Comprendre le glaucome

16 juin 2017
Le glaucome est une maladie de l'œil responsable de lésions du nerf optique. Elle est le plus souvent due à une élévation de la pression interne de l'œil. Si elle n'est pas traitée, elle peut engendrer une déficience visuelle, voire la cécité.

Qu’est-ce que le glaucome ?

Le glaucome est une maladie de l’œil caractérisée par des lésions du nerf optique. Il s’agit du nerf qui part de la rétine, à l’arrière de l’œil, et transporte les images jusqu’au cerveau.

Dans le glaucome, les terminaisons nerveuses du nerf optique sont abîmées au niveau de la rétine et le nerf optique perd progressivement ses fibres. Il en résulte une atteinte progressive du champ de vision, l’espace que voit l’œil se réduisant petit à petit. La vision disparaît sur les côtés et du côté du nez mais la vision au centre est longtemps conservée. Si les lésions progressent, la vision centrale disparaît, conduisant à la cécité. 

Cette affection est la seconde cause de cécité en France, après la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Le glaucome est le plus souvent lié à l’augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil (hypertension intraoculaire). Dans une minorité de cas, il se développe alors que cette pression est normale.

Qu’est-ce que la pression intraoculaire ?

À l’intérieur de l’œil, un liquide est produit en permanence : c’est l’humeur aqueuse. Elle est évacuée au travers d’un filtre situé à l’angle entre l’iris et la , appelé trabéculum. Si l'évacuation du liquide est ralentie, la pression à l’intérieur du globe oculaire s’élève anormalement et provoque une altération des fibres du nerf optique.

Le glaucome touche 1 à 2 % de la population de plus de 40 ans et environ 10 % après 70 ans. Environ 800 000 personnes sont traitées en France mais 400 000 à 500 000 présenteraient la maladie sans le savoir.

© Blausen Medical

Les différents types de glaucome

Le glaucome chronique à angle ouvert : c'est la forme la plus fréquente de la maladie (90 % des cas). Il est provoqué par la fermeture progressive du filtre d’évacuation de l’humeur aqueuse. L’altération de la vision est lente, indolore, sans gêne perceptible au début. Le glaucome est souvent diagnostiqué tardivement, car il évolue longtemps sans symptômes apparents. Les deux yeux sont atteints simultanément, l’un parfois plus précocement que l’autre.

Les glaucomes secondaires : ils sont secondaires à un traumatisme ou une maladie de l'œil ou une intervention chirurgicale portant sur les yeux.

Le glaucome aigu à angle fermé : il est lié à l’accolement en quelques instants de l’iris au filtre d’évacuation empêchant la sortie de l'humeur aqueuse à travers le trabeculum. Celle-ci reste totalement bloquée derrière l’iris. La pression à l’intérieur de l’œil augmente fortement. La personne ressent des symptômes caractéristiques : douleurs brutales, sensation d’œil qui va exploser, baisse soudaine de la vision. Il faut alors agir en urgence, pour éviter que le nerf optique ne soit endommagé et que la personne ne devienne rapidement aveugle.

Le glaucome congénital : il résulte d'un développement normal de la structure de drainage aqueux. C’est une . Le traitement est d’emblée chirurgical.

Le glaucome congénital est une

Vous souhaitez vous informer sur cette maladie, vous exprimer librement et être écouté : appelez Maladies Rares Info services, au 0 810 63 19 20.
Une équipe de professionnels répond à toutes vos questions.

Les facteurs de risque du glaucome chronique

Les causes du glaucome ne sont pas connues. Elles sont vraisemblablement multiples.

Plusieurs facteurs semblent néanmoins favoriser cette maladie du nerf optique :

  • l’augmentation de la pression intraoculaire au-delà de 21 mm Hg : c’est le principal facteur. Cependant, toutes les hypertonies (ou hypertensions) oculaires n’entraînent pas un glaucome et inversement il existe des glaucomes avec une pression intraoculaire dans les limites de la normalité ;
  • l’âge : le glaucome survient en général à partir de 40 ans et sa fréquence augmente avec l’âge ;
  • la myopie ;
  • l’hérédité : le risque de glaucome est augmenté si un parent est atteint ;
  • une hypertension artérielle, un diabète, une apnée du sommeil ou encore la prise prolongée de corticoïdes peuvent accroître le risque de glaucome.

Par ailleurs, on observe que les populations à peau noire sont plus touchées que les populations à peau blanche.

Le glaucome

Schéma : glaucome
Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Dépistage et diagnostic précoce du glaucome – Problématique et perspectives en France. Site internet : HAS. Saint-Denis La plaine (France) ; 2006 [consulté le 30 mai 2017]
  • Collège des ophtalmologistes universitaires de France. Glaucome chronique. Site internet : Campus d'ophtalmologie de l'Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2013 [consulté le 30 mai 2017]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Le glaucome. Site internet : Inserm. Paris ; 2013 [consulté le 30 mai 2017]