Glucides : les différents sucres de notre alimentation

19 février 2020

La famille des glucides

Parce qu’ils n’ont pas tous les mêmes effets sur la glycémie, on distingue habituellement deux types de glucides : les simples et les complexes.

Composés d'une à deux molécules, les glucides simples sont rapidement transformés en énergie par l'organisme ou stockés sous forme de graisses par le foie. Composés de plusieurs glucides simples, les glucides complexes son absorbés plus lentement au cours de la digestion.

 

glucides.png

L'index glycémique

Quand on parle de glucides, il est aussi utile de connaitre l’index glycémique (on parle aussi parfois d'indice glycémique ou IG).

Il correspond à la capacité d’un aliment à faire monter plus ou moins rapidement la glycémie. Plus l’IG est élevé, plus la glycémie augmente vite. Pour un même produit, l’index peut varier en fonction de la cuisson ou de la préparation ainsi que de la maturité pour les fruits.

Mieux choisir ses glucides...

Avoir en tête ces différentes informations peut aider à faire des choix au moment de passer à table. Des pommes de terre vapeur ont, par exemple, un IG inférieur aux pommes de terre en purée.

... et sa manière de sucrer

Au-delà des données nutritionnelles, le sucre, c’est aussi une question de goût et de plaisir. Et ce n’est pas parce qu’on vit avec un diabète, qu’il faut y renoncer. Les édulcorants peuvent être ponctuellement une alternative intéressante pour concilier équilibre du diabète et gourmandise.

Depuis quelques années, des produits naturels (sirop d’érable, sucre de coco…) rencontrent un grand succès. Leur IG est plutôt élevé, mais, comme leur pouvoir sucrant est plus fort que le saccharose (sucre), on en utilise moins.

Les édulcorants naturels (stévia) ou de synthèse (aspartame, sucralose, saccharine…) n’apportent eux aucune calorie et sont sans impact sur la glycémie. Une promesse certes séduisante, mais qui ne permet pas de modifier son comportement alimentaire. Pour être en bonne santé, les autorités sanitaires recommandent plutôt de réduire ses apports en sucre et de se déshabituer du goût sucré.