Comprendre l'entorse du genou

13 novembre 2019
L'entorse du genou est une lésion ligamentaire, survenant après un traumatisme direct ou après un mouvement anormal de la jambe. La gravité de l'entorse du genou dépend des ligaments atteints et de la nature des lésions : étirement du ligament, déchirure ligamentaire partielle ou totale.

Qu’est-ce que l’entorse du genou ?

Une entorse du genou est l'atteinte d'un ou de plusieurs ligaments de cette articulation survenant à la suite d'un traumatisme.

Les ligaments du genou contribuent à la stabilité de l'articulation

Pour assurer cette stabilité, les ligaments du genou sont au nombre de quatre :

  • deux ligaments dits latéraux interne (appelé aussi ligament collatéral médial) et externe (appelé aussi ligament collatéral latéral), situés sur les côtés de l'articulation ;
  • et deux ligaments croisés, antérieur et postérieur, situés au centre de l'articulation, au-dessous du fémur et au-dessus du tibia.

Les ménisques et ligaments du genou

Schéma représentant les ligaments, latéraux et croisés, ainsi que les ménisques composant le genou (cf. description détaillée ci-après)

L’articulation du genou est stabilisée grâce à deux paires de ligaments ainsi qu’à une paire de cartilages.

Les ligaments latéraux sont situés sur les côtés du genou. Ils ressemblent à deux câbles qui relient l’os supérieur de la jambe à l’os inférieur de la jambe.

Les ligaments croisés sont situés au centre du genou. Ils doivent leur nom à leur forme en X permettant de relier l’os supérieur de la jambe avec l’os inférieur.

Les ménisques sont des cartilages plats, placés entre l’os supérieur de la jambe et l’os inférieur de la jambe. Ils sont situés entre les ligaments croisés et les ligaments latéraux.

Entorse du genou : une gravité variable

L'entorse du genou est de gravité très variable, selon l'atteinte des ligaments.

Gravité de l'entorse du genou selon l'importance des lésions du ligament

L'entorse peut être :

  • bénigne, en cas de simple étirement d'un ligament ;
  • moyennement grave, en cas de déchirure partielle de quelques fibres ligamentaires ;
  • grave lorsqu'un ligament est totalement rompu.

Gravité de l'entorse du genou selon les ligaments atteints

  • Les lésions isolées de ligaments latéraux (le plus souvent du ligament latéral interne) sont en général de moindre gravité.
  • Les lésions d'un ligament croisé (le plus souvent, du ligament croisé antérieur) isolées ou associées à des lésions d'un ligament latéral ou à des lésions des ménisques sont toujours graves car elles sont à l'origine d'une instabilité du genou.
  • Dans certains cas particulièrement sévères d'atteinte de plusieurs ligaments, l'articulation n'est plus tenue par les ligaments rompus et sort de son axe : on parle de du genou.

Les différents types d'entorses du genou

Schéma représentant les trois types d’entorses du genou : bénigne, moyenne et grave (cf. description détaillée ci-après)

L’entorse bénigne correspond à un étirement du ligament latéral interne. Aussi appelé ligament collatéral médial, il relie le fémur au tibia au niveau du genou. Dans le cas d’une entorse bénigne, le ligament subit une forte pression, écartant les deux os de la jambe l’un de l’autre.

L’entorse moyenne correspond à une déchirure du ligament latéral interne. Dans ce cas, le ligament latéral interne subit une plus forte pression, ce qui provoque une légère lésion sur sa face externe.

L’entorse grave correspond à une rupture du ligament latéral interne ainsi qu’à une rupture du ligament croisé antérieur. Dans ce cas, le ligament latéral interne est coupé en deux et ne relie plus le fémur au tibia. Le ligament croisé antérieur se situe au centre du genou et relie également le fémur au tibia. La rupture de ces deux ligaments peut entraîner une torsion du genou sur son axe, vers l’extérieur de la jambe.

L'articulation du genou : une articulation complexe et fragile

Le genou est une articulation complexe entre :

  • d’une part le fémur, présentant deux saillies osseuses (condyles) au niveau de l’articulation du genou ;
  • d’autre part le tibia, qui entre en contact avec les condyles grâce à une surface plane (plateau tibial), et avec la (petit os situé en avant du genou).

Vidéo : le genou est une articulation complexe.

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

Chaque élément de cette articulation du genou remplit un rôle particulier :

  • Le cartilage recouvrant les surfaces articulaires permet au fémur et au tibia de glisser l'un sur l'autre.
  • Les ménisques sont de petits coussinets de cartilage fibreux, ou "fibrocartilage", en forme de croissant. Chaque genou en comprend deux : un médial (ou interne) situé du côté de l’entrejambe, et un autre dit latéral (ou externe). Ils absorbent les chocs, stabilisent l’articulation et permettent un ajustement parfait entre fémur et tibia.
  • La capsule est une enveloppe fibreuse s’étendant de l’extrémité inférieure du fémur à l’extrémité supérieure du tibia. Elle recouvre entièrement l'articulation du genou. Elle est tapissée intérieurement de la membrane synoviale, qui forme des replis et produit le . Celui–ci nourrit et lubrifie les surfaces articulaires.
  • Les bourses synoviales (ou séreuses) sont des poches membraneuses au sein de l’articulation, remplies de . Elles facilitent le glissement des différents éléments de l’articulation.
  • Les quatre ligaments sont constitués de deux ligaments latéraux interne et externe, situés sur les côtés de l'articulation, et de deux ligaments croisés, antérieur et postérieur, situés au centre de l'articulation, au-dessous du fémur et au-dessus du tibia. Les ligaments sont composés de tissus fibreux très résistants assurant la stabilité du genou.
  • Les muscles insérés sur les os et la capsule (par l'intermédiaire des tendons) participent également à la stabilité de l’articulation.

L'articulation du genou

Schéma anatomique de l’articulation du genou composée du compartiment fémoro-tibial externe, du compartiment fémoro-tibial interne, de l’interligne fémoro-patellaire et de la rotule (cf. description détaillée ci-après)

Le fémur est l’os de la cuisse. Le tibia et le péroné sont les deux os du bas de la jambe. Leur point de jonction forme l’articulation du genou. L’articulation du genou est composée de 3 compartiments :

Le compartiment fémoro-tibialexterne et le compartiment fémoro-tibial interne sont les points de jonction entre le fémur et le tibia. Ils sont situés sur la partie supérieure du genou, l’un sur sa face externe, l’autre sur sa face interne.

L’interligne fémoro-patellaire ou compartiment fémoro-rotulien est l’espace situé entre le fémur et la rotule, sur la partie supérieure du genou.

La rotule est un os plat, en forme de triangle inversé, situé sur la partie supérieure du genou, en contact avec le fémur.

Comment survient une entorse du genou ?

L'entorse du genou survient après un traumatisme direct du genou (par exemple choc du genou sur un tableau de bord lors d'un accident).

L'entorse du genou fait le plus souvent suite à un traumatisme indirect :

L'entorse survient après :

  • un mouvement d'hyperextension (shoot sans le ballon au football par exemple). Le ménisque peut également être atteint lorsque le genou est trop porté en extension (jambe étendue). C'est le cas, par exemple, lorsque la personne manque le ballon et donne un coup de pied dans le vide,
  • un mouvement en torsion (la jambe est en appui, bloquée au sol), surtout lors de la pratique de sports dits « en pivot », comme le football, le ski, le rugby, les sports de combat... Ces torsions entraînent une lésion de la capsule (enveloppe de l'articulation) et des ligaments du genou. L'entorse du genou peut être aggravée si une pression supplémentaire s'exerce sur les côtés du genou (poids d'un adversaire au cours d'un sport de combat, par exemple). Dans ce cas, les ligaments latéraux (étirés par la pression sur le côté de la jambe) peuvent être touchés, en plus des ligaments croisés atteints lors du mouvement de torsion.
Les entorses du genou sont fréquentes lors de la pratique du ski de descente : prévenez-les !

Les entorses du genou représentent près d'un tiers des accidents en ski alpin. Si le mauvais réglage des fixations est responsable de 43 % des entorses du genou, l'absence d'entraînement physique a aussi une forte incidence sur ce type de lésion.

Pour prévenir au mieux les entorses du genou, pratiquez, deux mois avant le départ, des activités physiques pour arriver en forme à la montagne et skier en toute sécurité.

Vous pouvez adopter au moins l'une de ces bonnes résolutions :

  • marcher au moins une heure par jour pour muscler vos cuisses ;
  • éviter les ascenseurs et utiliser les escaliers ;
  • nager : la natation renforce l'ensemble des muscles du corps (cuisses, bras, dos.) ;
  • pratiquer des "petits" exercices quotidiens de gymnastique ;
  • aller courir, à raison de 40 minutes, deux à trois fois par semaine (recommandé pour se muscler et développer ses capacités respiratoires).

Si vous partez à la montagne avec vos skis, faites contrôler le réglage de leurs fixations auprès d'un professionnel.

  • Assurance maladie, Comité français d'éducation pour la santé, Médecins de montagne. Accidents de ski : attention aux entorses du genou. Site internet : Santé publique France. Saint-maurice (France) ; 2001 [consulté le 12 novembre 2018]
  • Lustig S, Servien E, Parratte S, Demey G, Neyret P. Lésions ligamentaires récentes du genou de l'adulte. EMC - Appareil locomoteur 2013;8(1):1-17 [Article 14-080-A-20]