Sommaire : Décalage horaire et santé (jet lag)

Comment prendre son traitement habituel en cas de décalage horaire ?

Lorsqu'on voyage en avion suffisamment loin pour qu'il y ait un décalage horaire, prendre son traitement quotidien peut devenir compliqué : voici quelques conseils simples à suivre pour que le traitement garde son efficacité..

Transporter ses médicaments en toute sécurité

Si vous suivez un traitement quotidien, il faut penser aux conditions de transport de votre traitement et aux éventuelles contraintes locales concernant certains médicaments (contraintes climatiques pour la conservation des médicaments, etc.)

Emportez l’ordonnance de vos médicaments.

Emportez vos médicaments sur vous (en cabine pour les trajets en avion) et en quantité suffisante pour toute la durée du voyage et du séjour. Placez une boite supplémentaire dans un autre bagage en soute par exemple (c'est une précaution utile en cas de perte ou de vol de bagage, ou en cas de perte de comprimés).

Gardez les médicaments dans leur emballage d’origine, accompagnés d’une lettre d’un médecin certifiant que vous en avez besoin, surtout s’il s’agit de médicaments injectables.

Décalage horaire : comment prendre son traitement quotidien ?

Les personnes suivant un traitement pour une maladie chronique et soumises à un décalage horaire doivent penser à adapter le rythme de leur prise en fonction des nouveaux horaires et du nouveau rythme de vie, de façon à conserver l'efficacité des médicaments et à l'opposé, à ne pas s'exposer à un surdosage.

Cette adaptation doit être anticipée et préparée avec son médecin traitant, notamment en cas de voyage de plus de 48 heures et avec un décalage horaire de 3 heures ou plus.

Adaptation immédiate

Certains traitements nécessitent une adaptation immédiate, même pour des séjours courts :

  • Le traitement du diabète par insuline ou anti-diabétiques par voie orale : les prises de médicaments ou les injections d’ doivent être adaptées en temps réel au nouveau rythme des repas et aux nouvelles habitudes alimentaires. Demandez à votre médecin comment adapter immédiatement votre traitement (régime alimentaire, médicaments et/ou injections...) pendant et après le séjour.
  • Les médicaments hypnotiques contre l’insomnie : les moments de prises doivent être adaptés en temps réel aux nouveaux horaires de coucher.

Adaptation progressive

Si vous séjournez longtemps dans un pays situé dans un fuseau horaire différent de votre domicile, il est possible de modifier l’horaire habituel de prise de votre médicament. Parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien avant de partir : l’idéal est de décaler petit à petit l’heure de prise.
L’adaptation peut être faite progressivement sur quelques jours, elle peut commencer avant le départ et se poursuivre dans le pays de destination.

À noter : si vous ne partez que 48 ou 72 heures, ne modifiez pas votre organisation et veillez à prendre votre traitement à l’heure habituelle de votre lieu de résidence initiale.

L’adaptation progressive concerne tous les traitements de longue durée comme la contraception orale, la prise d’un traitement par antivitamine K ou la prise d’un traitement antalgique.

Avant de partir

La méthode consiste à anticiper lʼhoraire de la prise du médicament.

Par exemple, si vous devez prévoir un décalage horaire de 6 heures, vous pouvez commencer à décaler les prises de 2 heures chaque jour, pendant 3 jours avant le départ :

  • en cas de vol vers lʼOuest : prise du traitement 2 heures plus tôt chaque jour ;
  • en cas de vol vers lʼEst : prise du traitement  2 heures plus tard chaque jour.

Si le décalage est de 4 heures, faites la même chose mais sur 2 jours seulement.

À l’arrivée

Si vous n’avez pas changé vos horaires de prise de médicaments avant de partir, faites-le dès votre arrivée à destination. Décalez votre prise de deux heures chaque jour de votre séjour. Cela vous permet d’avoir un traitement efficace et des prises de médicaments diurnes.

Garder l’efficacité des contraceptifs oraux en voyage

Pour conserver l’efficacité des contraceptifs oraux, l’essentiel est de ne pas dépasser le délai autorisé entre deux prises

Par exemple, si votre contraception orale autorise un délai de 12 heures au plus pour rester efficace, décalez de 2 heures chaque jour ou même plus dans la mesure où vous restez dans le délai autorisé.

En cas de délai autorisé très court (par exemple 3 heures), gardez l’horaire de votre lieu de résidence ou décalez d’une heure chaque jour très progressivement.

N’oubliez pas que l’utilisation du préservatif prévient les infections sexuellement transmissibles, pallie les erreurs de calcul et prévient la survenue d'une grossesse non désirée !

  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Chronobiologie Les 24 heures chrono de l’organisme. Site internet : Inserm. Paris ; 2018 [consulté le 9 mai 2023]
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Alimentation et nutrition humaine. Recommandation sur la consommation de compléments alimentaires contenant de la mélatonine. Site internet : Anses. Maisons-Alfort (France) ; 2018 [consulté le 9 mai 2023]
  • National Health service. Jet lag. Site internet : NHS. Londres ; 2020. [consulté le 9 mai 2023]
  • Réseau Morphée. Conseils décalage horaire/Jet Lag. Site internet : réseau Morphée. Garches (France) ; 2018 [consulté le 9 mai 2023]
  • Quera-Salva MA, Kilic-Huck U, Vecchierini MF. La mélatonine et son usage dans les troubles circadiens du rythme veille sommeil : recommandations de la société française de recherche et de médecine du sommeil (SFRMS). Médecine du Sommeil. 2021;18(2):55‑69
  • Haut Conseil de santé publique. Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2023. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2023 [consulté le 22 janvier 2024]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire