Je veille sur mes yeux

01 mars 2019

Qu’est-ce que la rétinopathie diabétique ?

La rétinopathie diabétique est la complication oculaire la plus fréquente. Cette pathologie a plus de risque d’apparaitre lorsque le diabète est déséquilibré. En effet, un taux de sucre trop élevé dans le sang () fragilise les petits vaisseaux sanguins de la rétine. Cette fine membrane recouvre l’arrière de l’œil.

Longtemps silencieuse, la rétinopathie dépistée tôt, peut être prise en charge et régresser. Mais, à un stade avancé elle peut causer des troubles de la vision, voire une perte totale de la vue.

L’examen régulier du fond d’œil

Pour préserver votre vue, la réalisation d’un examen du fond d’œil est recommandé au moins une fois tous les deux ans. Même en l’absence d’anomalies de la vision, il est important de renouveler cet examen régulièrement.

Glaucome, cataracte : d’autres complications à surveiller

D’autres atteintes des yeux sont également fréquentes chez les personnes ayant un diabète : la cataracte et le glaucome.

Indolore, la cataracte se traduit par le développement d’une opacité du cristallin (la lentille de l’œil).

Le glaucome est provoqué par une élévation de la pression à l’intérieur de l’œil qui finit par abîmer le nerf optique. Les personnes souffrant d’hypertension sont plus à risque de développer cette maladie.

Lorsqu’elles ne sont pas dépistées à temps, toutes ces pathologies peuvent entraîner une baisse lente et progressive de la vision. N’hésitez donc pas à en parler à votre médecin lors d’une prochaine consultation.

L’essentiel

Deux types d’examen permettent de réaliser le fond d’œil : la rétinographie (ou photographie du fond d’œil) ou l’ophtalmoscopie.

La rétinographie est réalisée par un professionnel de santé (infirmière ou orthoptiste) qui prend une photographie de la rétine sans toujours recourir à une dilatation des pupilles. Cette photographie de l’œil est transmise à un ophtalmologue, seul praticien capable de l’analyser. Si une anomalie est découverte, un examen complet par ophtalmoscopie auprès d’un ophtalmologue est nécessaire.

L’ophtalmoscopie indirecte à lampe à fente nécessite une dilatation des pupilles avec des gouttes pendant au moins vingt minutes. Elle est réalisée par un médecin ophtalmologue, en ville ou à l’hôpital, à l’aide d’un microscope spécial (appelé lampe à fente) qui permet de voir les détails du fond d’œil.

Si vous avez plus de 70 ans ou un antécédent de rétinopathie, vous devez consulter un ophtalmologue et passer une ophtalmoscopie.