Le traitement des complications du diabète

12 mars 2017
Les personnes ayant du diabète ont un risque plus élevé de présenter certaines complications. Celles-ci peuvent être soignées pour la plupart. Leur aggravation sera prévenue au mieux si vous suivez les conseils de votre médecin.

La prévention des complications

L’hyperglycémie peut entrainer des complications nuisant à la qualité de vie. Leur apparition est favorisée par d’autres facteurs de risque tels que l’hypertension artérielle , un excès de cholestérol, la consommation de tabac, etc.

Votre médecin vous explique comment agir au quotidien sur l’ensemble de ces facteurs. Le diabète et une tension artérielle équilibrés permettent de réduire le risque d’apparition de complications. Cela passe par :

Les aides pour arrêter de fumer

Pour obtenir des adresses ou des informations sur le tabagique, de nombreuses ressources peuvent vous aider, notamment :

Le traitement des complications

Selon les complications, des traitements différents sont mis en place.

Le diabète peut entrainer des complications au niveau des yeux.

L’atteinte de la rétine est la complication oculaire du diabète la plus fréquente. Plus la prise en charge est précoce, plus les possibilités de traitement et de stabilisation sont grandes. En fonction du stade, différents traitements sont possibles. Mais le (ou photocoagulation) est le plus fréquemment utilisé pour traiter la rétinopathie diabétique. Il permet de détruire, par la chaleur du , les vaisseaux qui pourraient se rompre et diminue ainsi le risque de saignement. Cet acte est réalisé après une anesthésie locale de l’œil avec des gouttes.

Certaines affections oculaires sont plus fréquentes chez le diabétique :

  • la cataracte, dont le traitement consiste à remplacer le cristallin atteint par un implant ;
  • le glaucome, qui peut être traité par des collyres (médicament sous forme de gouttes) mais aussi nécessiter un traitement au ou une intervention chirurgicale.
Les aides disponibles en cas de baisse de la vue

Si vous êtes gêné(e) par une baisse importante de votre vue, votre médecin peut vous prescrire des séances de rééducation chez un orthoptiste (professionnel de santé spécialisé dans la rééducation des troubles de la vue). Ces séances peuvent vous aider à mieux tirer parti de vos possibilités visuelles et à identifier les aides techniques qui vous seraient nécessaires.

Le diabète peut entrainer des complications au niveau des reins : la néphropathie diabétique. Elle est favorisée par l’hyperglycémie qui à la longue, endommage les petits vaisseaux des reins.

En complément des changements que vous pouvez entreprendre dans votre mode de vie, votre médecin peut :

  • vous demander de réduire vos apports en eau, en sel, en protéines ou la consommation de certains aliments ;
  • vous conseiller de surveiller régulièrement vous-même votre tension artérielle, grâce à des appareils d’automesure utilisables à votre domicile ;
  • vous demander de suivre votre poids régulièrement.

Votre médecin vous prescrit aussi les médicaments qui vous sont nécessaires. Il est important de prendre ces médicaments tous les jours en suivant attentivement ses recommandations. Si vous avez des difficultés à suivre votre traitement, n’hésitez pas à le lui signaler.

Prêtez une attention particulière aux médicaments accessibles sans prescription médicale. Certains médicaments peuvent aggraver une atteinte rénale en particulier l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). N’hésitez pas à demander à l’avance conseil à votre médecin sur les médicaments qui ne sont pas indiqués dans le cadre du traitement qu’il vous prescrit.

Il est important de signaler que vous avez une atteinte des reins liée au diabète :

  • à tous les professionnels de santé que vous voyez ;
  • au personnel médical avant de passer un examen. Certains produits de contraste injectés au cours des examens médicaux peuvent être contre-indiqués. Ils pourront ainsi prendre les précautions adaptées à votre cas pour protéger vos reins.

À un stade avancé, si la fonction de filtration du rein n’est plus suffisamment efficace, une filtration externe à l’aide d’une machine peut être nécessaire (dialyse). Parfois, une greffe de rein peut être envisagée.

Les conseils du Pr Bertrand Dussol, , médecin spécialiste des maladies du rein

« En cas d'anomalie détectée, il existe des médicaments à la disposition du médecin et du patient pour ralentir l'évolution de la néphropathie vers le stade sévère de la maladie, l'insuffisance rénale, qui nécessite de recourir à la dialyse. En filtrant le sang, la dialyse permet de pallier le dysfonctionnement des reins.

Il est important d'avoir en tête qu'une néphropathie diabétique détectée à un stade précoce, bien traitée et bien suivie, présente beaucoup moins de risques d'évoluer vers des formes plus sévères. »

Le diabète peut entrainer des complications au niveau des nerfs : la diabétique. Elle est favorisée par l’hyperglycémie qui à la longue, peut endommager les nerfs ou perturber leur fonctionnement.

Certaines mesures non médicamenteuses permettent de soulager les symptômes liés à une autonome :

  • Il est possible d’agir sur le ralentissement de la vidange gastrique (gastroparésie) en prenant des repas moins copieux mais plus fréquents, avec peu de fibres et de graisses. À l’inverse, une alimentation riche en fibres et une consommation d’eau régulière peuvent être adoptées pour soulager la constipation.
  • En cas d’hypotension orthostatique, il est recommandé de vous lever doucement et progressivement. Votre médecin peut vous conseiller de surélever votre tête en position allongée ou de porter des bas de contention.
  • Si vous avez du mal à ressentir le besoin d’uriner ou à vider votre vessie, il est recommandé de vous rendre aux toilettes à intervalles réguliers.

En fonction des symptômes que vous ressentez, votre médecin peut vous prescrire, si nécessaire, un traitement médicamenteux. En cas de douleurs neurologiques, il existe des médicaments permettant de les soulager.

Le diabète peut entrainer des complications au niveau des artères coronaires, cérébrales et des membres inférieurs. Elles peuvent être dues à une mauvaise circulation du sang en raison de la présence de plaques d’athérome, dépôts fibro-graisseux présents sur la paroi de l’artère.

En complément des changements que vous pouvez entreprendre dans votre mode de vie, votre médecin vous prescrit les médicaments qui vous sont nécessaires. Il est important de prendre ces médicaments tous les jours en suivant attentivement les recommandations de votre médecin. Si vous avez des difficultés à suivre votre traitement, n’hésitez pas à le lui signaler.

Dans certains cas un traitement de revascularisation est aussi proposé pour rétablir la circulation du sang dans les artères.

Comment améliorer sa circulation sanguine ?

Même en cas de difficultés, marcher régulièrement améliore la circulation sanguine et l’apport d’oxygène dans les muscles des membres inférieurs. La marche aide à atténuer la douleur ressentie.

Pour que ce soit vraiment bénéfique, il est conseillé de marcher régulièrement (tous les jours, si possible).

Le diabète peut entrainer des complications au niveau des pieds. Elles peuvent être dues à une mauvaise circulation du sang dans les artères des membres inférieurs. Le traitement dépend du type de lésion et de sa gravité.

En cas de plaie ou d’autres lésions, il est nécessaire de consulter votre médecin rapidement. En attendant la consultation, il est recommandé de laver les plaies à l’eau claire et d’appliquer un désinfectant incolore qui laisse voir l’aspect de la plaie. En raison de la fragilité de la peau, un pansement peu adhésif est à privilégier (compresse stérile sèche, sparadrap en papier, bande en tissu non élastique).

En cas de déformation des pieds, votre médecin peut vous prescrire des semelles ou des chaussures orthopédiques (ou un autre type d’appareillage) pour faciliter vos déplacements et éviter d’aggraver ces déformations.

Dans certains cas, un traitement de revascularisation peut être prescrit pour rétablir la circulation du sang dans les membres inférieurs.

Si nécessaire, votre médecin vous oriente vers un professionnel de santé spécialisé dans les soins des pieds (podologue) et formé au suivi du diabète. Le podologue, qui travaille en lien étroit avec votre médecin, vous apprend à prendre soin de vos pieds au quotidien pour prévenir les risques de complications ou leur aggravation.

Le remboursement des soins délivrés par un podologue

L'Assurance Maladie rembourse les soins prescrits par le médecin et réalisés par un podologue pour les lésions de grades 2 (jusqu’à 4 séances par an) et 3 (jusqu’à 6 séances par an).

Si votre médecin le juge nécessaire, ces soins peuvent être réalisés à domicile.

Le diabète peut entrainer des complications au niveau des dents et des gencives. Elles peuvent s’étendre aux structures soutenant les dents. Plus les problèmes de dents et de gencives sont pris en charge rapidement, plus le traitement est efficace.

Il est important d’informer votre chirurgien-dentiste de votre diabète, car il pourra prendre des précautions particulières adaptées à votre cas pour réaliser les soins dentaires.

Si des soins dentaires sont prévus et que votre taux de sucre dans le sang (glycémie) est trop élevé, il est important d’en parler avec votre médecin et votre chirurgien-dentiste. Il est parfois préférable de reporter l’intervention. En effet, une glycémie élevée augmente le risque d’infection.

Une bonne hygiène dentaire se traduit par un brossage quotidien des dents, afin d’éliminer correctement la plaque dentaire et de limiter les risques de complications.

Si possible, il convient de réaliser un brossage des dents après chaque repas, pendant 2 minutes : il se fait en partant de la base, c'est-à-dire de la gencive vers la dent, avec le dentifrice de votre choix et une brosse souple de préférence.

Pour une hygiène dentaire plus complète, vous pouvez aussi utiliser une brosse interdentaire adaptée, un fil dentaire, un racloir à langue ou une brosse à dents électrique.

S’il le juge nécessaire, votre chirurgien-dentiste peut aussi vous proposer un détartrage (soin de prévention qui consiste à enlever le tartre).

Les chirurgiens-dentistes sont particulièrement attentifs à réduire la douleur liée aux soins, qui sont réalisés sous anesthésie locale dès que nécessaire.

Le diabète peut entrainer d’autres complications au niveau de la peau, des os et des articulations. Les personnes diabétiques peuvent aussi rencontrer des problèmes sexuels.

Votre médecin traitant vous indique comment agir au quotidien pour prévenir ces complications.

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide - Affection de longue durée - Diabète de type 1 de l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 24 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actes et prestations - Affection de longue durée - Diabète de type 1 et diabète de type 2. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 27 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l’adulte – Vivre avec un diabète de type 1. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 24 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 – Vivre avec un diabète de type 2. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 24 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Service évaluation des actes professionnels - Tomographie du segment postérieur de l’œil par scanographie à cohérence optique. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide du parcours de soins - Maladie rénale chronique de l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Bon usage des technologies de santé - Diagnostic de l’Insuffisance rénale chronique. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Étude d'évaluation des technologies de santé - Évaluation du rapport albuminurie/créatininurie dans le diagnostic de la maladie rénale chronique. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Recommandations professionnelles - Prise en charge diagnostique des neuropathies périphériques (polyneuropathies et mononeuropathies multiples). Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide du parcours de soins - Maladie coronarienne stable. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actes et prestations - Affection de longue durée - Maladie coronarienne stable. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2016 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide - Affection de longue durée - La prise en charge de votre maladie, l’accident vasculaire cérébral - Vivre avec un accident vasculaire cérébral. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Recommandations de bonne pratique - Accident vasculaire cérébral : prise en charge précoce (alerte, phase préhospitalière, phase hospitalière initiale, indications de la thrombolyse) - Argumentaire. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2009 [consulté le 28 octobre 2016]
  • HAS : Programme pilote. Ensemble, améliorons la prise en charge de l’AVC. Mars 2011
  • Haute Autorité de santé (HAS). Recommandations pour la pratique clinique - Prise en charge de l’artériopathie chronique oblitérante athéroscléreuse des membres inférieurs (indications médicamenteuses, de revascularisation et de rééducation). Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2006 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Recommandations professionnelles - Prise en charge diagnostique des neuropathies périphériques (polyneuropathies et mononeuropathies multiples). Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Recommandations pour la pratique clinique - Prise en charge de l’artériopathie chronique oblitérante athéroscléreuse des membres inférieurs (indications médicamenteuses, de revascularisation et de rééducation) - Argumentaire. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2006 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Recommandations pour la pratique clinique - Prise en charge de l’artériopathie chronique oblitérante athéroscléreuse des membres inférieurs (indications médicamenteuses, de revascularisation et de rééducation) - Recommandations. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2006 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes). La santé bucco-dentaire en 4 points. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2005 [consulté le 31 octobre 2016]