Sommaire : Gestes barrières

Pourquoi adopter les gestes barrières ?

Pour certaines personnes fragiles (nourrissons, personnes âgées ou immunodéprimées, femmes enceintes, personnes porteuses de maladies chroniques), les virus ne sont pas anodins et sont source de complications. Des gestes simples de prévention, adoptés au quotidien, permettent de réduire la transmission des infections virales saisonnières et de la Covid-19.

Les maladies virales sont très contagieuses

Rhinopharyngite chez l’enfant, mais aussi chez l’adulte, bronchite, bronchiolite du nourrisson, gastro-entérite aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte et bien sûr grippe reviennent chaque année.

Ces maladies sont très contagieuses. Les virus en cause dans ces infections se transmettent très facilement. Cela explique que ces infections virales surviennent sous forme d’épidémies. Les collectivités (crèches, écoles, maisons de retraite,…) sont donc très souvent un lieu de transmission.

En cette année 2020, marquée par la de la Covid-19, la circulation des virus saisonniers (de la grippe, de la bronchiolite...) viendra s'ajouter à celle du coronavirus.

Des gestes simples de prévention, adoptés au quotidien, permettent de réduire la transmission des infections hivernales et de la Covid-19. Ces gestes barrières, comme le lavage des mains, l’utilisation de mouchoir à usage unique, le fait de tousser ou d’éternuer dans son coude, le port du masque et la distanciation physique, une fois combinés, constituent un bouclier de protection : ils font barrage aux virus et contribuent à se protéger et protéger son entourage.

Comment se transmettent les infections ORL et respiratoires (grippe, Covid-19...) ?

Pour toutes les maladies virales ORL (oto-rhino-laryngologiques) et respiratoires (rhinopharyngite, bronchiolite, bronchite, grippe, Covid-19) les virus présents dans la salive, dans les sécrétions bronchiques et les sécrétions du nez sont transmis soit directement soit indirectement.

La transmission directe des virus se fait :

  • de personne à personne, par les sécrétions lors d’éternuements, dans les postillons, lors de la toux et du mouchage... Ainsi, lorsque les personnes parlent, toussent ou éternuent, des gouttelettes de salive porteuses du virus sont projetées et des millions de virus se retrouvent alors dans l’air. D’autres personnes vont respirer cet air qui contient les virus et elles vont  être contaminées à leur tour et devenir contagieuses.
  • ou par contact proche entre personnes : baisers,  poignées de mains (lorsque les mains sont porteuses du virus après s’être touché le nez par exemple).

La transmission indirecte des virus se fait par l’intermédiaire d'objets souillés par la salive ou les sécrétions du nez d’une personne malade.

Il peut s’agir de jouets, de la tétine d’un nourrisson, de doudous, du linge de toilette, mais aussi de plans de travail, de poignées de porte, de téléphone, de clavier d'ordinateur ou d’aliments ou boissons contaminés... Certains virus sont très résistants et survivent plusieurs heures et jusqu’à plusieurs jours sur certaines surfaces comme les poignées de porte, les plans de travail.

Comment se transmet la gastro-entérite virale ?

Pour la gastro-entérite virale, le virus est présent dans les selles et les vomissements des personnes malades.

Il se transmet donc le plus souvent par les mains des personnes malades sur lesquelles il reste de toutes petites particules de selles ou de substances vomies. La personne malade peut donc contaminer une autre personne en la touchant.

La personne malade peut aussi contaminer :

  • des aliments, en les manipulant ;
  • de l’eau, qui sera bue par d’autres personnes ;
  • des objets (verres, couverts, assiettes, brosse à dents,  jouets, de la tétine d’un nourrisson,  de doudous, du linge de toilette) qui seront utilisés par une autre personne.

Le virus peut rester actif pendant quatre heures sur les mains et jusqu’à plusieurs semaines sur les objets et surfaces.

Gardons le réflexe des gestes barrières (vidéo)

[Des scènes sur un fond coloré s’enchaînent, avec des personnages qui ont des vêtements aux tons similaires. Une femme ajuste son casque d’escrime sur son visage. Puis, une mère vient remonter délicatement la couette sur une petite fille qui dort. Un parapluie s’ouvre et l’on fait face à un jeune homme un peu gêné. Il tend le bras qui tient le parapluie pour protéger la jeune fille à côté de lui. Deux hommes en short et maillot de foot, qui se serrent et se crispent au ralenti en rapprochant leurs mains de leur entre-jambe dans un geste de protection. Puis, une jeune femme lève sa main pour protéger ses yeux d’une lumière qui l’éblouit. Enfin on voit la main d’une femme qui tire une ceinture de sécurité de voiture pour la boucler.]

« Chaque jour, nous faisons des gestes qui nous protègent et protègent les autres. »

[Une jeune femme place un masque chirurgical sur son visage. Deux coudes se checkent. Une jeune femme ouvre sa fenêtre. Deux mains se savonnent minutieusement au-dessus d’un évier et enfin un homme éternue dans son coude.]

« Contre le Covid-19, la grippe et les virus de l’hiver, gardons le réflexe des gestes barrières. »

Logo : Assurance Maladie, Ministère des Solidarités et de la santé, Santé publique France

© L'Assurance Maladie, ministère des Solidarités et de la santé, Santé publique France, MSA

  • Ministère des Solidarités et la santé. Pour un hiver sans virus 2019. Site internet : Ministère des Solidarités et la santé. Paris ; 2019 [consulté le 2 octobre 2020]
  • Santé publique France - Maladies hivernales 2019. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2019 [consulté le 2 octobre 2020]
  • Ministère des Solidarités et la santé. Coronavirus. Site internet : Ministère des Solidarités et la santé. Paris ; 2020 [consulté le 2 octobre 2020]
  • Santé publique France - Coronavirus-Covid-19. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2020 [consulté le 2 octobre 2020]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires