Bien se protéger du froid

15 octobre 2020
Par temps froid voire très froid, il est important d'adopter des mesures de protection à l'extérieur, mais aussi chez soi. Soyez encore plus vigilant si vous êtes âgé ou atteint d'une maladie chronique. Si vous avez en charge un nourrisson, très vulnérable au froid, prenez les précautions maximales.

À la maison : comment se protéger du froid ?

Lorsque vous êtes chez vous, prenez les précautions suivantes :

Veillez à ce que votre logement soit adapté au froid :

  • Fermez les pièces inutilisées pour conserver la chaleur.
  • Maintenez la température ambiante à un niveau convenable (autour de 19 °C), mais ne surchauffez pas votre logement.
  • Assurez-vous du bon fonctionnement des appareils de chauffage et respectez leur mode d’emploi. Faites-les entretenir par un professionnel avant de les utiliser. Par exemple, si vous avez une cheminée, faites-la ramoner tous les ans pour éviter une intoxication au monoxyde de carbone.
  • Aérez votre logement quelques minutes par jour, même en hiver, et n’obstruez pas les bouches d’aération.

Pour éviter de sortir par temps froid, prévoyez de l'eau et des réserves alimentaires. Alimentez-vous convenablement et buvez des boissons chaudes, mais pas de boisson alcoolisée. Contrairement aux idées reçues, la consommation d’alcool ne réchauffe pas. Au contraire, elle peut se révéler dangereuse car l’engourdissement lié à l’alcool fait disparaître les signaux d’alerte du froid.

Veillez à avoir à votre disposition votre traitement habituel pour toute la durée de l'épisode de froid.

Gardez des liens avec votre entourage :

  • donnez de vos nouvelles à vos proches,
  • contactez régulièrement les personnes seules à leur domicile.
Les chauffages d’appoint peuvent être dangereux

Ne faites pas surchauffer et n’utilisez pas en continu les poêles à bois et les chauffages d’appoint. En effet, cela augmente les risques d’incendie et d'intoxication au monoxyde de carbone. Pour les mêmes raisons, les cuisinières ou braséros fonctionnant au gaz, au charbon ou au fuel sont à proscrire.

À l’extérieur : comment se protéger du froid ?

Limitez au maximum les activités extérieures, surtout si vous faites partie des personnes à risque.

Évitez de sortir le soir et la nuit, car le froid est alors plus intense.

Par ailleurs, avant d’aller dehors, adaptez votre tenue vestimentaire au temps :

  • Couvrez-vous la tête et le cou. C’est une partie du corps par laquelle peut se produire jusqu’à 30 % de déperdition de chaleur corporelle.
  • Portez une écharpe devant le nez et la bouche pour respirer de l'air plus chaud.
  • Couvrez bien également les mains et les pieds :
    • enfilez aussi des gants, des moufles et des chaussettes épaisses,
    • mettez des chaussures suffisamment larges pour que les orteils puissent bouger et imperméables, pour prévenir les engelures (zone rouge, violacée, douloureuse, gonflée, se développant sur les extrémités pendant la saison froide) et les gelures aux orteils.
  • Afin de conserver votre chaleur, habillez-vous chaudement, avec plusieurs couches de vêtements superposées dont une, extérieure, imperméable au vent et à l'eau et ne portez pas de vêtements humides.
  • Ne buvez pas d'alcool avant de sortir.

Une fois dehors, restez vigilant :

  • Évitez les expositions prolongées au froid et au vent.
  • Protégez-vous des courants d'air et des chocs thermiques.
  • Maintenez un certain niveau d’exercice régulier (marche), sans pour autant entreprendre d’effort important ou brusque.
  • Si vous remarquez une personne sans abri ou en difficulté, prévenez les secours d’urgence ou les structures d’aide municipales.

Si vous devez prendre la route en cas de grand froid

Reportez tout voyage prolongé en automobile, et non indispensable.

Néanmoins, si vous devez partir :

  • Écoutez la météo au préalable.
  • Informez-vous de l'état des routes. En cas de neige ou au verglas, ne prenez votre véhicule qu'en cas d'obligation forte.
  • Assurez-vous que la voiture est en bon état de fonctionnement et pensez à faire le plein de carburant avant le départ.
  • Équipez-vous pour mieux vivre une éventuelle panne ou immobilisation prolongée sans assistance. Pour cela, munissez-vous de nourriture et d’eau en quantités suffisantes, et de thermos de boissons chaudes. Emmenez aussi vos médicaments habituels et prenez des couvertures (dont au moins une de survie) ainsi que des vêtements de rechange chauds.
  • Au volant, redoublez d’attention envers les piétons, qui ont souvent une visibilité réduite par leurs vêtements et par le vent.

Si vous êtes bloqué en voiture :

  • Faites tourner le moteur pendant 10 minutes toutes les heures.
  • Ouvrez un peu la fenêtre pour éviter l’intoxication au monoxyde de carbone.
  • Faites de temps en temps des exercices en bougeant les bras, les jambes et les doigts vigoureusement, afin de maintenir une bonne circulation du sang.
  • Par temps neigeux, vérifiez que la neige ne bloque pas le tuyau d’échappement de votre véhicule.
  • N’utilisez pas inutilement les phares de votre véhicule, pour éviter de décharger la batterie.
Des précautions cruciales si vous êtes particulièrement fragile

Pour votre santé, protégez-vous d’autant plus si vous faites partie des personnes plus vulnérables face au froid :

Si le froid accentue les symptômes liés à votre affection, adressez-vous à votre médecin traitant : votre traitement sera adapté.

Par ailleurs, si vous êtes parent d’un nourrisson de moins de trois mois, évitez de sortir avec lui lorsque les températures sont très basses.

N° d’Urgence Médicale

Samu : 15 Pompiers : 18 Appel d'urgence européen : 112
Ces numéros sont gratuits et peuvent être appelés d'un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit.

  • Ministère des Solidarités et de la Santé. Risques sanitaires liés au froid. Site internet : Ministère des Solidarités et de la Santé. Paris ; 2019 [consulté le 13 octobre 2020]
  • Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS). Travail au froid : ce qu'il faut retenir. Site internet : INRS. Paris ; 2014 [consulté le 13 octobre 2020]
  • Santé publique France. Froid et santé. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2020 [consulté le 13 octobre 2020]
  • Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail. Travailler au froid ! Prévenir et soigner les gelures et l’hypothermie. Site internet : CNESST. Québec (Québec) ; 2019 [consulté le 13 octobre 2020]
  • Agence nationale de sécurité du médicaments (ANSM). Grand froid et produits de santé. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2009 [consulté le 13 octobre 2020]