Entorse du genou : suivi médical, rééducation, reprise des activités

05 mai 2017
Votre médecin traitant coordonne votre prise en charge avec les autres professionnels de santé (spécialiste, kinésithérapeute, médecin du travail...). Il assure votre suivi, notamment pour vérifier l'efficacité de la rééducation.

La rééducation après entorse du genou

Elle est essentielle à la réussite du traitement, que ce dernier soit chirurgical ou non. Elle permet d'optimiser la récupération.

Le rééducateur vous explique les gestes à ne pas faire et les exercices que vous pouvez réaliser chez vous, entre les séances de rééducation. Suivez ses conseils, qui vous permettront de reprendre plus rapidement une activité normale.

Au-delà de 40 séances de rééducation d’une entorse grave opérée (ligamentoplastie du ligament croisé antérieur), l’accord préalable du médecin conseil de l’Assurance Maladie est nécessaire avant de poursuivre la rééducation.

L'arrêt de travail après une entorse du genou

La durée de l'arrêt de travail dépend :

  • de votre profession (activité sédentaire, travail en position debout dominante ou non, port de charges plus ou moins lourdes...),
  • de vos conditions de transport (durée du trajet et moyens utilisés),
  • de la gravité de l'entorse : nécessité ou non d'un traitement chirurgical,
  • des lésions associées (lésions méniscales...),
  • de votre état de santé,
  • des possibilités d'adaptation ou de modification du poste de travail en cas de poste très physique, d'emploi en hauteur, de travail sur un sol glissant ou instable.

Ainsi :

  • S’il s’agit d’une entorse du ligament latéral interne non opérée, l'interruption de l'activité professionnelle n'est pas systématique, notamment si l'activité est sédentaire et l'entorse bénigne. Si l'arrêt de travail est nécessaire (activité professionnelle physique, entorse plus importante), il ne dépasse pas trois semaines, en général.
  • Après une intervention chirurgicale par pour rupture du ligament croisé antérieur, l'arrêt de travail dure souvent entre 5 semaines en cas de travail sédentaire et six mois si le travail physique a lieu en hauteur ou sur terrain instable.

Ces durées d'arrêts de travail varient d'un cas à l'autre et sont réévaluées régulièrement par votre médecin traitant. Il peut vous orienter vers votre médecin du travail pour une visite de pré-reprise. Cette visite permet d'évaluer votre aptitude au poste de travail que vous occupez et de proposer des mesures adaptées ou un reclassement temporaire dans un poste plus léger.

À votre retour en entreprise, si l'arrêt de travail est supérieur à trente jours, une visite de reprise auprès du médecin du travail est obligatoire dans un délai de huit jours.

L'entorse du genou et la reprise des activités quotidiennes

En cas d'entorse du ligament médial (ligament latéral interne) du genou, reprenez vos activités quotidiennes dès que possible. Le port d'une contention (genouillère ou orthèse articulée) peut vous y aider. Toutefois, pendant le traitement de l'entorse du genou, évitez les positions accroupies et à genoux, les sauts et les mouvements de torsion.

En cas de ligamentoplastie du ligament croisé antérieur du genou par , la réadaptation aux activités de la vie quotidienne dure de 4 à 6 semaines le temps de récupérer une amplitude articulaire satisfaisante. La marche sans béquille est en général possible au bout de 15 jours. Les activités quotidiennes redeviennent normales 45 jours après la chirurgie et la conduite automobile peut être reprise. La mobilité totale et indolore revient après 2 mois environ.

L'entorse du genou et la reprise des activités physiques et de loisir

Même si vous n'avez pas eu d'intervention chirurgicale, demandez l'accord de votre médecin avant la reprise de vos activités sportives. Une préparation physique et le port d’une contention peuvent faciliter la reprise de l’entraînement après une entorse grave non opérée.

Après une ligamentoplastie du ligament croisé antérieur du genou, et selon les consignes du chirurgien, la reprise des activités sportives individuelles peut être envisagée si :

  • votre genou ne présente pas d' , s'il est stable et non douloureux ;
  • l'articulation a retrouvé une bonne mobilité ;
  • la force musculaire est récupérée ;
  • le type d'activité est compatible avec l'état de votre genou.

Ainsi l’activité sportive peut généralement être reprise progressivement : vélo d’appartement et natation (8ème semaine), course à pied et marche en montagne (5ème mois). Les sports comportant des sauts ou des mouvements de torsion sont déconseillés tant que la récupération n’est pas complète (par exemple, les sports "pivots" du type tennis, basket, football, rugby ne peuvent être repris qu'après le septième mois). Le ski doit être évité pendant un an.

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Critères de suivi en rééducation et d'orientation en ambulatoire ou en SSR après ligamentoplastie du croisé antérieur du genou. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2008 [consulté le 18 février 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Prise en charge thérapeutique des lésions méniscales et des lésions isolées du ligament croisé antérieur du genou chez l'adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2008 [consulté le 18 février 2016]
  • Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Arrêt de travail - Entorse du ligament collatéral médial du genou (ligament latéral interne) après avis de la HAS. Site internet : CNAMTS. Paris ; 2011 [consulté le 18 février 2016]
  • Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Arrêt de travail - Ligamentoplastie du croisé antérieur du genou par arthroscopie après avis de la HAS. Site internet : CNAMTS. Paris ; 2015 [consulté le 18 février 2016]