Que faire et quand consulter en cas de mal de dent et de la bouche ?

07 juin 2017
En cas de mal de dent ou de la bouche, il est important de savoir si une consultation est nécessaire et dans quels délais. Mais aussi, il est indispensable de connaître les bons gestes à adopter pour soulager la douleur.

Comment réagir en cas de douleur dentaire ou de traumatisme dentaire ?

Les bons réflexes en cas de douleur dentaire ou de traumatisme dentaire

icone_schema_line
  • J’ai une sensibilité dentaire occasionnelle.
  • Mes gencives sont rouges et ont tendance à saigner lorsque je me brosse les dents.
  • J’ai une sensation de gêne suite à la poussée d’une dent de sagesse.

Dans tous les cas, je parviens à poursuivre mes activités quotidiennes.

J’applique les conseils pratiques, je prends rendez-vous avec mon chirurgien-dentiste dans le cadre de mon suivi annuel.

icone_schema_line
  • Mon mal de dent s’aggrave et survient à chaque repas.
  • Mes dents sont sensibles au chaud et au froid.
  • Je ressens une douleur lorsque je serre les dents.
  • J’ai une petite blessure sur la gencive à cause de mon appareil dentaire.
  • J’ai reçu un choc sur une dent mais elle n’est pas fracturée.

Je consulte mon chirurgien-dentiste dans les jours qui viennent.

Je prends si besoin des médicaments en automédication et je surveille mon état.

icone_schema_line
  • La douleur dentaire est insupportable.
  • La douleur s’aggrave lorsque je m’allonge.
  • Je ressens une douleur diffuse et constante.
  • J’ai du mal à ouvrir la bouche.
  • J’ai eu un traumatisme dentaire, une de mes dents est expulsée, ou fracturée, ou déplacée.
  • J’ai eu un traumatisme dentaire et j’ai des saignements autour de mes dents ou une plaie importante de la lèvre, de la langue ou de la bouche.

Je consulte mon chirurgien-dentiste dans la journée.

icone_schema_line
  • Je ressens des difficultés pour avaler ou pour respirer.
  • La douleur est intense et lancinante.
  • J’ai de la fièvre.
  • Mon visage ou mon cou est très enflé d’un côté.
  • La peau de mon visage est rouge et chaude.
  • J’ai un traumatisme dentaire causé par un choc violent à la tête, j’ai perdu connaissance, j’ai vomi.

Je contacte sans tarder le service d’aide médicale d’urgence (Samu) : 15 ou 112.

Comment réagir en cas de lésions de la muqueuse de la bouche ?

En cas de lésions de la bouche, la consultation peut être nécessaire si les soins locaux ne sont pas suffisants.

Des soins locaux sont suffisants en cas de lésion superficielle.

Consultez votre médecin en cas de brûlure douloureuse (causée par un liquide brûlant, par exemple).

En présence d’aphtes peu nombreux, des soins locaux suffisent et une consultation médicale n’est pas indispensable.

Les aphtes buccaux sévères peuvent être dus à une maladie. Consultez votre médecin traitant en cas de :

  • fièvre ;
  • fatigue extrême ;
  • nombreuses lésions dans la bouche (plus de 10) ;
  • symptômes inhabituels (diarrhée, douleurs articulaires, maux de tête) ;
  • aphtes qui mettent plus de 2 semaines à cicatriser ;
  • aphte de plus de 1 cm de diamètre ;
  • aphtes qui ne guérissent pas ;
  • aphtes sur un autre organe, en particulier au niveau des organes génitaux, ou des lésions cutanées apparues récemment ;
  • difficultés à vous alimenter.

Par ailleurs, pensez à les signaler à votre médecin si vos poussées d’aphtes récidivent plus de 4 fois par an.

Consultez votre médecin traitant si vous ou votre enfant présentez :

  • de multiples ulcérations de la bouche souvent accompagnées de fièvre et d’autres symptômes, (maladie pieds-mains-bouche, stomatite herpétique…) ;
  • des plaques blanches sur la de la bouche (pouvant évoquer une mycose de la bouche).

Conseils pratiques en cas d’expulsion d’une dent lors d’un traumatisme dentaire

En cas de traumatisme dentaire, si une dent définitive a été expulsée, consultez immédiatement un chirurgien-dentiste. Cette dent peut éventuellement être réimplantée avec succès. Les chances de réussite dépendent du délai entre l’expulsion et la réimplantation, et de la façon dont la dent est manipulée.

À noter : les dents de lait ne se réimplantent pas.

Pour une éventuelle réimplantation de votre dent, il est nécessaire de prendre quelques précautions :

  • Mordez une compresse de gaze stérile pliée en 4 ou à défaut, un mouchoir en papier propre pour arrêter un éventuel saignement.
  • Retrouvez la dent expulsée et saisissez-la par la couronne, jamais par la racine.
  • Rincez-la très légèrement sous l’eau courante, sans la frotter, en la tenant toujours par la couronne.
  • Faites un bain de bouche, avec de l’eau, pour rincer la cavité.
  • Tentez de repositionner la dent en l’enfonçant doucement dans son alvéole, sans forcer. Cela n’est pas douloureux.
  • Conservez la dent dans du lait ou à défaut, dans du sérum physiologique, en attendant de voir votre chirurgien-dentiste, si elle ne peut être repositionnée.

Attention : il ne faut pas conserver la dent dans de la glace ni à sec, car cela rend la réimplantation impossible.

Si le choc a, en plus, occasionné un saignement de la gencive ou une plaie de la lèvre, de la langue ou de la bouche, appliquez une compresse de gaze stérile ou un linge propre pour l’arrêter.

Exercez une pression modérée pendant environ 4 minutes, puis :

  • maintenez des compresses d’eau froide sur la blessure si la lèvre est enflée ;
  • consultez en urgence votre chirurgien-dentiste si le saignement persiste ou si la plaie est étendue.

Conseils pratiques en cas de mal de dent ou de la bouche

Quelques gestes simples du quotidien vous aident à soulager les douleurs dentaires ou au niveau de la bouche :

  • évitez les aliments très chauds, très froids, sucrés ou acides ;
  • lavez-vous les dents après chaque repas avec une brosse à dents souple. Utilisez du fil dentaire pour bien nettoyer les espaces entre les dents et éviter une inflammation de la gencive.

Si les douleurs dentaires sont vives, prenez un antalgique comme le paracétamol.

Si vous ressentez une douleur dentaire à la pression, dormez en position semi-allongée, en mettant des oreillers sous votre tête.

En cas de poussée de dents de sagesse : rincez-vous la bouche, éventuellement avec un bain de bouche antiseptique, ou avec de l’eau tiède salée.

En présence d’aphtes, si vous êtes gêné pour manger : vous pouvez appliquer un anesthésique local sur les lésions douloureuses, avant les repas. Celui-ci insensibilise brièvement la buccale. L’anesthésique local doit néanmoins être utilisé avec prudence. S’il est appliqué de façon étendue, il peut entraîner :

  • une gêne de la déglutition ;
  • des fausses routes (inhalation d’aliments) ;
  • des morsures graves de la langue et des joues.

Il ne doit jamais être utilisé chez l’enfant. Certaines maladies contre-indiquent également son usage. Votre pharmacien pourra vous conseiller sur le choix d’un produit et vous alerter sur ses risques.

Prévenir les douleurs dentaires et de la bouche

Quelques gestes et attitudes au quotidien permettent de prévenir les douleurs des dents et de la bouche.

Afin de prévenir les caries ou toute autre cause provoquant une douleur dentaire :

  • Consultez votre chirurgien-dentiste au moins 1 fois par an, sans attendre d’avoir mal.
  • Pensez à vous brosser les dents au moins 2 fois par jour pendant 2 minutes. Et ce, tout au long de votre vie, en utilisant une bonne méthode de brossage.

Adoptez une alimentation équilibrée en limitant les aliments sucrés.

Pour prévenir les récidives d’aphtes buccaux, il est important de :

  • diminuer vos facteurs de stress en pratiquant une activité physique ou un sport qui vous aidera à vous relaxer ;
  • éviter les aliments qui peuvent être à l'origine de vos aphtes (noix, gruyère, etc.) ;
  • avoir une bonne hygiène dentaire : brossez-vous les dents au minimum 2 fois par jour ;
  • consulter régulièrement votre chirurgien-dentiste. Il vérifiera l'état de vos dents et l'adaptation de votre prothèse, si vous en avez une.

Certaines précautions permettent de limiter le risque de traumatisme dentaire :

  • éviter de mordre des objets ou des aliments durs (bonbons, noyaux de fruits, coquilles de noix) ;
  • porter une protection adaptée (protège-dents) si vous pratiquez une activité sportive risquée pour les dents, les lèvres, les joues ou la langue ;
  • porter un casque lorsque vous faites du vélo pour vous protéger la tête et le visage en cas de chute.
Conseils particuliers pour les enfants

Quelques précautions concernent particulièrement votre enfant pour éviter tout traumatisme dentaire :

  • utilisez des sièges auto adaptés au poids et à la taille de votre enfant et ajustez bien la ceinture de sécurité lors de vos déplacements en voiture ;
  • organisez l’intérieur de votre logement de manière à éviter les traumatismes dentaires en cas de chute, notamment lorsqu’ils font leurs premiers pas ;
  • protégez les incisives de vos enfants. Une malposition des dents les rend plus vulnérables et sujettes aux traumatismes. Consultez votre chirurgien-dentiste.
Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Recommandations en santé publique - Stratégies de prévention de la carie dentaire. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2010 [consulté le 1er mars 2017]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Recommandations pour la pratique clinique- Appréciation du risque carieux et indications du scellement prophylactique des sillons des premières et deuxièmes molaires permanentes chez les sujets de moins de 18 ans. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2005 [consulté le 1er mars 2017]
  • Tilotta F, Folliguet M, Séguier S. Physiopathologie de l'éruption dentaire. EMC - Chirurgie orale et maxillo-faciale 2014;9(1):1-8 [Article 22-030-A-10]
  • Collège hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie. Lésions dentaires et gingivales : Cellulites faciales - Site internet : Université Médicale Virtuelle Francophone. Nantes (France) -2011 [consulté le 1er mars 2017]
  • Pouch Tortiger D, Roy E, Fraysse C. Expulsion dentaire : conduite à tenir en cas d’urgence Rev.Odont.Stomat.2008;37:109-121
  • Hernandez G, Ifi-Naulin C, Machtou P. Traumatismes alvéolodentaires. In : Encyclopédie médico-chirurgical. AKOS (Traité de médecine) 2010:1-4 [Article 7-1122]
  • Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé. Parodontopathies : diagnostic et traitements. Site internet : Haute Autorité de santé. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2002 [consulté le 1er mars 2017]
  • National health service (NHS). Baby teething symptoms. Site internet : NHS choices. Londres ; 2016 [consulté le 1er mars 2017]
  • National Institutes of Health. Teething. Site internet : MedlinePlus. Bethesda (USA) ; 2014 [consulté le 1er mars 2017]
  • National health service (NHS) dental abscess. Site internet : NHS choices. Londres ; 2016 [consulté le 1er mars 2017]