Gonalgie : définition, symptômes et causes

21 mars 2017
Les douleurs du ou des genoux, ou gonalgies, sont un symptôme très courant. Elles peuvent survenir brutalement après un traumatisme, comme une fracture ou une entorse. Dans les autres cas, elles apparaissent plus progressivement et ont une cause mécanique ou inflammatoire.

Qu’est-ce que la gonalgie ?

Les gonalgies sont des douleurs localisées au niveau du genou. Elles peuvent trouver leur origine dans chacun des éléments constituant cette articulation.

Les gonalgies sont fréquentes car les genoux portent le poids du corps et sont des articulations très sollicitées.

De nombreux éléments assurant le fonctionnement et la stabilité du genou peuvent être à l'origine des gonalgies

Le genou est une articulation complexe entre :

  • d’une part le fémur, présentant deux saillies osseuses (condyles) au niveau de l’articulation du genou ;
  • d’autre part le tibia, qui entre en contact avec les condyles grâce à une surface plane (plateau tibial), et avec la (petit os situé en avant du genou).

Plusieurs éléments de cette articulation remplissent un rôle particulier :

  • Le cartilage recouvrant les surfaces articulaires permet au fémur et au tibia de glisser l'un sur l'autre.
  • Les ménisques sont de petits coussinets de cartilage fibreux, ou "fibrocartilage", en forme de croissant. Chaque genou en comprend deux : un médial (ou interne) situé du côté de l’entrejambe, et un autre dit "latéral" (ou "externe"). Ils absorbent les chocs, stabilisent l’articulation et permettent un ajustement parfait entre fémur et tibia.
  • La capsule est une enveloppe fibreuse s’étendant de l’extrémité inférieure du fémur à l’extrémité supérieure du tibia. Elle recouvre entièrement l'articulation du genou. Elle est tapissée, à l’intérieur, de la membrane synoviale, qui forme des replis et produit le . Celui–ci nourrit et lubrifie les surfaces articulaires.
  • Les bourses synoviales (ou séreuses) sont des poches membraneuses au sein de l’articulation, remplies de . Elles facilitent le glissement des différents éléments de l’articulation.
  • Les deux ligaments latéraux (interne et externe), comme les deux ligaments croisés, sont composés de tissus fibreux très résistants. Ils contribuent à la stabilité du genou.
  • Les muscles insérés sur les os et la capsule (par l'intermédiaire des tendons) participent également à la stabilité de l’articulation.

L'articulation du genou

Schéma : articulation du genou (2)

Différentes causes possibles de douleurs du genou

Les gonalgies présentent des origines diverses.

Elles peuvent être liées à :

  • une fracture d’un des os au niveau de l’articulation (tibia, fémur), avec ou sans fracture des cartilages articulaires ;
  • une élongation ou rupture des ligaments (ex. : entorse du genou) ;
  • des lésions des ménisques (ruptures, fissures).

Elles peuvent être provoquées par diverses affections.

  • L’arthrose du genou (ou gonarthrose) représente la cause de gonalgie la plus fréquente.
  • La dégénérescence des ménisques (usure liée à l'âge) est favorisée par des traumatismes répétés ou des anomalies de la statique des jambes (déséquilibres dans la posture debout).
  • Les fractures spontanées existent surtout chez les sportifs, les danseurs et les militaires fournissant des efforts intenses et répétitifs, ou surentraînés (longues marches, sauts multiples, etc.)
  • L’hygroma du genou (ou bursite pré–rotulienne) est une inflammation de la bourse séreuse dite pré–rotulienne, située à l’avant du genou. Celui–ci devient alors douloureux et gonflé. Cette affection s’observe souvent chez les personnes qui travaillent à genoux (ex. : carreleurs). Une bursite peut aussi se déclarer au niveau de la bourse poplitée, située à l’arrière du genou, provoquant l’apparition d’un kyste à cet endroit (creux poplité).
  • L’algodystrophie correspond à un ensemble de symptômes survenant parfois après une intervention chirurgicale ou un traumatisme : douleurs, raideur articulaire, troubles circulatoires avec peau rouge et amincie, décalcification osseuse (baisse importante de la teneur en calcium), etc.
  • L’ostéonécrose aseptique des condyles fémoraux est une destruction osseuse au niveau des condyles du fémur, d’origine non infectieuse. Elle survient chez les personnes âgées.
  • Une douleur de la hanche peut aussi se répercuter au niveau du genou (par exemple, en cas d'arthrose de la hanche).
  • La maladie d’Osgood–Schlatter est aussi appelée "épiphysite tibiale antérieure". Il s’agit d’une inflammation et d’une fragmentation de la tubérosité tibiale antérieure (petite bosse osseuse située à l’avant du tibia). Probablement due à un excès de sport, cette affection apparaît surtout chez le garçon entre 10 et 15 ans.
  • La maladie de Paget osseuse provoque une déformation et un remaniement anarchique des os. D’origine inconnue, elle survient le plus souvent après 50 ans.

Diverses pathologies sont susceptibles de causer ce type de gonalgies.

  • Des maladies inflammatoires systémiques provoquent parfois des douleurs aux genoux : polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé, rhumatisme associé à un psoriasis, spondylarthrite ankylosante, de l’enfant (inflammation chronique des articulations chez les moins de 16 ans).
  • Les rhumatismes dits "microcristallins" (liés à l’accumulation de minuscules cristaux dans les articulations) engendrent aussi des gonalgies.
    • La goutte se caractérise par la formation de cristaux d’acide urique dans le liquide articulaire. Ce phénomène est lié à une augmentation du taux sanguin d’acide urique, qui n’est plus éliminé normalement dans les urines à cause de certaines affections.
    • La chondrocalcinose correspond à des dépôts de cristaux de calcium sur les cartilages articulaires et les ménisques.
  • Les tendinites douloureuses du genou peuvent toucher :
    • la patte d’oie ( fixant trois muscles de la cuisse à la face interne du genou),
    • le rotulien, qui va de la partie inférieure de la au tibia,
    • le quadricipital (reliant le muscle quadriceps de la cuisse à la partie supérieure de la ).
  • Une arthrite infectieuse (due à une bactérie présente dans l’articulation), ou une ostéo–arthrite (infection de l’articulation et de l’os avoisinant), expliquent parfois les gonalgies.
  • Rarement, celles–ci sont dues à une tumeur bénigne ou à un cancer, pouvant toucher les différents composants de l’articulation (os, cartilage, etc.)

Les ménisques et ligaments du genou

Schéma : articulation du genou, ligaments

 

Sources
  • Faculté de Médecine de Grenoble – Gaudin P. Conduite à tenir devant un genou douloureux non traumatique. Site internet : Université Joseph Fourier de Grenoble. La Tronche (France) ; 2005 [consulté le 27 septembre 2015]
  • NHS Choices. Knee pain. Site internet : NHS Choices. Londres ; 2013 [consulté le 27 septembre 2015]
  • Revue médicale suisse. Gonalgies : quelle imagerie ? Site internet : Revue médicale suisse. Chêne–Bourg (Suisse) ; 2013 [consulté le 27 septembre 2015]