Fibrillation auriculaire : définition et facteurs favorisants

25 avril 2017
La fibrillation auriculaire est une maladie cardiaque qui accélère le rythme du cœur et le fait battre de manière irrégulière. Son apparition est favorisée par certains troubles cardiaques préexistants, des affections hormonales ou rénales, l’obésité et le diabète.

Qu’est-ce qu’une fibrillation auriculaire ?

La fibrillation auriculaire, aussi appelée "fibrillation atriale", est un trouble du rythme cardiaque (ou "arythmie") responsable de battements de cœur très rapides et irréguliers. Elle concerne 1 % de la population générale, mais plus de 10 % des personnes de plus de 80 ans.

Elle se traduit par la contraction anarchique des (cavités supérieures du cœur), d’où le terme "auriculaire". Cela entraîne une contraction rapide et irrégulière des situés juste en dessous des .

En temps normal, et cardiaques se contractent sous l’effet d’une impulsion électrique, au rythme régulier de 60 à 100 battements par minute (au repos).

En cas de fibrillation auriculaire, ces impulsions sont trop fréquentes. Cela provoque :

  • des contractions des très rapides et saccadées, au point que cette partie du cœur semble immobile ;
  • une accélération des qui se mettent aussi à battre vite et irrégulièrement.

La fibrillation auriculaire peut provoquer plus de 150 battements de cœur par minute.

Ces troubles du rythme cardiaque peuvent :

  • survenir par épisodes, qui durent parfois plusieurs jours, entre lesquels le rythme du cœur est régulier ;
  • être permanents (l’irrégularité des contractions cardiaques est alors constante).

Les facteurs favorisants de la fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire peut survenir de manière isolée, mais le risque de développer cette affection augmente pour les patients atteints de certaines maladies :

De manière générale, tous les facteurs de risque cardiovasculaire peuvent favoriser l’apparition d’une fibrillation auriculaire.

© Blausen Medical

Sources
  • European Society of Cardiology (ESC). Guidelines for the management of atrial fibrillation. Site internet : escardio.org. Sophia Antipolis (France) ; 2010 [consulté le 15 février 2013]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide Parcours de soins. Fibrillation atriale. Site internet : HAS. Saint–Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 7 septembre 2015]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actes et prestations. Fibrillation auriculaire. Site internet : HAS. Saint–Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 7 septembre 2015]