Prévenir la grippe : la vaccination et les gestes barrières

04 novembre 2021
Pour les personnes fragiles, la vaccination est le premier geste à faire pour se protéger de la grippe. Si la vaccination ne permet pas toujours d’éviter la grippe, elle réduit le risque de complications graves ou de décès. Les gestes barrières diminuent le risque d'être contaminé(e) par le virus et limitent sa propagation lors d'une épidémie.

Qu’est-ce que la vaccination contre la grippe ?

La campagne de vaccination contre la grippe commence le 26 octobre 2021 et s'achève en janvier 2022.

À qui s'adresse la vacciation ? Quels vaccins ? Vaccination contre la grippe et contre la Covid-19 ? Comment se faire vacciner ?

Voici les réponses aux questions que vous vous posez.

Le vaccin de la grippe est particulièrement recommandé à certaines catégories de personnes qui sont susceptibles d'avoir une forme grave de la grippe.

  • La vaccination contre la grippe saisonnière est fortement recommandée pour les personnes les plus fragiles :
    • personnes âgées de 65 ans et plus,
    • femmes enceintes, quel que soit le terme de la grossesse,
    • personnes de moins de 65 ans, y compris les enfants à partir de 6 mois, atteintes de certaines affections chroniques (insuffisance respiratoire, cardiaque ou rénale, diabète de type 1 ou de type 2, affections broncho-pulmonaires chroniques, asthme et BPCO, etc.,
    • personnes obèses (IMC d'au moins 40 kg/m2,
    • personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ou dans un établissement médico-social d'hébergement, quel que soit son âge.
  • La vaccination des professionnels et des personnes en contact régulier avec des personnes présentant un risque de grippe sévère (personnes âgées, nourrissons, malades...) est vivement conseillée (sans oublier les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables),
  • La vaccination contre la grippe de l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois et des personnes immunodéprimées est recommandée.
  • La vaccination est également recommandée pour le personne navigant des bateaux de croisière et des avions, ainsi que pour le personnel de l'industrie du voyage accompagnant des groupes de voyageurs.

Les personnes ciblées par ces recommandations seront vaccinées en priorité durant les quatre premières semaines de la campagne vaccinale.

Dans un contexte de Covid-19, il est important que les personnes fragiles face à ces deux virus soient protégées de la grippe. Comment cela se passe-t-il ? 

Vous avez eu la Covid-19

Que vous ayez eu une forme modérée ou une forme grave de cette maladie, il n'y a pas de contre-indication à la vaccination antigrippale, dans la mesure où vous n'avez pas de fièvre et autres symptômes d'infection au moment de la vaccination.

Vous êtes sujet contact Covid-19

Si vous venez d'être identifié comme sujet contact d'une personne malade du Covid-19, votre vaccination antigrippale est :

  • reportée à la fin de la période d'isolement en l'absence d'apparition de symptôme,
  • annulée si vous présentez la Covid.

Tests Covid-19  et vaccination contre la grippe

Il n'est pas utile de faire un test PCR ou antigénique avant d'être vacciné contre la grippe, sauf si vous avez des symptômes de la Covid-19, si vous êtes personne contact ou si vous faites partie d'un cluster.

Il n'est pas nécessaire de faire une sérologie Covid-19 (recherche d'anticorps sanguins) avant d'être vacciné contre la grippe.

Si vous êtes concerné à la fois par la vaccination contre la grippe et la vaccination contre la Covid 19, il est possible de pratiquer les 2 vaccinations le même jour, au cours de la même séance de vaccination. Les vaccins sont injectés dans deux sites différents. Il n’existe pas à ce jour de vaccin combiné contre les deux infections.

Si les deux vaccins ne sont pas administrés simultanément, il n’y a pas de délai à observer entre la vaccination contre la grippe et la vaccination COVID-19.

 Le vaccin contre la grippe est à prendre à la pharmacie

Si vous réalisez votre vaccination grippe en même temps que la vaccination COVID, vous devez toujours retirer votre vaccin contre la grippe dans une pharmacie et l'apporter chez le professionnel qui vous vaccinera, y compris dans un centre de vaccination.

Oui. En effet, les souches virales rencontrées varient d’une année à l’autre. Lorsqu'elle est recommandée, la vaccination contre la grippe doit être faite chaque année grâce à un nouveau vaccin élaboré pour protéger contre les virus susceptibles de circuler.

Une seule injection annuelle de vaccin grippal suffit, mais pour les enfants de moins de neuf ans, jamais vaccinés contre la grippe, deux injections, à quatre semaines d’intervalle, sont nécessaires.

Il faut environ deux semaines après le vaccin grippal pour être protégé.

Trois vaccins antigrippaux tétravalents protégeant contre 4 souches de virus sont disponibles cette année : InfluvacTetra°, VaxigripTetra° et Efluelda°.

Avant l'âge de trois ans, seul le vaccin VaxigripTetra° peut être utilisé.

À partir de trois ans, y compris chez la femme enceinte, les vaccins InfluvacTetra° et VaxigripTetra° peuvent être utilisés.

Pour les personnes de 65 ans et plus, les trois vaccins InfluvacTetra°, VaxigripTetra° et Efluelda° sont utilisés indifféremment.

Les professionnels de santé habilités à vacciner contre la grippe sont :

  • un médecin ;
  • une sage-femme (pour les femmes enceintes et l’entourage du nouveau-né) ;
  • un(e)infirmier(e), et/ou pour les personnes majeures, un pharmacien volontaire sur tout le territoire français :
    • sans prescription médicale préalable et sur présentation du bon de prise en charge, pour les personnes majeures, qu’elles aient été vaccinées précédemment ou non (y compris les femmes enceintes),
    • sur prescription médicale renseignée sur le bon de prise en charge pour les personnes mineures.

Cas particulier : les personnes allergiques à l'ovalbumine ou à une vaccination antérieure doivent s'adresser à leur médecin pour la vaccination.

Si vous n'avez pas reçu de bon de prise en charge

Certaines personnes pour lesquelles la vaccination est recommandée (femmes enceintes, entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois et des personnes immunodéprimées, personne obèses ayant un IMC supérieur ou égal à 40) ne reçoivent pas de bon de prise en charge de l’Assurance Maladie.
Si vous êtes dans ce cas, sachez que votre médecin, votre sage-femme, votre pharmacien et votre infirmier (pour les personnes majeures) disposent de bons de prise en charge qu'ils peuvent vous délivrer.
Vous pouvez alors retirer gratuitement le vaccin chez votre pharmacien.

Les effets indésirables des vaccins contre la grippe sont bénins et transitoires : la personne vaccinée peut ressentir une douleur accompagnée de rougeur au point d'injection, des douleurs musculaires, des maux de tête accompagnés d'une fièvre légère.

Les réactions allergiques plus graves sont extrêmement rares.

L’Assurance Maladie prend en charge le vaccin contre la grippe saisonnière à 100 % pour les personnes les plus exposées aux risques de complications ou pour l'entourage de celles-ci :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • les femmes enceintes quel que soit le trimestre de grossesse ;
  • les personnes atteintes de certaines affections chroniques ;
  • les personnes obèses ;
  • l’entourage (personnes vivant sous le même toit ou en contact régulier) :
    • des personnes immunodéprimées,
    • des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave (enfant né prématuré ou nourrisson ayant une malformation cardiaque, une maladie pulmonaire ou neurologique, un déficit congénital de l' ...)  ;
  • les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ainsi que dans un établissement médico-social d’hébergement quel que soit l’âge ;
  • les professionnels de santé libéraux.

Pour connaître les personnes ciblées par les recommandations vaccinales, consultez le Calendrier vaccinal disponible sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé, ou demandez conseil à votre médecin traitant.

L'injection du vaccin grippal est remboursée au taux habituel, sauf pour les patients pris en charge à 100 % au titre de la maternité ou d’une affection de longue durée (ALD) pour laquelle la vaccination est recommandée.

Vaccination contre la grippe : un cas particulier

La vaccination des professionnels salariés pour lesquels la vaccination contre la grippe est recommandée est organisée par leur employeur.

Vous êtes enceinte : pourquoi est-il important de vous faire vacciner contre la grippe ?

La grippe survenant pendant la grossesse est souvent plus grave :

  • pour la future maman :
    • l'atteinte pulmonaire est plus fréquemment sévère et le risque d'hospitalisation est majoré,
    • le risque de fausse couche est plus élevé,
  • pour l'enfant : le risque de naissance prématurée est augmenté.

La vaccination contre la grippe est donc recommandée chez la femme enceinte, quel que soit le terme de sa grossesse : elle protège la femme enceinte et également le bébé de la naissance jusqu'à ses 6 mois.

Les vaccins contre la grippe saisonnière sont dépourvus de pouvoir infectant ; il n'y a pas lieu de craindre une infection du fœtus après une vaccination contre la grippe pendant la grossesse.

Vous attendez un enfant : demandez un bon de prise en charge du vaccin contre la grippe à votre médecin, à votre sage femme, à votre pharmacien ou à votre infirmier.

 

Vidéo : La réponse immunitaire à la vaccination

[Cette animation 3D explique la réponse immunitaire à la vaccination. Elle est réalisée par Blausen Medical.]

Certaines maladies sont dues à la présence d'agents pathogènes comme les bactéries et les virus.

Ces envahisseurs peuvent réussir à pénétrer notre organisme de diverses manières, comme par le biais d'une plaie ouverte, par inhalation ou par contact avec les muqueuses des yeux, du nez ou de la bouche. En cas d'infection par un agent pathogène, les globules blancs qui circulent dans notre sang commencent une guerre sans merci où toutes les possibilités sont étudiées pour venir à bout des envahisseurs. Au cours de cette période, le corps est malade et présente des symptômes représentatifs de la maladie concernée.

Les globules blancs ne se contentent pas de déterminer la meilleure stratégie pour venir à bout des agents pathogènes. Ils créent également des cellules mémoires qui sauront réagir en cas de nouvelle attaque par le même envahisseur.

La vaccination est une manière de mettre en route la réponse immunitaire de l'individu avant qu'il ne soit réellement touché par l'agent pathogène. Le vaccin contient en effet des organismes soit tués, soit affaiblis, qui ne pourront normalement pas provoquer de maladie. Le corps se met alors à détruire ses cellules affaiblies et à produire des cellules mémoires. Lorsque l'organisme a réussi à mémoriser une défense contre un agent pathogène spécifique, on parle d'immunisation.

Si le corps rencontre de nouveau le même agent pathogène au cours de la vie, les cellules mémoires pourront l'attaquer directement sans chercher quelle est la meilleure stratégie possible. L'envahisseur est alors détruit sans que l'individu ne tombe malade.

© Blausen Medical

La vaccination contre la grippe en pratique

Vos démarches dépendent de votre situation.

Vous êtes majeur(e) et vous êtes éligible à la vaccination contre la grippe.

  • Vous recevez de votre caisse d’Assurance Maladie un bon de prise en charge du vaccin.
  • Rendez-vous directement chez votre pharmacien qui vous remettra gratuitement le vaccin grippal sur présentation du bon.
  • Rendez-vous ensuite chez votre infirmier, votre médecin, votre sage-femme ou un pharmacien volontaire pour vous faire vacciner (sans prescription médicale préalable).

À noter. Les personnes qui ont déjà fait une réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une vaccination antérieure doivent s'adresser à leur médecin pour la vaccination.

Vous ou votre enfant êtes mineur(e) et vous êtes éligible à la vaccination contre la grippe.

  • Vous recevez le bon de prise en charge du vaccin grippal de votre caisse d’Assurance Maladie.
  • Lors d'une consultation, présentez ce document à votre médecin. S’il le juge nécessaire, il vous prescrira le vaccin contre la grippe.
  • Le vaccin vous sera remis gratuitement par votre pharmacien sur présentation de ce bon.
  • Rendez-vous ensuite chez votre infirmier si votre médecin a prescrit l'injection sur le bon. Sinon, le médecin injectera lui-même le vaccin. Le pharmacien ne peut pas vacciner les personnes mineures.

La vaccination contre la grippe est recommandée dans votre situation et vous n'avez pas reçu de bon de prise en charge.

Certaines personnes pour lesquelles la vaccination contre la grippe est recommandée (femmes enceintes, entourage d'une personne immunodéprimée ou d'un nourrisson de moins de 6 mois à risque de grippe grave, personne obèses ayant un IMC supérieur ou égal à 40) ne reçoivent pas de bon de prise en charge de l’Assurance Maladie du fait de la difficulté de les identifier.
Si vous êtes dans ce cas, sachez que votre médecin, votre sage-femme, votre infirmier(e) et votre pharmacien (pour les personnes majeures) disposent de bons de prise en charge qu'ils peuvent vous délivrer. Vous pouvez alors retirer gratuitement le vaccin chez votre pharmacien et vous faire vacciner par le professionnel de votre choix.

Cas particulier des aides d'employeurs fragiles

Vous exercez des fonctions d'aide à domicile ou d'accueil pour des employeurs fragiles bénéficiant de l’Aide Personnalisée d’Autonomie (APA), de la Prestation Compensatoire du Handicap (PCH), de l’Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP), de l’Allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH), de la Majoration pour tierce personne (MTP), del’Invalidité 80% ou d’une carte mobilité inclusion.

Dans ce cas, l’Urssaf vous adressera un courriel ou un courrier d’information vous invitant à retirer votre vaccin gratuitement à la pharmacie.et vous indiquera les pièces justificatives à fournir. La vaccination est prise en charge.

Vous ne faites pas partie des personnes pour lesquelles la vaccination contre la grippe est recommandée.

Vous pouvez acheter le vaccin, mais il n'est pas pris en charge par l’Assurance Maladie. Adressez-vous à votre médecin car le pharmacien ne peut pas vacciner les personnes qui ne sont pas ciblées par les recommandations de vaccination.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé fait le point sur les médicaments homéopathiques et la grippe

Des médicaments homéopathiques peuvent avoir une indication dans la prévention ou le traitement de l’état grippal. Ces médicaments homéopathiques ne peuvent pas être considérés comme des vaccins et se prévaloir de la désignation de « vaccins homéopathiques ». Leur utilisation à la place du vaccin anti-grippal constitue une perte de chance, notamment chez les personnes à risque de complications. À noter que depuis le 1er janvier 2021, les médicaments homéopathiques et les préparations magistrales homéopathiques (PMH) ne sont plus remboursés par l’Assurance Maladie.

Les gestes barrières contre la grippe

Pour tous, l'adoption des gestes barrières et notamment le respect des recommandations pour se protéger de la Covid-19, permettent également de prévenir l'infection par le virus de la grippe. Pour les personnes fragiles, l'adoption des gestes barrières renforce la protection obtenue par la vaccination contre la grippe.

Adopter les gestes barrières, c'est se protéger et protéger son entourage. Plus vous les respectez, mieux c’est !

Dans votre quotidien, n'oubliez pas les gestes suivants :

  • Lavez-vous régulièrement les mains, si possible avec du savon liquide, en les frottant pendant 30 secondes. Rincez-les ensuite sous l’eau courante et séchez-les avec une serviette propre ou à l’air libre. Le lavage des mains doit devenir un réflexe : au minimum, avant de préparer le repas ou de manger, après s’être mouché, après avoir éternué ou toussé en mettant sa main devant la bouche, après être passé aux toilettes, après avoir pris les transports en commun, après s’être occupé d’un animal et dès qu'on rentre chez soi. En l'absence d'eau et de savon, utilisez une solution hydro-alcoolique.
  • Servez-vous d’un mouchoir jetable pour vous moucher, tousser, éternuer ou cracher, et jetez-le aussitôt. Sinon, toussez et éternuez dans votre coude.
  • Ne portez pas vos mains à votre visage.
  • Portez un masque jetable ou lavable, qui couvre le nez et la bouche, selon les recommandations en cours.
  • Évitez de serrer les mains ou d’embrasser pour dire bonjour.
  • Gardez vos distances et restez à un mètre des personnes que vous croisez ou rencontrez.

En plus de ces mesures :

  • Évitez d’emmener un nourrisson dans les lieux publics où il pourrait entrer en contact avec des personnes grippées (transports en commun, centres commerciaux, hôpitaux…) en période d’épidémie de grippe.
  • Ne rendez pas visite à des personnes fragiles.
  • Ouvrez les fenêtres régulièrement pour aérer et diminuer la concentration en microbes et en particulier en virus de la grippe.

Gardons le réflexe des gestes barrières (vidéo)

[Des scènes sur un fond coloré s’enchaînent, avec des personnages qui ont des vêtements aux tons similaires. Une femme ajuste son casque d’escrime sur son visage. Puis, une mère vient remonter délicatement la couette sur une petite fille qui dort. Un parapluie s’ouvre et l’on fait face à un jeune homme un peu gêné. Il tend le bras qui tient le parapluie pour protéger la jeune fille à côté de lui. Deux hommes en short et maillot de foot, qui se serrent et se crispent au ralenti en rapprochant leurs mains de leur entre-jambe dans un geste de protection. Puis, une jeune femme lève sa main pour protéger ses yeux d’une lumière qui l’éblouit. Enfin on voit la main d’une femme qui tire une ceinture de sécurité de voiture pour la boucler.]

« Chaque jour, nous faisons des gestes qui nous protègent et protègent les autres. »

[Une jeune femme place un masque chirurgical sur son visage. Deux coudes se checkent. Une jeune femme ouvre sa fenêtre. Deux mains se savonnent minutieusement au-dessus d’un évier et enfin un homme éternue dans son coude.]

« Contre le Covid-19, la grippe et les virus de l’hiver, gardons le réflexe des gestes barrières. »

Logo : Assurance Maladie, Ministère des Solidarités et de la santé, Santé publique France

© L'Assurance Maladie, ministère des Solidarités et de la santé, Santé publique France, MSA

  • Santé publique France. Grippe. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2021 [consulté le 13 octobre 2021]
  • Décret n° 2018-805 du 25 septembre 2018 relatif aux conditions de réalisation de la vaccination antigrippale par un infirmier ou une infirmière. JORF n°0222 du 26 septembre 2018.
  • Arrêté du 25 septembre 2018 modifiant l'arrêté du 10 mai 2017 pris en application de l'article 66 de la loi n° 2016-1827 du 23 décembre 2016 de financement de la sécurité sociale pour 2017. JORF n°0222 du 26 septembre 2018.
  • Ministère des Solidarités et de la santé. Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2021. Site internet : Ministère des Solidarités et de la santé. Paris (France) ; 2021 [consulté le 13 octobre 2021]
  • Groupe Vaccination et Prévention de la SPILF. Vaccination antigrippale et grossesse. Site internet : Infectiologie.com. Paris ; 2015 [consulté le 13 octobre 2021]
  • Haute Autorité de santé. Avis n° 2021.0069/AC/SESPEV du 23 septembre 2021 du collège de la Haute Autorité de santé venant compléter l’avis du 23 août 2021 relatif à la définition des populations à cibler par la campagne de rappel vaccinal chez les personnes ayant eu une primovaccination complète contre la Covid-19. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2021 [consulté le 13 octobre 2021]