Comprendre le diabète

14 novembre 2017
Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang ou hyperglycémie. Il existe 2 principaux types de diabète, dus à des dysfonctionnements différents.

Le mécanisme général du diabète

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par la présence d’un excès de sucre dans le sang appelé . Il est avéré si le taux de glycémie à jeun est égal ou supérieur à 1,26 g/l ou 7 mmol/l de sang lors de deux dosages successifs.

Une chronique

La glycémie est maintenue à un taux normal (autour de 1g/l ) dans le sang grâce à l’action de l’ . Cette hormone, fabriquée par le , est présente dans le sang. Elle permet aux cellules de l’organisme de capter le sucre qui circule dans le sang et de l’utiliser pour le transformer en énergie ou pour le stocker. Lorsque le taux de sucre s’élève, par exemple après un repas, le va produire plus d’insuline pour ramener le taux de sucre dans le sang à un niveau normal.

Si l’insuline est en quantité insuffisante ou si elle est inefficace, le sucre va s’accumuler dans le sang et la glycémie va augmenter de façon excessive : c’est l’hyperglycémie. En l’absence de traitement, cette va se maintenir à un niveau trop élevé : c’est l’hyperglycémie chronique qui définit le diabète.

Les 2 types de diabète

On distingue 2 principaux types de diabète :

  • le diabète dit « de type 1 », dû à une absence de sécrétion d’insuline par le pancréas ;
  • le diabète dit « de type 2 », dû à une mauvaise utilisation de l’insuline par les cellules de l’organisme. Son développement se fait très progressivement, de façon insidieuse sur de nombreuses années.

Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 survient le plus souvent chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte jeune. Il est beaucoup moins fréquent que le diabète de type 2.

Dans le diabète de type 1, le ne fabrique plus d’insuline de façon suffisante. En son absence, les cellules ne peuvent plus utiliser correctement le sucre qui circule dans le sang. L’hyperglycémie apparaît rapidement, dès que le niveau d’insuline devient insuffisant.

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 survient généralement après l’âge de 20 ans, mais peut parfois apparaître dès l’adolescence. Il est le plus fréquent et concerne environ 90 % des personnes ayant un diabète. Il touche 4 % de la population en France, soit environ 2,5 millions de personnes. Ces chiffres augmentent chaque année.

Le développement du diabète de type 2 se fait sur plusieurs années, en 3 étapes :

  • tout d’abord, les cellules de l’organisme deviennent résistantes à l’insuline. Cette résistance est normale avec l’âge mais elle est aggravée par l’excès de tissus gras en cas de surpoids et d’obésité. Ce stade s’appelle : insulinorésistance. Le glucose s’accumule dans le sang et une hyperglycémie s’installe progressivement ;
  • l’organisme tente de s’adapter. Dans un premier temps, le augmente la production d’insuline : cela s’appelle l’hyperinsulinisme ;
  • après plusieurs années (10 à 20 ans), le s’épuise et ne peut plus sécréter suffisamment d’insuline pour réguler le taux de sucre dans le sang : c’est le stade d’insulinodéficience.

Après plusieurs années d'évolution, des complications par atteinte des artères et des nerfs peuvent apparaître. Un traitement et un suivi médical adaptés permettent de les limiter.

Le diabète de type 2, une maladie chronique en pleine expansion

On parle d’une véritable épidémie de diabète de type 2. D'après l'OMS, le nombre de diabétiques de type 2 dans le monde est passé de 108 à 422 millions entre 1980 et 2014.

Selon les estimations, cette augmentation est due :

  • pour 40 % à la croissance de la population et du vieillissement (facteur inéluctable),
  • pour 28 % à la hausse de à des âges déterminés,
  • et pour 32 % à l’interaction des deux facteurs.

Dans notre pays, 3,1 millions de personnes étaient traitées pour diabète en 2015. La hausse annuelle a été de 2,82 % entre 2013 et 2015.

Pour évaluer votre risque de développer un diabète de type 2, il vous suffit de répondre à un auto-questionnaire de 8 questions simples développé par la Fédération française des diabétiques. Si le score de risque obtenu est supérieur à 15, il convient d’en parler à votre médecin traitant à l’occasion d’une visite médicale.

Sources
  • Kusnik-Joinville O, Weill A, Ricordeau P, Allemand H. Diabète traité en France en 2007 : un taux de prévalence proche de 4 % et des disparités géographiques croissantes. Bull Epidemiol hebd. 2008;43:409-13
  • Organisation mondiale de la santé (OMS). Rapport mondial sur le diabète. Site internet : OMS. Genève (Suisse) ; 2016 [consulté le 14 novembre 2017]
  • Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Le diabète, maladie chronique en pleine expansion. Site internet : Santé publique France. Saint-Denis (France) ; 2011 [consulté le 24 octobre 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM). Diabète de type 2 (DNID). Site internet : INSERM. Paris ; 2014 [consulté le 24 octobre 2016]
  • Assurance Maladie. Cartographie des pathologies et des dépenses. Personnes prises en charge pour diabète en 2015. Site internet : ameli. Paris ; 2017 [consulté le 14 novembre 2017]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actes et prestations - Affection de longue durée - Diabète de type 1 et diabète de type 2. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 24 octobre 2016]