Reconnaître la grippe

05 octobre 2018
Fièvre élevée, frissons, toux, douleurs articulaires et musculaires, fatigue sont les principaux symptômes de la grippe. La guérison survient en une semaine, avec une toux et une fatigue souvent plus prolongées. Mais des complications sont fréquentes chez les personnes fragiles.

Les symptômes de la grippe

Après la contamination par le virus de la grippe, la maladie se déclare sous 48 h en moyenne.

Les symptômes de la grippe les plus fréquents sont :

  • une forte fièvre (autour de 39 °C) ;
  • des frissons ;
  • une fatigue intense (asthénie), une sensation d'abattement avec perte d'appétit ;
  • des douleurs musculaires (courbatures) et articulaires diffuses ;
  • des maux de tête (céphalées) ;
  • puis une toux sèche et douloureuse.

La personne contaminée par le virus de la grippe est contagieuse pour les autres, jusqu’à cinq jours après le début des premiers symptômes chez l’adulte, voire sept jours chez l’enfant.

Le diagnostic de grippe

L'examen clinique du médecin traitant est en général suffisant pour poser le diagnostic de grippe.

En présence de complications, des examens complémentaires peuvent être utiles : radiographie des poumons, analyses sanguines...

L'évolution de la grippe

L’évolution de la grippe saisonnière dépend de l’état de santé initial de la personne atteinte.

Chez les personnes en bonne santé 

La guérison de la grippe se fait habituellement en une semaine, mais une fatigue est fréquemment ressentie pendant les trois ou quatre semaines suivantes. Une toux sèche peut également persister durant deux semaines.

Chez les personnes fragiles

Chez les personnes âgées ou atteintes de certaines maladies chroniques (obésité, diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, , maladie respiratoire chronique telles que la BPCO et la mucoviscidose), la grippe peut se compliquer :

  • soit parce qu'elle est responsable de lésions pulmonaires étendues (grippe maligne) ou d'une atteinte d'autres organes (cœur, cerveau...) ;
  • soit parce qu'elle entraîne une décompensation de la maladie chronique ;
  • soit parce qu’une infection bactérienne vient compliquer la grippe (pneumonie, sinusite, otite...)

C’est pour éviter ce type de complications que les personnes fragiles sont invitées à se faire vacciner contre la grippe gratuitement.

Grippe et grossesse

La grippe survenant pendant la grossesse est souvent plus grave :

  • pour la future maman :
    • l'atteinte pulmonaire est plus fréquemment sévère et le risque d'hospitalisation est majoré,
    • le risque de fausse couche est plus élevé,
  • pour l'enfant : le risque de naissance prématurée est augmenté.

La vaccination contre la grippe est recommandée chez la femme enceinte : elle protège également la mère et également le bébé après sa naissance et jusqu'à ses 6 mois.

Grippe et nourrissons de moins de 6 mois

La grippe chez les bébés, en particulier ceux de moins de six mois, est grave, nécessitant le recours à une hospitalisation du bébé.

Comme ils ne peuvent pas encore bénéficier du vaccin contre la grippe jusqu'à cet âge, ils peuvent être protégés:

  • par leur mère si elle a été vaccinée lors de sa grossesse,
  • par leurs proches grâce aux gestes "barrière",
  • pour les bébés plus fragiles (prématurés porteurs de séquelles pulmonaires, enfants atteints de ou de ), la vaccination de leur entourage.
Sources
  • Ministère des solidarités et de la santé. Grippe saisonnière. Site internet : Ministère des solidarités et de la santé. Paris (France) ; 2017 [consulté le 28 septembre 2018]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Grippe. Site internet : Inserm. Paris ; 2017 [consulté le 28 septembre 2018]
  • Société française d'infectiologie. Maladies infectieuses et tropicales. Grippe. ECN. Pilly 2018. Site internet : Infectiologie.com. Paris ; 2018 [consulté le 28 septembre 2018]