Les traitements et l'évolution de la grippe saisonnière

05 mai 2017
La grippe saisonnière est une maladie virale. Le traitement préventif consiste à se faire vacciner chaque année. En cas de grippe, un traitement peut soulager les symptômes. Le recours aux médicaments anti viraux est réservé aux personnes les plus fragiles.

Grippe saisonnière : quels traitements chez l’adulte et l’enfant ?

Le traitement de la grippe saisonnière est adapté selon que le malade est un adulte ou un enfant.

Le traitement d’une grippe saisonnière associe :

  • le repos ;
  • la réhydratation ;
  • la prise d’antipyrétiques en cas de fièvre : paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène) ou aspirine.
    Utilisez de préférence un seul type de médicament. Il ne faut jamais associer les anti-inflammatoires non stéroïdiens entre eux, ni en prendre en même temps que l'aspirine.

Le recours à un médicament antiviral (Oseltamivir ou Zanamivir) est le plus souvent inutile. Il peut être proposé par le médecin traitant à des personnes particulièrement fragiles. Dans ce cas, le traitement est efficace s’il débute dans les 2 jours après l’apparition des symptômes.

Le repos et une bonne hydratation sont indispensables.

Pour traiter la fièvre de l'enfant, il est conseillé de n'utiliser qu'un seul médicament . Le paracétamol est le médicament le plus couramment prescrit. Aucune étude ne prouve que l'alternance ou l'association de deux médicaments est plus efficace. Votre médecin jugera de l'utilité d'utiliser plusieurs médicaments.

Si votre enfant a plus de trois mois, on utilise le paracétamol ou de l'ibuprofène. La dose doit être adaptée à son poids :

  • pour le paracétamol, un maximum de 60 mg par kilo et par jour, à répartir en quatre ou six prises, soit environ 15 mg/kg toutes les six heures ou 10 mg/kg toutes les quatre heures ;
  • pour l'ibuprofène, un maximum de 20 à 30 mg par kilo et par jour, à répartir en trois ou quatre prises, soit un maximum de 10 mg/kg toutes les huit heures ou 7,5 mg/kg toutes les six heures.

Si votre enfant a moins de trois mois, il ne peut prendre que du paracétamol, à une dose maximum de 60 mg par kilo et par jour, à répartir en quatre ou six prises, soit environ 15 mg/kg toutes les six heures ou 10 mg/kg toutes les quatre heures.

Soyez vigilant ! Retenez que l'ibuprofène est contre-indiqué en cas de varicelle ou de déshydratation (diarrhées et vomissements importants). L'aspirine n'est pas utilisée chez l'enfant en raison du risque de survenue du .

Les antibiotiques, utilisés à tort, ils deviendront moins forts

Il n’y a pas lieu de prendre des antibiotiques dans le cadre d’une grippe puisqu’il s’agit d’une maladie virale. Les antibiotiques n'ont leur place qu'en cas de surinfection bactérienne.

Téléchargez la fiche d'information vous expliquant pourquoi votre médecin ne vous a pas prescrit d'antibiotiques

Pour en savoir plus sur les antibiotiques, consulter l'article : Protégeons les antibiotiques.

Grippe saisonnière et travail

Si vous travaillez et que vous ressentez des symptômes sévères (forte fièvre, fatigue, maux de tête, courbatures), votre médecin traitant peut estimer qu’un arrêt de travail est nécessaire. Un arrêt de 5 jours est en général suffisant.

L’évolution de la grippe saisonnière

L’évolution possible de la grippe saisonnière dépend de l’état de santé initial de la personne atteinte.

En raison du risque de complications lors de la grippe, il est important que les personnes fragiles soient vaccinées.

Sources
  • Groupe de travail. Prise en charge de la grippe en dehors d’une situation de pandémie. Med Mal Infect. 2005;35 Suppl 4:S245-73
  • Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Arrêt de travail - Grippe saisonnière, après avis de la HAS. Site internet : ameli.fr. Paris ; 2010 [consulté le 23 mai 2016]
  • Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Grippe saisonnière. Site internet : Le site santé du Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Paris (France) ; 2016 [consulté le 21 septembre 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Grippe. Site internet : INSERM. Paris ; 2012 [consulté le 21 septembre 2016]