Suivi mensuel de la grossesse à partir du 4ème mois

Une fois votre grossesse confirmée, la première consultation est suivie de consultations mensuelles. Un entretien prénatal précoce permet de faire le point sur vos besoins d’accompagnement au cours de votre grossesse. Des échographies s'assurent du bon développement de votre enfant. Des examens biologiques complètent ce suivi.

Le suivi de votre grossesse

Le suivi médical de la grossesse

Pour s'assurer du bon déroulement de la grossesse et prévenir les risques liés à la grossesse, un suivi médical est indispensable.

Tous les mois, à partir du quatrième mois de grossesse, vous consultez votre médecin ou votre sage-femme qui vous interroge pour rechercher des symptômes anormaux : contractions utérines, brûlures urinaires... et procède à des examens systématiques :

  • votre poids ;
  • votre tension artérielle à la recherche d'une HTA gravidique ;
  • mesure de la hauteur de l’utérus pour apprécier la croissance du bébé ;
  • écoute du cœur de bébé ;
  • un examen des urines par bandelette urinaire à la recherche de sucre (diabète gestationnel), de protéines dans les urines (manifestation rénale de l'hypertension artérielle gravidique) et à la recherche de leucocytes et de produits lors d'une infection urinaire.

Si votre sérologie de la rubéole est négative, un contrôle sanguin est programmé à la 20ème semaine d'.

Si votre sérologie de la toxoplasmose est négative, cela signifie que vous n’êtes pas immunisée, vous devrez alors effectuer des contrôles sanguins mensuels durant votre grossesse.

Pour les mamans dont le groupe sanguin est de rhésus négatif (A-, B-, AB-, O-) ou pour les femmes rhésus positif mais ayant été transfusées dans le passé, une recherche d' dans le sang sera faite au 6e et 8e mois.

Comment s'organise le suivi de la grossesse en période d'épidémie de Covid-19 ?

Vous êtes enceinte et vous vous interrogez sur le suivi de votre grossesse et l’organisation de votre accouchement, alors que le coronavirus continue de circuler.

En cette période, n’attendez pas pour prendre contact avec le professionnel ou l’équipe qui vous suivra. Ils vous conseilleront pour organiser au mieux votre suivi.

Consultez le document de la Haute Autorité de santé "Grossesse : votre suivi pendant l'épidémie de Covid-19".

L’entretien prénatal précoce

La grossesse et l’arrivée de bébé entrainent de nombreux changements et avec eux des questions, des doutes… Il est alors important de pouvoir les exprimer et trouver des possibilités d’accompagnement si cela est nécessaire. L’entretien prénatal précoce est fait pour cela. Il fait désormais partie des rendez-vous obligatoires de votre suivi de grossesse.

L’entretien prénatal précoce est un entretien, individuel ou en couple avec une sage-femme ou un médecin, en libéral ou en PMI,. C’est un temps d’échange et d’écoute pour faire le point sur votre projet de naissance, pendant lequel vous pouvez exprimer vos questions, vos difficultés éventuelles (médicales, sociales, psychologiques) et vos besoins en terme d'accompagnement pendant votre grossesse et après l’accouchement.

Quelques pistes pour préparer l’entretien prénatal précoce :

  • Comment je vis ma grossesse ?
  • Comment je me sens (dans mon corps, psychologiquement, dans ma vie sociale, au travail) ?
  • Quelles sont mes inquiétudes par rapport à la grossesse, à l’accouchement et à l’arrivée de mon enfant ?
  • Comment j’envisage la naissance : les séances de préparation à la naissance, l’accouchement, le choix de la maternité ?
  • Comment me préparer à l’arrivée de mon enfant, quel mode d’alimentation j’ai envie de choisir, etc. ?
  • Comment j’imagine mon retour à la maison après l’accouchement, la venue d’une sage-femme les premiers jours serait-elle rassurante ? Serais-je soutenue par quelqu’un de notre entourage si besoin : famille ou ami ?

Quand a lieu l’entretien prénatal précoce ?

Il est conseillé de le programmer dès le début de la grossesse, de préférence dès le 4e mois de la grossesse. Mais il n’est jamais trop tard pour le réaliser. Enfin, lors de cet entretien, le calendrier des sept séances de préparation à la naissance et à la parentalité sera défini avec le professionnel de santé. L’entretien prénatal précoce est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sans avance de frais.

Le bilan prénatal de prévention

Le bilan prénatal de prévention peut être réalisé par une sage-femme libérale ou en PMI. La sage-femme fait le point avec vous :

Ce bilan peut être réalisé dès la déclaration de grossesse et si possible avant la 24e semaine d'aménorrhée .

7 séances de préparation à la naissance et à la parentalité

Vous bénéficiez de sept séances de préparation à la naissance et à la parentalité, qui peuvent être réalisées par un médecin ou une sage-femme. Ces séances peuvent être individuelles, mais elles sont souvent collectives, pour favoriser les échanges entre les futures mères.

Grossesse : le suivi par une sage-femme

Dès le début de votre grossesse, vous pouvez être suivie par une sage-femme de votre choix afin d’optimiser votre prise en charge tout au long de la grossesse et anticiper votre retour à la maison après votre accouchement.

Faire appel à l’Assurance Maladie

Votre caisse d’assurance maladie peut vous aider. Appelez le 36 46, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h 30 (service gratuit + coût de l’appel) pour :

  • connaitre les maternités de votre département ;
  • vous renseigner sur votre couverture maladie et vous informer de vos droits ;
  • obtenir les coordonnées des professionnels de santé spécialistes de la naissance : gynécologues obstétriciens, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes, etc.

Votre agenda du 4e au 9e mois de grossesse

Examens et consultations de suivi sont programmés tout au long de votre grossesse.

Quatrième mois de grossesse

Vous vous rendez à la deuxième consultation de suivi avec votre médecin ou votre sage-femme.

Si un dépistage de la ne vous a pas été proposé avant la fin du premier trimestre de grossesse, il pourra vous être conseillé au cours du quatrième mois.

Vous réalisez la deuxième échographie, dite "morphologique" entre la 20 ème et la 24ème semaine d'. Cette échographie permet de vérifier l'absence de malformations et précise la taille du bébé. Elle mesure la quantité de liquide amniotique et localise le . Fille ou garçon ? Si vous souhaitez le savoir, c'est le moment de le demander !

Il est temps de programmer l’entretien prénatal précoce et le bilan prénatal de prévention, si vous ne l’avez pas encore fait.

Rendez-vous chez un chirurgien-dentiste pour effectuer un examen bucco-dentaire. Cet examen est intégralement pris en charge par l'Assurance Maladie et vous n'avez pas à faire l'avance des frais.

Placenta : où est-il implanté ?

Normalement, le placenta se fixe au fond de la cavité utérine.

On parle de placenta prævia lorsqu’il recouvre, en partie ou en intégralité, l'orifice interne du col de l’utérus, par lequel sort le bébé.

Le placenta prævia cause des saignements vaginaux de sang rouge et récidivants durant la grossesse.

Son évolution doit donc être particulièrement surveillée par échographie abdomino-pelvienne. Chez la plupart des femmes, le placenta prævia se déplace un peu dans la cavité utérine lors de la grossesse et permet un accouchement par voie basse. Néanmoins, si ce n’est pas le cas, une césarienne est nécessaire

Cinquième et sixième mois de grossesse

Vous vous rendez à la troisième puis à la quatrième consultation de suivi.

Une prise de sang est demandée pour comptabiliser les globules rouges à la recherche d'une anémie, les globules blancs et les plaquettes.

Un examen bucco-dentaire est proposé, s'il n'a pas été fait au cours de la grossesse.

Vous pensez à organiser votre participation aux 7 séances de préparation à la naissance et à la parentalité.

Contractions utérines en cours de grossesse : est-ce normal ?

À partir du quatrième mois de grossesse, vous pouvez ressentir des contractions utérines. L’utérus est un muscle qui, pour grandir, doit se contracter.

Lors de l'accouchement, de fortes contractions permettent également d’expulser le bébé.

Durant la grossesse, les contractions sont "normales" lorsqu'elles donnent la sensation d’un ventre dur mais ne sont pas douloureuses. Elles sont irrégulières, de courte durée et peu fréquentes (pas plus de 10 par jour).

Nos conseils en cas de contractions utérines :

  • Reposez-vous allongée, respirez profondément pour voir si elles disparaissent.
  • Si elles deviennent douloureuses ou si leur fréquence augmente au fil des heures, mieux vaut consulter votre médecin ou votre sage-femme sans tarder car elles peuvent précéder une fausse couche (surtout si vous perdez du sang) ou un accouchement prématuré.

Septième et huitième mois de grossesse

Au septième mois, a lieu la cinquième consultation de suivi, ainsi que la troisième échographie programmée à 32 semaines d'aménorrhée. Cette échographie précise l'emplacement du placenta, la position de votre bébé dans l'utérus (a t-il la tête en bas en vue de l'accouchement ?), et elle est l'occasion de vérifier son développement (croissance dans les normes, gros bébé ou au contraire croissance insuffisante).

Au huitième mois, en plus de la sixième consultation de suivi, une consultation avec l'anesthésiste est programmée. Cet examen est obligatoire, même si vous souhaitez accoucher sans .

Vous participez aux séances de préparation à la naissance et à la parentalité.

Bébé trop petit à l'échographie : pourquoi ?

10 % des nouveau-nés naissent avec un poids de naissance inférieur à celui qu'il devrait être pour l'âge gestationnel.

Ces nouveau-nés  présentent :

  • soit une petite taille constitutionnelle (parents petits, antécédents familiaux de petite taille),
  • soit un retard de croissance intra-utérin.

Le retard de croissance intra-utérin apparaît au cours de la grossesse et se traduit par une cassure de la courbe de croissance du fœtus précocement au cours du deuxième trimestre ou plus tardivement. 

L'enfant constitutionnellement petit a une courbe de croissance in utero harmonieuse et régulière.

En présence d'un retard de croissance intra-utérin, le médecin recherche :

Neuvième mois de grossesse

La septième consultation de suivi est la dernière consultation avant l'accouchement dans le cadre du déroulement d'une grossesse sans complications.

C'est le moment de penser à votre retour à la maison après l'accouchement. Choisissez dès maintenant la sage-femme ou le médecin qui assurera votre suivi et celui de votre bébé à votre retour à la maison et prenez contact avec ce professionnel de santé dès maintenant pour anticiper votre retour. Vous pourrez bénéficier d’un suivi à domicile adapté à votre situation. Votre gynécologue, votre sage-femme ou les professionnels de la maternité peuvent vous conseiller. Un examen de suivi médical est à prévoir pour votre bébé au cours sa 2ème semaine de vie.

L'Assurance Maladie vous informe

L’Assurance Maladie vous accompagne tout au long de votre grossesse :

Pour en savoir plus sur la prise en charge par votre caisse d'assurance maladie des examens médicaux pendant la grossesse, consultez l'article Grossesse : démarches et accompagnement.

  • Haute Autorité de santé (HAS). Suivi et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2016 [consulté le 21 septembre 2021]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Échographies fœtales à visée médicale et non médicale : définitions et compatibilité. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 21 septembre 2021]
  • Haute Autorité de santé (HAS). – Les tests ADN libre circulant intégrés dans le dépistage. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2019 [consulté le 21 septembre 2021]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Stratégies de prévention de la carie dentaire. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2010 [consulté le 21 septembre 2021]
  • National Health service (NHS). Signs and symptoms of pregnancy. Site internet : NHS. Londres ; 2019 [consulté le 21 septembre 2021]
  • Durier M, Vervaet H, Gabriel R. Grossesses multiples. Étude anatomoclinique et prise en charge. EMC - Obstétrique 2010:1-11 [Article 5-030-A-10]
  • Gouvernement du Canada. Votre guide pour une grossesse en santé. Site internet : Agence de la santé publique du Canada. Ottawa (Canada) ; 2021 [consulté le 21 septembre 2021]
  • Santé publique France. Conseils santé pour les (futurs) parents et leurs jeunes enfants. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2021 [consulté le 21 septembre 2021]
  • Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF). Grossesse normale. ECN 2018. 3ème édition Elsevier Masson
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires