Endométriose : suivi médical, grossesse et vie quotidienne

27 mars 2017
Pour évaluer l’efficacité du traitement et l’évolution de l’endométriose, des examens de contrôle sont fixés régulièrement. Un suivi renforcé est aussi prévu en cas de grossesse. Si besoin, vous pouvez également bénéficier d’un programme thérapeutique contre l’infertilité.

La surveillance médicale de l’endométriose

Si vous présentez une , un suivi régulier est indiqué tout au long votre période d’activité génitale, pour :

  • faire le point sur les éventuels soins dispensés (efficacité et bonne tolérance) et vérifier que votre prise en charge est optimale ;
  • observer l’évolution de la maladie ;
  • vous apprendre à mieux vivre avec celle-ci au quotidien.

Cette surveillance est menée par l’équipe pluridisciplinaire qui a mis au point votre traitement (médecin traitant, gynécologue, chirurgien, radiologue, etc.) Elle s’appuie sur plusieurs consultations et examens (échographies, IRM, etc.), selon un rythme fixé en concertation avec vous. Après la ménopause, les symptômes et lésions disparaissant, ce suivi est espacé ou arrêté.

Vous pouvez contribuer vous-même à son bon déroulement, en appliquant les conseils suivants :

  • Apprenez à mieux connaître votre affection en échangeant avec votre médecin traitant et les spécialistes qui vous soignent. Ils répondront à vos questions et vous donneront des conseils personnalisés.
  • Pour une bonne efficacité de votre traitement, respectez-le et ne l’interrompez jamais sans avis médical. Respectez aussi le rythme des rendez-vous et examens programmés avec l’équipe qui vous suit.
  • Avertissez sans délai votre médecin devant tout symptôme inhabituel ou nouveau qui vous inquiète (reprise des douleurs, troubles urinaires). Signalez-lui aussi tout effet secondaire dû au traitement, pour chercher comment l’atténuer ou le prévenir (douleurs osseuses, bouffées de chaleur, sécheresse cutanée, etc.)
  • Lorsque vous consultez un professionnel de santé pour une autre affection, précisez-lui que vous êtes soigné pour une .

La vie quotidienne avec une endométriose

Grâce au traitement, les douleurs s’estompent et la vie de tous les jours s’améliore. Toutefois :

  • si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à demander un soutien psychologique ;
  • si vous avez besoin d’informations et d’écoute, contactez les associations de patients.

Endométriose et désir de grossesse

Chez les femmes présentant une , une grossesse peut survenir normalement. Toutefois, elle fait l’objet d’une surveillance accrue. Sachez aussi que :

  • les signes de l’endométriose peuvent être plus marqués au départ, puis ils s’estompent, en raison de l’imprégnation hormonale spécifique de la grossesse
  • après l’accouchement, les symptômes peuvent reprendre leur rythme cyclique lié aux .

Par ailleurs, cette affection cause une infertilité chez certaines patientes. Si vous êtes concernée et souhaitez avoir un enfant, un programme thérapeutique adapté à votre cas est mis en place. Une aide à la procréation médicalement assistée peut ensuite vous être proposée.

Sources
  • L. Remoue, R. Fauvet. Endométriose génitale et extragénitale. EMC – AKOS (Traité de Médecine) 2007:1-11 [Article 3-1340]
  • Collège national des gynécologues et obstétriciens Français (CNGOF). Prise en charge de l’endométriose. Site internet : CNGOF. Paris ; 2006 [consulté le 9 avril 2015]
  • The Society of Obstetricians ad Gynaecologists of Canada (SOGC). Endométriose : diagnostic et prise en charge. Site internet : SOGC. Ottawa (Canada) ; 2010 [consulté le 9 avril 2015]