Le traitement de la grippe

La grippe saisonnière est une maladie virale. Le traitement soulage les symptômes grippaux. Le recours aux médicaments antiviraux est réservé aux personnes les plus fragiles. La grippe peut être prévenue par les "gestes barrières" et par la vaccination des personnes fragiles.

Grippe : quel traitement chez l’adulte et l’enfant ?

La grippe est une maladie virale. Son traitement  vise à soulager les symptômes et il est adapté selon que le malade est un adulte ou un enfant.

La grippe chez l'adulte : quel traitement ?

Le traitement de la grippe associe :

  • le repos ;
  • une bonne hydratation ;
  • la prise d’antipyrétiques en cas de fièvre. Le paracétamol est privilégié, ou en cas de contre-indication au paracétamol (allergie, maladie grave du foie, ), anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène) ou aspirine.
    Utilisez de préférence un seul type de médicament. Il ne faut jamais associer les anti-inflammatoires non stéroïdiens entre eux, ni en prendre en même temps que l'aspirine.

Des complications infectieuses graves cutanées, pulmonaires, ORL neurologiques... ont été constatées après des traitements par l'ibuprofène et le kétoprofène. En effet,la prise de ces médicaments masque des symptômes comme la fièvre ou la douleur, conduisant à un retard de diagnostic avec pour conséquence un risque de complications de l’infection. C'est pourquoi, l'utilisation des AINS, lorsqu'elle est nécessaire, doit être la plus courte possible (moins de 3 jours en cas de fièvre) et à dose minimale.

Le recours à un médicament antiviral (Oseltamivir ou Zanamivir) est le plus souvent inutile. Il peut être proposé par le médecin traitant à des personnes particulièrement fragiles (personnes à risque de complications visées par la vaccination, y compris les femmes enceintes et les enfants quel que soit l’âge, et personnes présentant une grippe grave d’emblée). Dans ce cas, le traitement est efficace s’il débute dans les 2 jours après l’apparition des symptômes.

Une hospitalisation est parfois nécessaire dans les formes graves ou compliquées de la grippe.

Tout au long de la maladie, adopter les gestes barrières comme se laver les mains, utiliser des mouchoirs à usage unique, porter un masque jetable, tousser ou éternuer dans son coude, aérer régulièrement les pièces protège l'entourage de la contamination par le virus grippal.

La grippe chez l'enfant

Chez l'enfant grippé, le repos et une bonne hydratation sont indispensables.

Pour soulager l'enfant lorsque la fièvre de l'enfant est mal tolérée, il est conseillé de n'utiliser qu'un seul médicament antipyrétique. Votre médecin prescrit en général du paracétamol. Aucune étude ne prouve que l'alternance ou l'association de deux médicaments est plus efficace. Votre médecin jugera de l'utilité d'utiliser plusieurs médicaments.

Une hospitalisation est nécessaire dans certains cas : nourrisson de moins de 6 mois, forme grave de la grippe...

L'utilisation des médicaments antipyrétiques selon l'âge de l'enfant

Si votre enfant a moins de trois mois, il ne peut prendre que du paracétamol, à une dose maximum de 60 mg par kilo et par jour, à répartir en quatre ou six prises, soit environ 15 mg/kg toutes les six heures ou 10 mg/kg toutes les quatre heures. Un avis médical s'impose.

Si votre enfant a plus de trois mois, il prend du paracétamol en priorité et, en cas de contre-indication (allergie, maladie du foie, phénylcétonurie) et si le médecin le prescrit, de l’ibuprofène. Leur dose est adaptée à son poids :

  • pour le paracétamol : un maximum de 60 mg par kilo et par jour, à répartir en quatre ou six prises, soit environ 15 mg/kg toutes les six heures ou 10 mg/kg toutes les quatre heures ;
  • pour l’ibuprofène : un maximum de 20 à 30 mg par kilo et par jour, à répartir en trois ou quatre prises, soit maximum 10 mg/kg toutes les huit heures ou 7,5 mg/kg toutes les six heures.

Si votre enfant a plus de 6 mois, le médecin peut prescrire, à la place de l'ibuprofène, un autre anti-inflammatoire non stéroïdien : le kétoprofène. La dose doit être adaptée à son poids : un maximum de 2 mg par kilo et par jour à répartir en quatre prises, soit un maximum de 0,5 mg par kilo toutes les six heures.

Attention !

  • Si votre enfant a la varicelle ou si celle-ci est suspectée, il ne doit pas prendre d'ibuprofène ou de kétoprofène car les anti-inflammatoires non stéroïdiens augmentent le risque de complications infectieuses bactériennes de la varicelle.
  • De la même façon, si votre enfant est déshydraté (diarrhées et vomissements importants) ou si l'on suspecte une infection bactérienne, les AINS peuvent aggraver son état de santé.
  • Des complications infectieuses graves cutanée, pulmonaires, ORL neurologiques... ont été constatées après des traitements par l'ibuprofène et le kétoprofène car ces médicaments masquent les symptômes. C'est pourquoi, l'utilisation des AINS, lorsqu'elle est nécessaire, doit être la plus courte possible (moins de 3 jours en cas de fièvre) et à dose minimale.
  • L’aspirine ne doit pas être administrée chez l’enfant sans avis médical, en raison du risque de survenue d’une mais grave (le ).

Le traitement préventif antiviral en post exposition, après contact avec un cas de grippe

Le traitement préventif par des médicaments antiviraux est administré avant l’apparition des signes cliniques de grippe, à une personne entrée en contact étroit avec un malade ayant la grippe.

En post-exposition, le traitement prophylactique s’adresse uniquement aux personnes jugées à risque de complication, à partir de l’âge d’un an, et aux collectivités de personnes à risque (personnes âgées).

Par ailleurs, le contact étroit avec un cas de grippe, doit dater de moins de 48 h et répondre aux critères suivants :

  • partage du lieu de vie de la personne malade ;
  • ou contact avec elle en face à face, à moins d’un mètre, lors d’une toux, d’un éternuement ou d’une discussion.

Les antibiotiques, utilisés à tort, ils deviendront moins forts

Il n’y a pas lieu de prendre des antibiotiques dans le cadre d’une grippe puisqu’il s’agit d’une maladie virale. Les antibiotiques n'ont leur place qu'en cas de surinfection bactérienne.

Téléchargez la fiche pratique Aujourd’hui, je vous ai diagnostiqué une infection qui ne nécessite pas d’antibiotiques (PDF) vous expliquant pourquoi votre médecin ne vous a pas prescrit d'antibiotiques

Pour en savoir plus sur les antibiotiques, consulter l'article : Protégeons les antibiotiques.

Grippe et travail

Si vous travaillez et que vous ressentez des symptômes sévères de grippe (forte fièvre, fatigue, maux de tête, courbatures), votre médecin traitant peut estimer qu’un arrêt de travail est nécessaire. Un arrêt de 5 jours est en général suffisant.

Des ressources en langage « facile à lire et à comprendre » (FALC)

Consultez les informations en langage « facile à lire et à comprendre » (FALC) sur la grippe, ses symptômes et les traitements pour la soigner, en téléchargeant la bande dessinée La grippe (PDF), réalisée par l’association CoActis Santé dans le cadre de son projet SantéBD.

  • Haute Autorité de santé. Prise en charge de la fièvre chez l'enfant. Fiche mémo. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2016 [consulté le 4 octobre 2022]
  • Ministère de la santé et de la prévention. Grippe saisonnière. Site internet : Ministère de la santé et de la prévention. Paris (France) ; 2022 [consulté le 4 octobre 2022]
  • Collège des universitaires de maladies infectieuses et tropicales. Grippe. ECN. Pilly 2020. 6ème édition Alinéa Plus
  • Santé publique France. Grippe. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2022 [consulté le 4 octobre 2022]
  • National Health service (NHS). Flu. Site internet : NHS. Londres ; 2022 [consulté le 4 octobre 2022]
  • Caisse nationale de l'Assurance Maladie (CNAM). Arrêt de travail - Grippe saisonnière, après avis de la HAS. Site internet : ameli.fr. Paris ; 2010 [consulté le 4 octobre 2022]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et complications infectieuses. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2020 [consulté le 4 octobre 2022]
  • Haut Conseil de la santé publique. Prescription d’antiviraux et grippe saisonnière. Avis du 16 mars 2018. Site : HCSP. Paris ; 2018 [consulté le 4 octobre 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire