Reconnaître la grippe saisonnière

13 mars 2017
Les épidémies de grippe saisonnière surviennent chaque année en France au cours de l'automne et de l'hiver en raison de la grande contagiosité de cette infection virale. Souvent considérée comme bénigne, la grippe peut entraîner des complications graves, voire des décès, chez les personnes fragiles.

Qu’est-ce que la grippe ?

D’origine virale, la grippe saisonnière est une infection respiratoire aiguë très contagieuse. Elle revient chaque automne et dure jusqu’au printemps.

Le virus de la grippe appartient à la famille des virus influenzae. Il en existe trois types, comprenant chacun plusieurs souches :

  • le type A est le plus dangereux car il peut se modifier de façon importante et radicale. Il engendre, trois ou quatre fois par siècle, une épidémie mondiale ou pandémie ;
  • le type B est le plus fréquent. Il est responsable d’épidémies ;
  • le type C provoque des symptômes proches du rhume. Il n’est pas source d’épidémie.

Les souches de virus de la grippe en circulation ne sont pas les mêmes d’une année sur l’autre. C’est pourquoi il faut renouveler le vaccin annuellement.

La grippe au cours de l'hiver 2015-2016

Voici les chiffres-clés de l’activité de la grippe durant l’hiver 2015-2016 :

  • 11 semaines d'épidémie
  • 2,3 millions de consultations pour syndrome grippal
  • 1 106 cas graves avec admission en réanimation
  • 77 % des personnes admises en réanimation présentaient un facteur de risque et parmi elles, 74 % n'étaient pas vaccinées.
La composition du vaccin pour 2016-2017

Le vaccin contre la grippe a été élaboré en vue d’apporter une protection contre les trois souches de virus grippaux les plus susceptibles de circuler : les souches de virus A (H1N1) et (H3N2) et d’une souche de virus B.

Comment la grippe se transmet-elle ?

Quelle que soit la souche du virus de la grippe en circulation, la transmission suit toujours le même processus :

  • une personne contaminée projette des gouttelettes de salive dans l’air, en parlant, en toussant ou en éternuant : d’où l’intérêt des "gestes barrière" ;
  • des millions de virus se retrouvent alors dans l’air, avant d’être inhalés par d’autres personnes qui seront contaminées à leur tour et ainsi de suite ;
  • la contamination peut également se faire par le biais des mains et d’objets souillés par des gouttelettes de salive.

Les symptômes et le diagnostic de la grippe

Après la contamination par le virus de la grippe saisonnière, la maladie se déclare sous 48 h en moyenne.

La grippe saisonnière se manifeste par un début souvent brutal, avec :

  • une forte fièvre (autour de 39 °C) ;
  • une fatigue intense (asthénie) ;
  • des douleurs musculaires (courbatures) et articulaires diffuses ;
  • des maux de tête (céphalées) ;
  • puis une toux sèche.

Dans un contexte d’épidémie de grippe saisonnière, la présence des symptômes suffit le plus souvent au médecin pour établir le diagnostic au cours de la consultation. Il n’y a alors pas besoin d’examen complémentaire.

La personne contaminée est contagieuse pour les autres, jusqu’à cinq jours après le début des premiers symptômes chez l’adulte, voire sept jours chez l’enfant.

La grippe saisonnière peut se compliquer !

Chez les personnes fragiles, comme les personnes âgées ou atteintes de certaines maladies chroniques, la grippe peut se compliquer de troubles respiratoires :

  • soit parce que le malade avait déjà une fonction respiratoire déficiente ;
  • soit parce qu’une infection bactérienne est venue compliquer la grippe.

C’est pour éviter ce type de complications que les personnes fragiles sont invitées à se faire vacciner gratuitement.

Les nourrissons, en particulier ceux de moins de six mois, ont également des risques accrus de complications. Toutefois, comme ils ne peuvent pas encore bénéficier du vaccin, ils doivent être protégés par leurs proches grâce aux gestes "barrière". Et pour les plus fragiles d’entre eux (prématurés porteurs de séquelles pulmonaires, enfants atteints de ou de ), la vaccination de leur entourage est recommandée.

Comment l'épidémie de grippe est-elle surveillée ?

En France, la surveillance de la grippe est assurée par l'Agence nationale de santé publique "Santé publique France". Le dispositif de surveillance est activé début octobre et s'achève mi-avril de l'année suivante.

Des réseaux de médecins généralistes, pédiatres, urgentistes, pharmaciens… participent à la surveillance de la grippe. Ils ont pour mission :

  • de réaliser des prélèvements de nez ou de gorge à certains de leurs patients grippés ;
  • d’envoyer ces prélèvements dans un laboratoire de virologie spécialisé qui vérifie s’il s’agit bien d’une grippe et recherche la souche de virus grippal incriminée ;
  • de faire le décompte du nombre de malades reçus en période d’épidémie, du nombre de jours d’arrêts de travail prescrits, etc.

Chaque semaine, Santé publique France analyse les données épidémiologiques et virologiques issues de la médecine ambulatoire (de ville), des collectivités de personnes âgées et des hôpitaux, ainsi que les données concernant les décès. Des bulletins hebdomadaires, qui permettent de s'informer sur l'étendue de la grippe sur le territoire, sont publiés sur le site Santé publique France.

"Grippe saisonnière : épidémie ou pandémie ?"

On parle d’épidémie de grippe lorsque le seuil défini par les organismes de surveillance est dépassé.

Toutefois, lorsque la maladie se propage rapidement dans plusieurs régions du monde, il s’agit alors d’une " ". Cela se produit lorsqu’une nouvelle souche du virus de la grippe apparaît, le plus souvent suite à la combinaison d’un virus grippal humain avec un virus grippal animal.

Sources
  • Santé publique France-InVS. Bulletin épidémiologique grippe - mai 2016. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2016 [consulté le 21 septembre 2016]
  • Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Grippe saisonnière. Site internet : Le site santé du Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Paris (France) ; 2016 [consulté le 21 septembre 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Grippe. Site internet : INSERM. Paris ; 2012 [consulté le 21 septembre 2016]