Symptômes et diagnostic de la fibromyalgie

29 août 2017
La douleur chronique est le symptôme principal de la fibromyalgie. Les autres symptômes (fatigue, perturbation du sommeil, etc.) diffèrent d’un patient à l’autre et évoluent au fil du temps. Le diagnostic repose sur une évaluation et un examen clinique.

La douleur chronique, un symptôme toujours présent

En cas de fibromyalgie, la douleur chronique est le symptôme principal. Au début de son apparition, elle peut être localisée, puis s’étendre à tout le corps ; les personnes atteintes disent avoir « mal partout ». Les régions les plus sensibles sont proches de la colonne vertébrale : la nuque, les épaules, la région interscapulaire (entre les 2 épaules), les omoplates, le bas du dos, les hanches.

Certains patients évoquent :

  • une douleur maximale au réveil, avec raideur matinale. Cette raideur peut aussi être perçue dans la journée après le maintien prolongé dans une même position. Les muscles sont ressentis comme durs et sensibles à la pression. Ils peuvent être le siège de spasmes ;
  • une impression de gonflement articulaire.

Cette douleur est à la fois :

  • diffuse et migratrice, car elle n’est pas toujours localisée au même endroit pour une même personne ;
  • permanente, et souvent importante mais fluctuante en intensité dans le temps ;
  • variable selon le moment. Elle peut parfois prendre la forme de douleurs articulaires, musculaires, tendineuses ou neurologiques (fourmillements, engourdissement, brûlures).

Elle est aggravée par les efforts, le froid, l’humidité, les émotions et le manque de sommeil. Les médicaments habituels permettant de soulager la douleur (paracétamol, aspirine, AINS, etc.) ne sont pas toujours efficaces.

Les autres symptômes fréquents

Alors que la douleur semble être un symptôme constant, les autres signes peuvent être différents d’un patient à l’autre et évoluer au cours du temps. Ces symptômes associés peuvent être une fatigue importante, des troubles du sommeil et un retentissement sur les fonctions cognitives et la vie quotidienne.

Les personnes qui ont un syndrome fibromyalgique souffrent très fréquemment d’asthénie ou de fatigabilité ; l’effort est mal toléré et le repos n’apporte qu’un bénéfice transitoire.

Souvent très intense le matin, la fatigue peut être ressentie au moindre effort et devenir invalidante. La station debout, même brève, peut ainsi devenir pénible.

Les perturbations du sommeil se traduisent par des difficultés d’endormissement, des réveils nocturnes et des impressions de sommeil non réparateur.

Après une longue nuit de sommeil, le patient se réveille aussi fatigué, sinon plus, qu’au moment où il s’est couché.

Divers signes cognitifs peuvent être observés chez les patients atteints de fibromyalgie :

  • des troubles de la mémoire, surtout la difficulté à retenir des faits récents alors que la mémoire des faits anciens est conservée. C’est l’amnésie antérograde ;
  • des troubles de l’attention et des difficultés à se concentrer ;
  • des difficultés d’apprentissage ou d’expression.

Certains patients atteints de fibromyalgie décrivent avec minutie leurs symptômes. Ils peuvent en éprouver de l’anxiété, voire craindre de souffrir d’une maladie grave. Ils peuvent aussi présenter des troubles de l’humeur.

D’autres symptômes d’ordre fonctionnels peuvent aussi être présents tels que :

  • des troubles digestifs (douleurs abdominales, ballonnement, etc.) ;
  • des troubles neurologiques (vertiges, maux de tête, etc.) ;
  • des soucis respiratoires (essoufflement, douleurs thoraciques, etc.) ;
  • des troubles visuels (vision floue) ;
  • une hypersensibilité au bruit ;
  • une intolérance au froid ou au chaud ;
  • des mictions (besoin d’uriner) fréquentes et douloureuses.

D’une manière générale, les symptômes du syndrome fibromyalgique :

  • entraînent des difficultés dans les activités de la vie quotidienne ;
  • ont des répercussions familiales et sociales, avec des difficultés à se maintenir dans l’emploi, un repli sur soi, un isolement et une qualité de vie amoindrie.

Les pathologies fréquemment associées

Certaines maladies sont souvent associées au syndrome fibromyalgique. Il s’agit :

Le diagnostic de la fibromyalgie

Le diagnostic de la fibromyalgie est difficile à établir. À ce jour, aucun examen de laboratoire ou radiologique ne permet d'affirmer le diagnostic. Le médecin traitant peut cependant être amené à proposer des examens pour établir un diagnostic différentiel ; cela permet d’éliminer toute autre maladie qui pourrait avoir des symptômes identiques ou proches.

Le diagnostic repose donc sur :

  • une évaluation et un examen cliniques consistant en l’association de plusieurs critères ;
  • et l’élimination d’une autre maladie pouvant être responsable de symptômes apparentés, en particulier de douleurs chroniques (la prise en charge thérapeutique serait alors différente).

Lors de l’évaluation clinique, le médecin évalue la souffrance, physique comme morale, du patient. Il recherche aussi une dépression associée, préexistante (sans lien avec la fibromyalgie) ou secondaire (en lien avec le syndrome). Il apprécie le retentissement des symptômes sur la vie quotidienne du patient.

L’examen clinique détaillé consiste en la recherche de la présence de douleurs existant depuis plus de 3 mois. Celles-ci sont considérées comme diffuses si elles sont présentes dans les diverses parties du corps. Ces douleurs sont évaluées par l’étude de 18 points, sur lesquels une pression suffisamment forte est exercée. La pression de ces zones peut réveiller une douleur importante. Parfois, le patient ne remarque l’extrême sensibilité de ces points qu’au moment où̀ le médecin pratique une pression à ces endroits.

Le médecin recherche aussi des symptômes associés à la douleur : fatigue, troubles du sommeil, troubles digestifs, troubles de la concentration, etc.

Pour l’aider dans sa démarche diagnostique, le médecin peut aussi demander à son patient de remplir un questionnaire d’évaluation de la douleur et permettant le dépistage de la fibromyalgie, tel que l’outil d’évaluation FIRST (de l’anglais Fibromyalgia Rapid Screening Tool).

Sources
  • Goutte J, Maindet-Dominici C, Cathébras P. Syndrome fibromyalgique. EMC - AKOS (Traité de Médecine) 2016:1-8 [Article 6-0512]
  • Encyclopédie Orphanet grand public. La fibromyalgie. Site internet : Orphanet. Paris ; 2006 [consulté le 17 juillet 2017]
  • American College of Rheumatology. Fibromyalgia. Site internet : American College of Rheumatology. Atlanta (Etats-Unis) ; 2017 [consulté le 17 juillet 2017]
  • National health service (NHS) Choices. Fibromyalgia. Site internet : NHS Choices. London ; 2016 [consulté le 17 juillet 2017]
  • Haute autorité de santé (HAS). Rapport d’orientation - Syndrome fibromyalgique de l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2010 [consulté le 17 juillet 2017]
  • Société française de rhumatologie (SFR). Comment diagnostiquer la fibromyalgie ? Site internet : SFR. Paris ; 2016 [consulté le 17 juillet 2017]