Que faire quand la peau gratte ?

21 octobre 2020
En cas de démangeaisons, il est nécessaire de trouver les moyens pour éviter de se gratter et limiter les lésions cutanées. Une consultation peut devenir nécessaire si, par exemple, le prurit devient gênant.

Faire le point sur ses démangeaisons

Avant de prendre des mesures pour soulager les démangeaisons ou de consulter son médecin traitant, il est nécessaire de se poser quelques questions d'ordre général :

  • Vous grattez-vous sur tout le corps ou à un endroit précis ?
  • Depuis quand ?
  • Y a-t-il des moments dans la journée où le prurit est plus marqué (le soir, la nuit, etc.) ?
  • Est-ce gênant dans certaines situations (au travail, dans vos relations sociales, etc.) ?

Afin de tenter de déterminer la raison du prurit cutané :

  • Est-ce que l'envie de se gratter est plus marquée lors des repas, en cas de transpiration excessive, pendant ou après une douche ou un bain chaud, ou dans d'autres circonstances ?
  • Avez-vous des problèmes de peau ou une autre maladie ?
  • Ressentez-vous d’autres symptômes comme de la fatigue, de la fièvre, etc. ?
  • Prenez-vous des médicaments ou en avez-vous consommé récemment ? Par quelle mode de prise (comprimé oral, crème, pommades, etc.) ?
  • Certains métiers étant exposés à certains allergènes ou produits irritants, quelle est votre profession ?
  • Avez-vous voyagé récemment ?
  • Y a-t-il d’autres personnes qui se grattent dans votre entourage ?

Enfin, si vous avez constaté un apaisement momentané des démangeaisons, en connaissez-vous les circonstances ? Par exemple, lors de la prise d’un bain frais, lorsque vous quittez votre lieu de travail, etc.

Comment calmer les démangeaisons ?

Pour tenter de ne pas se gratter, il est tout d'abord nécessaire d'éliminer l’exposition ou d'éviter d'être exposé à un facteur connu, potentiellement allergisant. Ainsi :

  • en cas de prise de médicament, le pharmacien ou le médecin traitant peut vous indiquer s'il est en cause dans la survenue de démangeaisons ;
  • il faut éviter toute consommation d'aliments ou utilisation de cosmétiques, produits d’entretien qui vous semblent être à l'origine des démangeaisons.

Les excitants (alcool, café, thé, épices) et les fruits acides favoriseraient aussi le prurit. Il est donc conseillé de les supprimer et de voir si le prurit s'atténue.

Aussi, il est préférable de proscrire tout ce qui est susceptible d’irriter ou d'assécher la peau car ceci entraîne une rupture de la barrière cutanée et provoque ou aggrave le prurit. Il faut donc :

  • limiter l’usage de produits irritants tels que les antiseptiques alcooliques, les , les savons parfumés ou acides, etc. ;
  • éviter la chaleur et notamment les bains ou les douches chaudes, mais aussi les endroits où l'air est sec ;
  • ne pas porter de vêtements trop serrés, en tissu synthétique ou en laine.

Pour lutter contre la sécheresse cutanée, il est nécessaire :

  • d'utiliser une huile spécifique pour vous laver, des syndets (agents lavants de synthèse recommandés pour l'hygiène des peaux sensibles) et des savons surgras ;
  • d'appliquer des émollients cutanés (cold cream) sur votre peau ;
  • de prendre des bains et des douches tièdes car l'eau fraîche est le plus simple des anti-prurigineux locaux ;
  • de porter des vêtements amples et légers ;
  • de maintenir une bonne hygrométrie ambiante à votre domicile et d'éviter les atmosphères trop sèches.

Enfin, pour briser le cycle démangeaison-grattement et limiter aussi les lésions de grattage, vous pouvez :

  • appliquer un pansement sur les zones prurigineuses ou une compresse froide sur la zone affectée pour la refroidir ;
  • couper et limer vos ongles ;
  • tapoter la zone qui vous démange, plutôt que de la gratter.

Quand consulter son médecin ?

Il est recommandé de demander l’avis de votre médecin traitant si vous avez des lésions en lien ou non avec le grattage. En outre, une consultation est nécessaire si :

  • vous êtes très gêné(e) par le prurit ;
  • les démangeaisons sont sévères, s'étalent dans le temps ou sont récurrentes ;
  • le prurit est généralisé et qu’il n'existe aucune cause évidente ;
  • vous ressentez d'autres symptômes généraux : fièvre, fatigue, etc.

  • Misery L. Prurit. Elsevier Masson. Traité de médecine AKOS, 2019;22(3):1-7
  • Jegou-Penouil MH. Le prurit et le prurigo. Dermato info - Société française dermatologie. 2019 [consulté le 6 octobre 2020]
  • National Health Service (NHS Écosse). Itching. Site internet : NHS inform. Édimbourg. 2020 [consulté le 6 octobre 2020]