Les gelures, des lésions à traiter rapidement

Le grand froid peut endommager la peau, engendrant des gelures. Ces lésions risquent de détruire l’épiderme et les tissus sous-cutanés. Si elles restent superficielles, on peut réchauffer les zones atteintes dans un bain tiède. Cependant, en cas de lésion plus profonde, il faut consulter d’urgence.

Les gelures : qu’est-ce que c’est ?

Une gelure est une lésion survenant par destruction des tissus de l'organisme exposés au gel.

Les gelures surviennent dans des conditions climatiques extrêmes ou lors d'une exposition prolongée au froid sans protection suffisante. Elles touchent les parties du corps les plus exposées au froid : pieds, mains, oreilles, nez et autres parties du visage.

Les lésions sont de gravité variable. D'abord, elles concernent la peau et dans les cas les plus graves, les tissus sous cutanés, voire les tissus profonds (nerfs, muscles, tendons...) sont atteints.

Engelure et gelure : quelle différence ?

Les engelures, provoquées par l'exposition au froid (8 à 10 °C) et à l'humidité, sont dues à une réaction inflammatoire par hypersensibilité au froid et ne résultent pas du gel des tissus.

Elles sont localisées le plus souvent au niveau des orteils ou des doigts, mais aussi du nez ou des oreilles. 

Elles se manifestent par des plaques rouges, voire violacées, qui enflent et démangent. Les démangeaisons s'amplifient au moment du réchauffement de la zone concernée.

Les engelures guérissent spontanément en quelques semaines.

Leur apparition peut être prévenue en protégeant correctement du froid ses pieds et ses mains.

Gelures : des stades de gravité différents

Selon la durée d’exposition au froid et son intensité, les lésions sont plus ou moins profondes.

Dans un premier temps, la peau devient blanche. Cela provoque un léger engourdissement et des picotements, mais pas de douleur. Cette phase correspond au moment où les vaisseaux sanguins se contractent pour chasser le sang vers les organes vitaux. Ces symptômes doivent être perçus comme un avertissement et vous inciter à vous protéger davantage.

Dans un deuxième temps, si l’exposition au froid se poursuit, les lésions s'aggravent et deviennent plus profondes. On constate que :

  • la zone touchée devient rouge, enflée ;
  • des cloques contenant un liquide clair peuvent apparaître progressivement ;
  • ces cloques se remplissent de sang et sont suivies de crevasses et de plaies.

Le traitement est urgent afin d'éviter la survenue de lésions profondes irréversibles, pouvant aboutir à une des doigts ou des orteils.

La perte de sensibilité cutanée avec une absence de douleur au froid est un signe de gravité.

Que faire en cas de gelures ?

Gelure grave : une urgence

Si vous pensez souffrir d’une gelure grave avec présence de cloques, adressez-vous aux urgences médicales car des soins hospitaliers sont nécessaires.

En attendant la prise en charge par les secours, réchauffez les zones touchées.

Gelure débutante : des mesures immédiates indispensables

Réchauffer les mains et/ou les pieds atteints de gelures

Tentez de réchauffer progressivement la peau touchée, par exemple en mettant la main sous votre aisselle ou en l’enveloppant dans une couverture. Vous pouvez aussi plonger les parties atteintes dans un bain tiède. Augmentez peu à peu la température de l’eau jusqu’à 42 °C (pas davantage, au risque d’aggraver les lésions). Ensuite, maintenez votre peau dans l'eau jusqu'à ce qu'elle devienne rougeâtre, en général au bout de 20 à 30 minutes.

Évitez de frictionner, de masser ou de manipuler la zone atteinte, pour ne pas détruire les tissus.

N'utilisez pas de chaleur sèche (ni sèche-cheveux, ni radiateur soufflant) pour réchauffer votre peau car les lésions pourraient s'accentuer.

Ne buvez pas d'alcool. Vous pourriez provoquer une dilatation des vaisseaux sanguins, causant une plus grande perte de chaleur corporelle.

Pour ramener le sang vers vos extrémités, faites des mouvements circulaires avec vos bras, frappez des mains ou piétinez sur place.

Réévaluer les lésions après réchauffement

Réévaluez la situation après le réchauffement. En effet, en raison du retour du sang dans les vaisseaux, les lésions deviennent bleues et des lésions (cloques remplies de sang) peuvent apparaître dans les heures suivant le réchauffement lorsque les tissus sont à nouveau vascularisés. Si les lésions s'aggravent et vous inquiètent, consultez en urgence.

Bien informer les secours facilite une intervention rapide

Lorsque vous appelez le 15 ou le 112, essayez de respecter les règles suivantes :

  • Parlez calmement.
  • Donnez votre numéro de téléphone, votre nom et celui du malade.
  • Indiquez l'adresse exacte (étage, code d'accès, etc.)
  • Décrivez les signes qui vous ont alerté.
  • Ne raccrochez pas avant que votre interlocuteur ne vous le demande.

N° d’Urgence Médicale

Samu : 15
Pompiers : 18
Appel d'urgence européen : 112
Ces numéros sont gratuits et peuvent être appelés d'un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit.
  • Santé publique France. Grand froid. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2019 [consulté le 9 novembre 2023]
  • Ministère de la santé et de la prévention. Risques sanitaires liés au froid. Site internet : Ministère de la santé et de la prévention. Paris ; 2023 [consulté le 9 novembre 2023]
  • Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS). Travail au froid : ce qu'il faut retenir. Site internet : INRS. Paris ; 2014 [consulté le 9 novembre 2023]
  • Cauchy E, Marsigny B. Gelures des extrémités. Mise à jour et prise en charge. Rev Med Suisse 2003; (1): 23001
  • Société française de dermatologie. Les acrosyndromes : phénomène de Raynaud, engelures, acrocyanose, érythromélalgie. Site internet : dermato.info. Paris ; 2019 [consulté le 9 novembre 2023]
  • Hôpitaux universitaires de Genève. Gelures. Site internet : HUG. Genève (Suisse) ; 2020 [consulté le 9 novembre 2023]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire