« À cause de la cigarette, j’ai dû être opéré à cœur ouvert »

Diabétique depuis 3 ans, avec un taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) satisfaisant, à 65 ans, Feghoul ne pensait pas développer de complications graves. Pourtant, en moins de deux mois, il a eu un infarctus puis un AVC. À l’hôpital, les professionnels de santé qui l’ont pris en charge lui ont expliqué que sa consommation de tabac associée au diabète avait augmenté son risque de souffrir de maladies

Dix cigarettes par jour, pendant 35 ans

« Pendant 35 ans, j’ai fumé une dizaine de cigarettes par jour, raconte-t-il. J’ai réussi à arrêter pendant deux ans, mais malheureusement, je suis retombé dans le piège. » Plusieurs essais sont souvent nécessaires pour parvenir à se libérer de la dépendance au tabac.

« En septembre 2019, je suis tombé malade et j’ai dû être hospitalisé. Suite à mon infarctus, les médecins m’ont découvert un œdème pulmonaire. J’ai été placé en coma artificiel, intubé et sous assistance respiratoire… Cela a duré un mois. On peut dire que j’ai arrêté de fumer malgré moi !

Peu de temps après sa sortie de l’hôpital, Feghoul est victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Examens, chirurgie et soins intensifs

Feghoul a passé une . Cet examen a montré que ses artères étaient trop abîmées pour lui poser des stents, sorte de petits ressorts qui peuvent être placés dans les artères pour éviter qu’elles se bouchent. « J’ai dû être opéré à cœur ouvert pour changer ma valve cardiaque. Après l’opération, je suis resté encore un mois en soins intensifs. »

Aujourd’hui, Feghoul va beaucoup mieux. Il espère que son témoignage incitera des fumeurs à essayer d’arrêter. « Je conseille à tous les fumeurs de faire un tour dans les hôpitaux pour voir les dégâts causés par le tabac. Tout ça m’est arrivé à cause de la cigarette ! Et quand je fumais, j’étais tout le temps essoufflé, je ne sentais plus le goût des aliments… J’avais perdu le plaisir de savourer la vie. »

Diabète et complications cardiaques : pourquoi il est important d’arrêter de fumer ?

Le diabète est un facteur de risque cardiovasculaire. En effet, l’excès de sucre dans le sang conduit à la formation de plaques sur les parois des artères, qui vont peu à peu se boucher. Associé à d’autres facteurs comme le tabac (mais aussi l’alcool, le cholestérol, l’hypertension artérielle etc.), il augmente le risque de développer des pathologies cardiaques. C’est pourquoi, nous vous recommandons régulièrement d’arrêter de fumer. L’Assurance Maladie vous accompagne dans l’arrêt du tabac en prenant en charge à 65 % les substituts nicotiniques, lorsqu’ils sont prescrits par un médecin. N’hésitez pas à en parler lors d’une prochaine consultation.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires