La neuropathie diabétique

Définition de la neuropathie diabétique

Le diabète peut entraîner des complications au niveau des nerfs : c’est ce que l’on appelle
« la diabétique ». Elle fait partie des complications chroniques du diabète mais reste longtemps silencieuse et aboutit à des situations très invalidantes. Un dépistage annuel est recommandé par la Haute Autorité de Santé (HAS). Elle est liée à l’excès chronique de sucre dans le sang qui peut avoir un effet direct sur les nerfs ou sur la paroi des petits vaisseaux qui les irriguent (microangiopathie) et peut concerner tous les nerfs (système nerveux périphérique ou système nerveux végétatif, ou autonome).

Quels sont les signes ?

En cas d’atteinte périphérique, les nerfs touchés sont préférentiellement ceux à destination des membres inférieurs. Quand plusieurs nerfs sont concernés, on parle de polynévrite. Les symptômes concernent alors les deux jambes et sont variables tels que des fourmillements, des brûlures, des engourdissements, des douleurs inexpliquées ou bien des sensations de perte de la sensibilité au niveau des jambes ou des pieds (dite en « chaussette » car cela remonte des pieds vers la jambe).
Cette perte de la sensibilité peut favoriser l’apparition de plaies par des blessures rendues indolores notamment au niveau des pieds.
Dans les formes graves, ces plaies peuvent s’infecter pouvant conduire à une voire nécessiter une amputation, surtout si elle est associée à une artériopathie : c'est ce qu'on appelle le « mal perforant plantaire ». Concernant le système nerveux autonome, il s’agit des nerfs de certains organes qui commandent des fonctions automatiques de l’organisme ; les organes concernés sont le coeur, les organes génitaux, l’estomac, les intestins et la vessie. Les symptômes ressentis varient selon l’organe : ce peut être une orthostatique (chute de la tension artérielle au lever), une accélération de rythme cardiaque, des troubles digestifs, une transpiration excessive ou insuffisante, des troubles urinaires ou sexuels.

Comment faire le diagnostic ?

Le diagnostic de la diabétique repose sur un simple examen clinique réalisé par le médecin traitant. Il peut le compléter par le test au monofilament qui évalue la sensibilité du pied, afin de grader l’atteinte nerveuse.

GRADE 0 Absence de sensitive
GRADE 1 sensitive isolée*
* Perte légère de sensibilité
GRADE 2 sensitive associée à une artériopathie** des membres inférieurs
et/ou déformation du pied
** Perte de sensibilité et problèmes de circulation sanguine
GRADE 3 Antécédent d'ulcération*** du pied et/ou amputation des membres inférieurs
*** Antécédents de plaie

L’électromyogramme est un examen qui permet d'enregistrer l'activité électrique des nerfs et des muscles et qui confirme le diagnostic de périphérique. Si besoin, votre médecin peut vous prescrire un électromyogramme.

Le suivi des patients

Le traitement de la diabétique consiste à soigner les symptômes et les éventuelles plaies, et à optimiser l’équilibre glycémique. C’est le respect du traitement du diabète associant les règles hygiéno-diététiques, les prises médicamenteuses et la surveillance via le contrôle régulier de la glycémie qui permettent le limiter au mieux la , comme les autres complications du diabète.
Spécifiquement au niveau des pieds, une bonne hydratation des jambes et des pieds, des soins de pédicurie, un chaussage adapté prévenant toute blessure sont des mesures de prévention indispensables (en évitant également de marcher pieds nus). En complément, il ne faut pas négliger d’examiner ses pieds régulièrement à la recherche d’une blessure sans douleur. Cet examen est recommandé par un médecin ou un podologue tous les ans. Si vous choisissez d’être accompagné sur ce thème, les infirmier(ère)s-conseiller(ère)s en santé du service sophia vous donneront les conseils adaptés et vous fourniront la documentation dédiée.

À retenir

  • Une bonne hygiène quotidienne des pieds contribue à prévenir ces complications.
  • Le service sophia peut vous accompagner dans ce parcours si vous le souhaitez.
  • Un suivi annuel des pieds par un médecin ou un podologue doit être effectué pour dépister les complications au niveau des nerfs en cas de diabète.
  • Un bon équilibre du diabète permet de prévenir l’apparition de ces complications.

« Prévention et dépistage du diabète de type 2 et des maladies liées au diabète ». Haute Autorité de Santé. Octobre 2014
• Mémo_santé : Les complications au niveau des nerfs
• Livret Repères : Les soins des pieds
• Livret Repères : Les examens de suivi recommandés

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire