Les bons réflexes et la consultation en cas d'eczéma de contact

12 mars 2017
L'eczéma de contact nécessite une consultation médicale. En complément du traitement, des mesures simples permettent de guérir rapidement et d’éviter la surinfection et la récidive des lésions.

Que faire soi-même en cas d'eczéma de contact ?

Voici quelques conseils :

  • Lors de la première apparition d’un eczéma de contact, prenez rendez-vous chez votre médecin traitant et en attendant la consultation médicale, n'utilisez plus le produit suspect.
  • N'appliquez aucune crème ou pommade sans avis médical. De même, n'utilisez pas une ancienne crème prescrite pour un autre motif, sous prétexte que les lésions se ressemblent. Beaucoup de lésions prêtent à confusion.
  • Appliquez le traitement prescrit jusqu’à la disparition des lésions.
  • Ne grattez pas les plaques d’eczéma pour éviter les lésions de grattage et leur surinfection.
  • Une fois la substance allergisante connue, évitez tout contact avec les produits contenant cette substance.
  • Après la poussée d’eczéma, appliquez une crème hydratante pour lutter contre la sécheresse de la peau. Demandez conseil à votre médecin traitant ou à votre pharmacien.

Quand consulter en cas d'eczéma de contact ?

Certaines situations nécessitent une consultation.

Ne vous précipitez pas :

  • en cas de première poussée d'eczéma de contact, même s'il s'agit d'une lésion isolée ou d'une lésion apparue après l'application d'une crème et d'une exposition solaire ;
  • en cas de récidive d'eczéma de contact. Votre médecin traitant fera le point avec vous et jugera s’il est utile de vous adresser à un dermatologue ou à un allergologue pour un bilan plus approfondi.

Prenez un rendez-vous au plus tôt :

  • si une surinfection apparaît. La surinfection est souvent liée au (une bactérie), se traduisant par des vésicules purulentes et des lésions croûteuses ;
  • lorsque le traitement local prescrit aggrave l'eczéma. Il peut s'agir d'une allergie de contact à un composant contenu dans le traitement (antiseptiques, antibiotiques, ). Il est important d'en parler à votre médecin traitant.
Attention aux tatouages éphémères noirs à base de henné

Des tatouages éphémères noirs au henné sont souvent proposés aux touristes l’été sur le lieu de leurs vacances (marchés, plages…).

La couleur noire est obtenue avec un colorant, ajouté illégalement, et qui provoque des réactions allergiques. La sensibilisation est définitive.

Ce colorant est autorisé à faible concentration dans les teintures capillaires, les tissus et les objets en caoutchouc.

Les sujets sensibilisés peuvent développer une réaction violente en cas de contact avec ces produits. Cet eczéma de contact peut être limité à la zone tatouée ou s’étendre à la zone avoisinante voire à tout le corps. Ces réactions peuvent également conduire à une polysensibilisation, notamment à des caoutchoucs, des colorants vestimentaires et à des teintures capillaires et empêcher la pratique de certaines professions comme celle de coiffeur par exemple.

La réalisation de tatouages éphémères noirs au henné est déconseillée.

Toute réaction qui suit la réalisation de ce type de tatouage doit conduire à consulter un médecin.

Sources
  • Bourke J, Coulson L, English J, British Association of Dermatologists Therapy Guidelines and Audit Subcommittee. Guidelines for the management of contact dermatitis: an update. Br J Dermatol. 2009;160(5):946-54.
  • Collège des enseignants en dermatologie de France. Allergies cutanéo-muqueuses chez l'enfant et l'adulte : eczéma de contact. Ann Dermatol Venereol. 2008;135(11 Suppl):F88-94.
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Tatouages éphémères noirs à base de henné : mise en garde. Site internet : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2013 [consulté le 21 juillet 2015]