Sommaire : Grossesse et santé psychique

Anxiété, baby-blues, dépression : comment être aidée pendant et après sa grossesse ?

Baisse de moral, pleurs, angoisses, dépression... des aides existent pour soulager les femmes pendant leur grossesse et après l'accouchement. Des consultations sont prévues pour déceler les difficultés et les prendre en charge. Famille, amis et associations de patientes sont également sollicités.

Émotions, anxiété, épisode dépressif pendant la grossesse : comment se faire aider ?

Parler de ses difficultés et appréhensions lors de la consultation avant la grossesse

La consultation appelée « préconceptionnelle » est un moment privilégié d'échanges avec un médecin ou une sage-femme. Venez à ce rendez-vous avec tous les documents médicaux que vous possédez et surtout avec toutes les questions que vous vous posez.

N’hésitez pas à aborder tous vos problèmes de santé sans oublier ceux qui concernent votre santé psychologique, toutes vos difficultés et appréhensions liées à cette grossesse et la maternité. Votre médecin ou votre sage-femme est là pour vous répondre et vous informer.

En savoir plus sur cette consultation avant d’avoir un enfant.
 

Demander une aide psychologique à tout moment au cours de la grossesse

Lors des consultations prévues pour le suivi de votre grossesse et en dehors d'elles, n’hésitez pas à demander de l’aide à votre médecin ou votre sage-femme qui vous suit, si vous ne vous sentez pas bien.

Aborder son bien-être mental ou ses difficultés psychologiques à la première consultation de grossesse et lors du suivi mensuel de la grossesse

La première consultation de suivi avec votre médecin ou votre sage-femme doit se dérouler avant la fin du 3e mois de grossesse.Le suivi est programmé chaque mois, à partir du 4e mois de grossesse.
N’hésitez pas à aborder vos difficultés psychologiques à chaque consultation.

En savoir plus sur le suivi de grossesse.

Entretien prénatal précoce : un moment clé pour parler de son vécu psychologique

La grossesse et l’arrivée de bébé entrainent de nombreux changements et avec eux des questions, des doutes… Il est important de pouvoir les exprimer et trouver des possibilités d’accompagnement si cela est nécessaire. L’entretien prénatal précoce est fait pour cela. Il fait partie des rendez-vous obligatoires du suivi de grossesse.

L’entretien prénatal précoce est un entretien, individuel ou en couple, avec une sage-femme ou un médecin, en libéral ou en service de protection maternelle et infantile (PMI), sans examen médical. C’est un temps d’échange et d’écoute pour faire le point sur votre projet de naissance, pendant lequel vous pouvez exprimer vos questions, vos difficultés éventuelles (médicales, sociales, psychologiques) et vos besoins en terme d'accompagnement pendant votre grossesse et après l’accouchement.

Il est conseillé de le programmer dès le début de la grossesse, de préférence dès le 4e mois de la grossesse. Mais il n’est jamais trop tard pour le réaliser. L’entretien prénatal précoce est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sans avance de frais.

Plus d’informations sur cet entretien prénatal précoce.

Bilan prénatal de prévention : le point sur son mode de vie et ses difficultés éventuelles

Le bilan prénatal de prévention est facultatif et il peut être réalisé par une sage-femme libérale ou en PMI. Pour trouver la PMI la plus proche de chez nous, rendez-vous sur le site service-public.fr.

La sage-femme fait le point avec vous :

Si vous ne vous sentez pas bien psychologiquement, parlez-en au professionnel de santé qui saura vous aider.

Ce bilan peut être réalisé dès la déclaration de grossesse et si possible avant la 24e semaine d'.

Se préparer à devenir parents lors des 7 séances de préparation à la naissance et à la parentalité

Les 7 séances de préparation à la naissance et à la parentalité, réalisées par un médecin ou une sage-femme, peuvent être individuelles, mais elles sont souvent collectives, pour favoriser les échanges entre les futures mères.

Si vous en éprouvez le besoin, parlez de vos craintes et vos difficultés et partagez vos émotions avec les autres futures mères.

Après l'accouchement : à qui demander un soutien psychologique ?

Votre suivi médical à la maternité

Votre séjour à la maternité est le moment de faire part au personnel médical et paramédical de toutes vos interrogations et de vos émotions.

À votre retour à la maison

Vous vous sentez déprimée, angoissée, débordée dans l'organisation du quotidien avec votre bébé, parlez-en à votre entourage et au professionnel de santé qui vous suit :

  • médecin ou sage-femme ;
  • professionnels de santé du centre de protection maternelle et infantile (PMI) proche de votre lieu d’habitation. Pour trouver la PMI la plus proche de chez nous, utilisez le site service-public.fr.

Le retour à domicile : un suivi par une sage-femme

Un suivi jusqu'au 12e jour de bébé

Pour faciliter votre retour à la maison, vous pouvez bénéficier à votre domicile d'un suivi par une sage-femme pour vous et votre enfant. Il est conseillé de prendre contact avec elle avant même d'avoir quitté la maternité.

À chaque venue de la sage-femme, abordez avec elle vos difficultés d'organisation, votre ressenti (fatigue, impression de ne pas arriver à gérer le quotidien, etc.)

Votre sage-femme vous conseillera et, si besoin, vous dira quel suivi est nécessaire.

Deux séances de suivi postnatal avec une sage-femme

La grossesse et l'arrivée de bébé entrainent de nombreux changements et, avec eux, des questions et des doutes. Une fois de retour à la maison, vous pouvez ressentir le besoin d'être accompagnée.
Vous pouvez bénéficier, en cas de besoin, de 2 séances de suivi post-natal par une sage-femme. Ces séances sont l'occasion d'exprimer vos difficultés (baby blues, tristesse ...) et vos questions sur l'allaitement, les soins à apporter à votre bébé, la contraception...

Ces 2 séances sont lieu entre le 8e jour suivant la naissance jusqu'à la 14e semaine après l'accouchement, au cabinet ou à domicile.

Prado, un service de retour à domicile en cas de sortie précoce de la maternité

Si vous avez bénéficié de Prado et de l'accompagnement par une sage-femme de votre choix, après votre sortie précoce de la maternité, échangez avec elle sur votre bien-être ou vos difficultés.

Dans les semaines qui suivent votre accouchement

Si vous avez l'impression d'être angoissée ou déprimée, vous pouvez consulter votre médecin traitant à tout moment et également aborder vos problèmes au cours de deux consultations.

La consultation postnatale

Elle est effectuée dans les 6 à 8 semaines qui suivent votre accouchement par votre médecin ou par votre sage-femme.

L'entretien postnatal précoce

Il est obligatoire et réalisé par une sage-femme ou un médecin entre la 4e et 8e semaine après l'accouchement.

L’objectif de cet entretien postnatal précoce est :

  • de repérer les premiers signes de la dépression du post-partum (état dépressif ou anxieux, fatigue, humeur instable…) ;
  • d’identifier d’éventuels facteurs de risques qui exposent les parents à cette dépression (isolement, événement stressant…) ;
  • d'évaluer les éventuels besoins de la femme ou du couple en termes d'accompagnement.

Le professionnel de santé peut proposer un 2e entretien entre la 10e et la 14e semaine qui suivent l'accouchement, afin de continuer l’accompagnement s’il le juge nécessaire ou à la demande du ou des parents.

Trouver de l'aide auprès des associations de patientes et des lieux de parole

L'association Maman Blues

L'association Maman Blues propose à toute femme enceinte ou qui vient d'avoir un enfant et qui se sent perdue, angoissée, triste, envahie, dépassée, seule... un soutien, une écoute et des conseils.

Les lieux d’accueil enfants-parents (LAEP)

Un lieu d’accueil enfant-parent (LAEP) est un espace convivial qui accueille tous les enfants de moins de 6 ans avec leurs parents ou un autre adulte familier (grands-parents, proches…).

C’est un espace de jeu et de discussion et un lieu de rencontre, pour les enfants comme pour les parents. On peut jouer ensemble, faire la lecture… Autant d’activités qui renforcent le lien d’attachement avec l’enfant.

Des accueillants, formés à l’écoute, sont présents.

Il existe plus de 1 500 LAEP sur le territoire, soutenus et financés par les caisses d’allocations familiales (Caf).

Trouver un LAEP près de chez vous sur le site de la Caf.

Des numéros d'appel

Allô Parent-Bébé

Appelez au 0 800 00 34 56, l'appel et le service sont gratuits. La ligne d'écoute est ouverte de 10 à 13h et de 14 à 18h.

Le 3114

Si vous êtes en détresse psychique, appelez le 3114, gratuit et accessible 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 Plus de 150 professionnels hospitaliers spécifiquement formés et sous la supervision d’un psychiatre vous apportent une aide immédiate.

  • Société canadienne de pédiatrie. La dépression chez les femmes enceintes et chez les mères : Ses effets sur vous et votre enfant. Site internet : Soins de nos enfants. Ottawa (Ontario) ; 2020 [consulté le 6 avril 2023]
  • Collège national des gynécologues et obstétriciens Grossesse et toxicomanie. ECN 2018. 3è édition Elsevier Masson
  •  Collège national des Universitaires de psychiatrie. Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum ECN 2021. Site internet : CNUP. Paris ; 2023 [consulté le 6 avril 2023]
  • Enquête nationale périnatale 2021. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2023 [consulté le 6 avril 2023]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire