Sommaire : Entorse du genou

Les symptômes et le bilan d'une entorse du genou

Douleurs du genou, craquement, sensation de déboitement et d'instabilité, gonflement et impossibilité de poser le pied par terre sont des symptômes d'entorse du genou. Quelques mesures immédiates permettent de les atténuer. L'examen du médecin confirme le diagnostic.

Les symptômes de l'entorse du genou

Les symptômes d'une entorse du genou sont généralement :

  • un craquement du genou lors de l'accident ;
  • une douleur violente, ressentie comme une déchirure ;
  • une sensation de déboîtement, l'impression que le genou part sur le côté puis revient en place ;
  • une sensation d'instabilité du genou ;
  • un gonflement du genou.

Ces signes peuvent s'accompagner d'une boiterie ou d'une impossibilité à s'appuyer sur la jambe et à marcher.

Les symptômes ne sont pas toujours présents (le genou, par exemple, peut ne pas gonfler) et ne sont pas proportionnels à la sévérité des lésions et donc à la gravité de l'entorse. Ainsi, la douleur peut être modérée lors d'une entorse grave et intense lors d'une entorse bénigne du genou.

Vidéo : Lésions du ligament croisé antérieur du genou et symptômes

[Cette animation 3D explique les facteurs de lésions du ligament croisé antérieur dans le genou et leurs symptômes. Elle est réalisée par Blausen Medical.]

Le ligament croisé antérieur, ou LCA, se situe au centre du genou, le long du ligament croisé postérieur, ou LCP.

Ces ligaments sont étroitement enroulés autour du fémur et du tibia de la jambe, de manière à se croiser en plein milieu du genou, ce qui évite à l'articulation de se déplacer trop en avant ou trop en arrière.

Les lésions du ligament croisé antérieur sont généralement liées aux activités sportives. Toutefois, une déchirure, un étirement ou une rupture d'un ligament croisé antérieur peuvent être consécutifs à un effort physique répété, comme un pivotement ou une torsion excessive du genou.

Les lésions des ligaments croisés antérieurs provoquent généralement un gonflement, une raideur et une douleur. Dans de nombreux cas, un craquement reconnaissable peut être entendu lors du traumatisme.

© Blausen Medical

Entorse du genou : que faire dans l'immédiat ?

Entorse du genou : les gestes immédiats

Arrêtez immédiatement l'activité ou le sport en cours : la lésion ligamentaire du genou peut s'aggraver.

Mettez votre genou au repos en évitant tout appui sur la jambe concernée.

Refroidissez votre genou avec de l'eau fraîche ou de la glace pour diminuer l'inflammation. Ne mettez pas la glace directement sur la peau pour éviter la sensation de « brûlure » provoquée par le froid. Par exemple, disposez la glace dans un linge propre avant de la poser sur le genou. Vous pouvez renouveler l'opération chez vous, toutes les quatre heures, pendant un à deux jours.

Posez un bandage sans trop serrer le genou.

Surélevez votre jambe si le genou a tendance à gonfler.

J'ai un traumatisme du genou : j'applique le protocole GREC

Dès les premiers symptômes, j'adopte les 4 règles du protocole :

  • Glace.
  • Repos.
  • Élévation de la jambe.
  • Compression.

Traumatisme du genou : quand consulter ?

Consultez un médecin, le jour même, si les symptômes sont inquiétants.

Si la gêne est très modérée (absence de sensation d'instabilité ou de déboîtement), vous pouvez patienter un à deux jours, en appliquant les conseils simples décrits ci-dessus. Si les symptômes persistent, consultez votre médecin traitant.

Le diagnostic de l'entorse du genou

L'examen du genou

Le diagnostic d'entorse du genou est essentiellement clinique. Les examens complémentaires sont surtout utilisés pour éliminer une éventuelle fracture ou décider de l'utilité d'une intervention chirurgicale.

Le personne blessée explique les circonstances de survenue de l'accident et les symptômes qu'elle ressent : douleurs du genou, instabilité..

L'examen clinique analyse de la marche (boiterie, évitement de l'appui sur le membre blessé).

Il permet, en général, de poser un diagnostic précis des lésions des ligaments du genou. Il porte en particulier sur :

  • l'analyse de la mobilité du genou et la recherche d'une mobilité anormale (laxité du genou) ;
  • la recherche d'un épanchement à l'intérieur de l'articulation du genou ;
  • la recherche d'un hématome (d'un « bleu ») sur le trajet des ligaments latéraux..

Entorse du genou : des examens complémentaires dans certains cas

Des radiographies des genoux sont nécessaires en cas d'entorse par traumatisme du genou (accident de la voie publique par exemple). Elles permettent de confirmer qu'il n'y a pas de fracture osseuse associée ou d'arrachement osseux à l'extrémité d'un ligament.

D'autres examens peuvent être prescrits en fonction des situations particulières, en particulier une IRM qui analyse l'état des ligaments (un ou des ligaments sont-ils fissurés ou rompus ?), des cartilages et des ménisques.

  • National Health service. Sprains and strains. Site internet : NHS. Londres ; 2021 [consulté le 18 octobre 2023]
  • Rousseau R, Kajetanek C, Khiami F. Genou traumatique aux urgences. Traité de médecine AKOS, 2018;21(3):1-7. Elsevier Masson SAS
  • Sappey-Marinier E, Batailler C, Neyret P, Servien E, Lustig S. Lésions ligamentaires récentes du genou de
  • l’adulte. EMC - Appareil locomoteur 2022;36(1):1-27 [Article 14-080-A-20]
  • Rousseau R, Kajetanek C, Khiami F. Genou traumatique aux urgences. Traité de médecine AKOS, 2018;21(3):1-7. Elsevier Masson SAS
  • Wavreille G. Orthopédie Traumatologie. iECN 2020. Diagnostic et conduite à tenir devant une lésion ligamentaire et/ou méniscale du genou. 7è édition actualisée. MED-LINE éditions
  • Haute Autorité de santé. Pertinence de l’imagerie en cas de gonalgie chez l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2022 [consulté le 18 octobre 2023]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire