Les gestes barrières pour limiter la transmission des virus saisonniers et de la Covid-19

Des gestes simples de prévention, adoptés au quotidien, permettent de réduire la transmission des infections virales en période d'épidémie. Ces « gestes barrières » font barrage aux virus et contribuent à se protéger et à protéger son entourage. Ils sont indispensables en période de circulation du coronavirus (Covid-19).

Découvrir les gestes barrières (infographie et vidéo)

Infographie gestes barrières, description complète ci-après

[Affiche avec des picto illustrant les gestes barrières]

Protégeons-nous les uns les autres

  • porter un masque quand il est obligatoire ou recommandé
  • aérer chaque pièce 10 minutes toutes les heures ;
  • se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique ;
  • saluer sans se serrer la main et arrêter les embrassades ;
  • tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir ;
  • se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter.

© L'Assurance Maladie, ministère des Solidarités et de la santé, Santé publique France, MSA

Se laver les mains

Pourquoi se laver les mains ?

Lorsqu’on a une infection virale, on peut facilement transmettre les virus en touchant une autre personne ou les déposer sur des surfaces (lavabos, plan de travail, poignées de porte…) ou des objets (brosse à dents, couverts…).

On peut donc attraper des virus quand on entre en contact avec des personnes malades ou quand on touche des objets et des surfaces contaminés et que l’on porte ensuite les mains au visage (bouche, yeux et nez).

Quand se laver les mains ?

Se laver les mains doit devenir un réflexe quotidien, même en dehors des périodes d’épidémies, pour se protéger de tous les microbes en circulation (virus, bactéries…).

Il est recommandé de se laver systématiquement les mains :

  • après avoir pris les transports en commun (bus, car, train, métro), en arrivant au bureau ou chez soi ;
  • après chaque sortie à l’extérieur ;
  • après s’être mouché, avoir toussé ou éternué ;
  • avant et après s’être occupé d’un bébé ;
  • après avoir rendu visite à une personne malade ;
  • avant de préparer les repas, de les servir ou de manger ;
  • après être allé aux toilettes.

Ne pas se toucher le visage ou se laver les mains après chaque contact

En moyenne, votre main entre en contact avec votre visage jusqu’à 3 000 fois dans la journée. Or, le nez, les yeux et la bouche sont des portes d’entrée pour les virus et les bactéries.

Veillez à ne pas toucher votre visage, sinon lavez-vous les mains après.

Comment se laver les mains correctement ?

Les mains doivent être lavées à l’eau et au savon (de préférence liquide) pendant 30 secondes, en frottant les ongles, le bout des doigts, la paume et l’extérieur des mains et entre les doigts.
Après lavage, il est conseillé de se sécher les mains avec une serviette propre ou à l’air libre.

Une solution hydro-alcoolique peut aussi être utilisée en l’absence d’eau et de savon.

J’apprends à mon enfant à se laver les mains

Le plus tôt possible, montrez à votre enfant comment bien se laver les mains et pensez à lui couper court les ongles.

Comment bien se laver les mains, description complète dans les paragraphes précédents

 

Tousser et éternuer dans son coude

Pourquoi éternuer et tousser dans son coude ?

Lorsqu’on est infecté, l’éternuement et la toux projettent des gouttelettes, même non visibles, contenant des virus, saletés, poussières et sécrétions venant du nez et des poumons. Les microbes se transmettent très facilement par des minuscules gouttelettes qui sont projetées dans l’air quand une personne malade tousse ou éternue.

L’éternuement peut ainsi propager des virus sur 1 à 6 mètres à la vitesse de 50 kilomètres à l’heure. N’importe qui se trouvant sur la trajectoire d’un éternuement ou d’une toux peut respirer ces microbes et être malade à son tour.

Comment éternuer et tousser ?

Éternuer ou tousser dans le pli de son coude, plutôt que dans ses mains limite le risque de contamination. En effet, si l’on se couvre la bouche et le nez avec la main, les microbes déposés sur la main peuvent se transmettre à d’autres personnes, par exemple en se serrant la main ou en touchant un objet. C’est pourquoi il est recommandé d’éternuer ou de tousser dans le pli de son coude.

Si ce n’est pas possible (ex : si l'on tient un enfant dans les bras), il est recommandé de se couvrir la bouche avec un mouchoir à usage unique, de le jeter puis de se laver les mains.

Dans le cas où l’on a toussé ou éternué dans ses mains, il faut se laver les mains dès que possible pour ne pas contaminer des personnes ou des objets.

Eternuer dans son coude, description complète dans les paragraphes précédents

 

Utiliser un mouchoir à usage unique

Pourquoi utiliser un mouchoir à usage unique ?

En cas d’infection (un rhume, une grippe par exemple), le nez coule et les sécrétions contiennent un maximum de virus.
Les virus qui sont ainsi évacués quand on se mouche peuvent survivre plusieurs heures sur un mouchoir (huit à douze heures pour le virus de la grippe par exemple).

Comment se moucher ?

Pour se moucher, il est conseillé d’utiliser un mouchoir à usage unique, de jeter immédiatement le mouchoir à la poubelle puis de se laver les mains. À la maison, une poubelle fermée par un couvercle est préférable.

Utiliser un mouchoir unique

Porter un masque jetable ou lavable

Pourquoi porter un masque ?

Quand on a une maladie respiratoire contagieuse (grippe par exemple), on peut facilement transmettre ses virus en touchant directement une autre personne (en l’embrassant ou en lui serrant la main par exemple) et en toussant ou en éternuant.

Le masque protège également la personne qui le porte des virus émis par d'autres personnes.

Le masque jetable (type « masque chirurgical ») est l’accessoire à adopter pour éviter que les virus soient transmis d'une personne à l'autre. Il permet d’éviter la diffusion « directe » des microbes par les postillons par exemple. La diffusion « indirecte » par les mains est toujours possible et il faut donc les laver régulièrement.

Des masques en tissu lavables de haute protection sont également disponibles et réutilisables après lavage. Le masque en tissu doit assurer la filtration d'au moins 90 % des particules de 3 microns et pour cela il doit être de catégorie 1 et porter, sur son emballage, la mention « UNS1 » (pour « usage non sanitaire »).

Le port du masque FFP2 est recommandé pour les personnes à risque de formes graves de Covid-19, en échec de vaccination et en capacité de le porter (ces trois conditions sont cumulatives). Les personnes concernées peuvent recevoir des masques FFP2 en pharmacie sur présentation d’une prescription médicale, pris en charge par l’Assurance Maladie.

Consultez les informations en langage « facile à lire et à comprendre » (FALC) sur les différents types de masque et comment les porter pour se protéger des virus ou bactéries, en téléchargeant la bande dessinée Le masque – Comment bien mettre son masque ? (PDF), réalisée par l’association CoActis Santé dans le cadre de son projet SantéBD.

Quand utiliser un masque ?

Il est essentiel de porter un masque lorsqu'on a une infection virale.

En période de circulation du virus du Covid-19, le port du masque reste conseillé, même lorsqu'on est vacciné, notamment dans les lieux fermés et fréquentés (transports en commun, salles de spectacle ou d'exposition), en présence de personnes âgées, immunodéprimées, malades chroniques et fragiles, dans les établissements sanitaires et médico-sociaux, en cas de symptômes, jusqu’à 7 jours si on est cas-contact ou en sortie d’isolement (après avoir été malade).

Comment porter le masque ?

Après s’être lavé les mains, on place le masque sur le visage, puis on l’attache (soit par les élastiques derrière les oreilles, soit par les lacets derrière la tête et la nuque). Le bord haut (qui est rigide dans certains modèles de masques jetables) doit être bien moulé sur la racine du nez et le masque doit être abaissé sous le menton. Ainsi, il couvre parfaitement le nez, la bouche et le menton.

Il est important de :

  • ne pas toucher et déplacer le masque ;
  • de ne pas l'abaisser sous le nez ou le menton (le nez et la bouche doivent être couverts).

Le masque jetable doit être changé toutes les 4 heures ou dès qu’il est mouillé. Après utilisation, il doit être jeté dans une poubelle couverte, puis les mains doivent de nouveau être lavées.

Les conditions d'entretien des masques lavables doivent être respectées (lavage à 60° au moins 30 minutes).

Comment porter un masque ? Description complète dans le paragraphe précédent

Rester à distance des autres et limiter les contacts

Se saluer sans contact physique

En période d'épidémie virale, on se salue à distance par un mot, un regard, un geste de main sans se toucher...Finies les embrassades et poignées de mains pour se dire bonjour ou au revoir !

Garder ses distances et éviter de se rassembler

Pour éviter de recevoir les projections de virus dans les postillons, évitez de vous approcher des autres. Lorsque le virus du Covid-19 circule, la distanciation physique nécessite que l'on reste à au moins deux mètres de son voisin (en raison de la forte contagiosité des variants du virus), surtout en l'absence de port du masque.

Limitez vos regroupements professionnels, amicaux ou familiaux.

Aérer chaque pièce de vie

Les virus émis dans les gouttelettes de salive, peuvent rester en suspension dans l'air des milieux clos pendant plusieurs heures.

Un renouvellement régulier de l’air de tous les espaces clos, au moins toutes les heures, au moyen d’une aération (ouverture des fenêtres…) et/ou d’une ventilation naturelle ou mécanique, est indispensable afin d’apporter de l’air venant de l’extérieur et d’évacuer l’air ayant séjourné à l’intérieur.

Alors, ouvrir les fenêtres de son bureau ou de chaque pièce de sa maison ou de son appartement est un geste barrière à part entière. Pensez à aérer chaque pièce quelques minutes toutes les heures si possible.

Contre la transmission, pensons à l'aération (vidéo)

Voix off d’une femme : Contre la transmission, pensons aération !

[Vidéo en format dessin animé]

[Gros plan sur la bouche d’une femme]

Voix off d’une femme : Quand on parle,

[Gros plan sur la bouche d’un homme]

Voix off d’une femme : quand on rit,

[Gros plan sur la bouche d’une femme qui croque à pleines dents dans une tomate cerise]

Voix off d’une femme : et même quand on respire des micros gouttelettes

[Plan sur un groupe d’amis, hommes et femmes, échangeant autour d’un apéritif dans un appartement] [Pendant leurs conversations des micros gouttelettes apparaissent dans l’air]

Voix off d’une femme : invisibles à l'œil nu restent en suspension dans l'air, et peuvent transmettre le virus de la Covid-19.

[Un homme ouvre la fenêtre derrière lui]

Voix off d’une femme : C'est pourquoi, il est important d'aérer régulièrement pour les faire disparaître. À l'intérieur, renouveler l'air, c'est aussi un geste barrière.

Logos du ministère chargé de la santé et de Santé publique France

Voix off d’une femme : Ceci est un message du ministère chargé de la santé et de Santé publique France

  • Ministère de la Santé et de la prévention. Les gestes barrières. Site internet : Ministère de la Santé et de la prévention. Paris; 2022 [consulté le 20 octobre 2022]
  • Santé publique France. Maîtriser les bons gestes contre les virus de l'hiver. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2022 [consulté le 20 octobre 2022]
  • Santé publique France - Coronavirus (Covid-19). Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2022 [consulté le 20 octobre 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire