Les infirmiers-conseillers en santé SOPHIA

07 décembre 2017
Les infirmiers-conseillers en santé sont des infirmiers expérimentés spécifiquement formés à l'accompagnement par téléphones des patients diabétiques adhérents du service sophia.

Les infirmiers-conseillers en santé sont le coeur de l’accompagnement proposé par le service sophia. Ils appellent régulièrement certains d’entre vous, adhérents du service sophia, pour vous aider à suivre votre diabète, et vous pouvez aussi les appeler quand vous en ressentez le besoin. Reportage dans les coulisses du centre sophia de Nice, à la rencontre de six infirmiers qui vous accompagnent au quotidien.

Jean-Claude est l’un des pionniers de l’aventure sophia, présent dès les premiers appels en 2008 : « l’accompagnement téléphonique était complètement inconnu en France. On avait tout à apprendre en tant qu’infirmiers. Comme les patients ! » Beaucoup de chemin a été parcouru depuis, avec désormais 250 infirmiers répartis dans quatre centres métropolitains et deux équipes en outre-mer (la Martinique pour les adhérents des Antilles et de la Guyane, et l’île de La Réunion) à l’écoute de plus de 750 000 patients adhérents. Infirmière sophia depuis 2012, Danièle dite « Dany », résume ainsi sa mission : « notre objectif est d’amener les adhérents à réfléchir par eux-mêmes sur ce qu’ils peuvent faire évoluer dans leur quotidien pour mieux vivre avec le diabète. »

infirmier-sophia

Un premier appel essentiel
Arrivée en 2010, Marie-Pierre dite « Mapi », voit son travail comme « une aide sur le chemin de la maladie chronique ». Car la gestion du diabète dans la durée est un élément clé de l’accompagnement. Il y a d’abord le premier appel, « essentiel pour faire alliance avec l’adhérent » explique Frédéric, infirmier sophia depuis 2014. « C’est la clef de voûte qui permet de construire la suite » ajoute-t-il. Puis les appels ont lieu à une fréquence adaptée aux besoins des adhérents. « Un travail de fourmi » pour Aline, infirmière sophia depuis mars 2015, « et c’est normal car c’est compliqué de revoir ses habitudes, notamment sur l’alimentation ou l’activité physique. On voit l’évolution d’entretiens en entretiens. C’est un travail de petits pas. »
Pour Régine, chez sophia depuis 2013, « c’est notre fierté quand ça marche ! Par exemple il y a encore quelques années, on avait du mal à recueillir l’HbA1c car beaucoup ne connaissaient pas leur taux. » Et Mapi de poursuivre à propos de cet indicateur clé de l’équilibre du diabète : « presque tous les adhérents savent désormais ce qu’est l’HbA1c et connaissent leur taux et leur objectif. Quand on voit comme cela a bien évolué en peu de temps, on se dit que ça peut fonctionner pour le reste ! »

Identifier les difficultés
Les difficultés que peuvent rencontrer les infirmiers sophia au quotidien sont le reflet de celles des patients, nombreuses et variées. « C’est comme assembler les pièces d’un puzzle » décrit Frédéric, ce qui n’est pas évident quand l’infirmier doit, sur un appel, « identifier le thème le plus pertinent à ce moment-là » ajoute Jean-Claude. Sur certains sujets, les adhérents évoquent aussi leurs difficultés personnelles : par exemple sur le bilan bucco-dentaire où se mêlent problèmes financiers, recherche d’un chirurgien-dentiste et peur des soins dentaires. « On insiste beaucoup sur la prise en charge à 100 % de la consultation dentaire annuelle » décrit Régine, « car c’est peu connu alors qu’une consultation chaque année permet de dépister une complication au début pour la traiter au mieux ».

La "courroie de transmission" des médecins.
Facteur de risque majeur, le tabac est un autre sujet sensible. Frédéric utilise alors son expérience d’ancien fumeur, « pour parler aux patients fumeurs d’égal à égal et les aider à se préparer à l’arrêt s’ils le souhaitent. Sur ce type de sujets » poursuit-il, « on est comme la courroie de transmission du médecin car on a plus de temps pour parler et faire le suivi aux appels suivants. »
N’hésitez donc pas si besoin à les appeler au 0 809 400 040*. Car ces infirmiers sont spécifiquement formés pour répondre à toutes les problématiques liées au diabète que vous pouvez rencontrer. Et ils vous accueilleront « avec le sourire ! » conclut Régine, « car c’est important : on l’entend au téléphone le sourire ! »

* 0 809 109 974 depuis La Réunion et 0 809 100 097 depuis la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane (Service gratuit + prix appel).