Je limite le risque cardiovasculaire

12 avril 2018
Avec un diabète, le risque d’avoir une maladie du cœur et des vaisseaux est plus important. L’équilibre du diabète ainsi que le suivi d’autres facteurs de risque sont essentiels pour éviter les complications cardiovasculaires et limiter leurs effets.

Quand le diabète n’est pas équilibré, l’excès de sucre dans le sang () favorise le dépôt de graisses sur les parois des artères. La circulation du sang est rendue plus difficile et peut à terme entraîner des maladies graves comme un infarctus du , une des membres inférieurs ou encore un accident vasculaire cérébral (AVC).

Equilibrer le diabète

L’équilibre du diabète, mesuré par le dosage de l’hémoglobine glyquée ou HbA1c, est essentiel pour éviter la survenue de lésions de la paroi des artères. C’est avec votre médecin que vous définissez un objectif de taux d’HbA1c adapté à votre situation. L’atteinte de cet objectif passe par le suivi du traitement médicamenteux, une alimentation variée et équilibrée et la pratique d’une activité physique régulière. En veillant de cette manière sur votre diabète, vous contribuez également à réduire d’autres facteurs de risque cardiovasculaire : le taux de « mauvais » cholestérol (LDL-cholestérol) et l’hypertension artérielle. Le tabac est aussi un autre risque majeur sur lequel il est possible d’agir en arrêtant de fumer.

Agir sur les autres facteurs de risque

Si le muscle cardiaque n’est pas suffisamment alimenté en sang, il peut s’abîmer peu à peu, sans signe apparent au début. C’est pourquoi, pour dépister une éventuelle complication cardiaque, un électrocardiogramme (ECG) est recommandé chaque année. Si elles sont détectées et soignées tôt, les complications cardiovasculaires peuvent être limitées dans leurs effets. Chaque facteur de risque est donc un possible sujet de discussion avec votre médecin traitant. Pensez à en parler avec lui.