Votre caisse d'assurance maladie, votre caisse d’allocations familiales (Caf) et des professionnels de santé sont là pour vous informer.

Pour savoir si votre caisse d'assurance maladie organise un atelier dans votre département, contactez le 36 46 (service gratuit + coût de l’appel).

Vidéo : Les bonnes positions à adopter pendant la grossesse

Problèmes de digestion, de mal de dos, de retour veineux, etc. Debout, assise, couchée, quelles sont les postures recommandées au cours d'une grossesse ? Petit tour d'horizon des bonnes positions à adopter pendant la grossesse et après l'accouchement.

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

Comment choisir sa maternité ?

Pour faire votre choix, voici quelques conseils :

  • renseignez-vous sur les services proposés pour vous et votre bébé, les différentes méthodes d’accouchement ou la possibilité d’être accompagnée par le professionnel de votre choix.
  • vérifiez les tarifs pratiqués par les établissements privés, car l’accouchement est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie uniquement sur le tarif de base.
  • renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé pour connaître les frais qui vous seront remboursés, en fonction de votre contrat et de vos souhaits particuliers (chambre individuelle, etc.).

Pour rechercher une maternité, consulter l'annuaire santé d'ameli.fr.

Trois niveaux de maternité

Les maternités sont classées en trois niveaux. Demandez conseil à votre sage-femme ou à votre médecin, qui vous orientera en fonction de l’évolution de votre grossesse.

  • Les maternités de niveau 1 prennent en charge les grossesses et les accouchements "simples", sans complications, que vous accouchiez par voie basse ou par césarienne.
  • Les maternités de niveau 2 sont dotées d’une unité de néonatologie et certaines d'un secteur de soins intensifs néonatals. Elles accueillent des grossesses à risque ou les grossesses multiples. Elles peuvent prendre en charge dès la naissance les bébés ayant besoin d’un suivi médical particulier.
  • Les maternités de niveau 3 possèdent en plus d'un service de néonatologie avec un secteur de soins intensifs néonatals, une unité de réanimation néonatale et une unité de réanimation adulte. Elles suivent particulièrement les grossesses présentant des risques pour la santé de la maman ou de l'enfant, et en particulier celles liées au risque de naissance prématurée.

À savoir : en cas d’urgence et si vous êtes momentanément éloignée de votre domicile, vous pouvez vous rendre dans un établissement différent de celui dans lequel vous êtes inscrite. Munissez-vous, si possible, de votre dossier médical.

  • Haute Autorité de santé (HAS). Suivi et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2016 [consulté le 13 février 2019]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Comment mieux informer les femmes enceintes ? Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2005 [consulté le 13 février 2019]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Grossesses à risque : orientations des femmes enceintes en vue de l'accouchement. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2009 [consulté le 13 février 2019]