Cystite : que faire et quand consulter ?

Dès les premiers symptômes de cystite, il est important de boire abondamment et de prendre rendez-vous chez son médecin ou sa sage-femme ou de s'adresser à son pharmacien pour un dépistage. Dans certaines situations, la consultation médicale doit avoir lieu dans de brefs délais.

Des conseils pratiques à suivre dès les premiers symptômes de cystite

Il est important de reconnaître les premiers symptômes de cette infection urinaire afin de pouvoir réagir rapidement et d'éviter d'éventuelles complications.

Dès l'apparition des premiers symptômes de cystite et durant toute la durée du traitement, buvez beaucoup d’eau et de liquides non alcoolisés (volume au moins égal à 1,5L par jour) car le flux urinaire
diminue la charge bactérienne dans la vessie.

Urinez souvent, dès que vous avez envie et ne vous retenez pas.

Lorsque vous urinez, videz bien votre vessie afin d’éviter qu’il persiste un résidu d’urine dans
votre vessie, propice à la multiplication des bactéries dans la vessie.

Évitez d'avoir des rapports sexuels jusqu'à la disparition des symptômes.

Quand consulter en cas de symptômes de cystite ?

Consulter son médecin ou sa sage-femme

En présence des symptômes suivants d'infection urinaire, prenez rendez-vous chez votre médecin ou votre sage-femme, sauf si vous êtes suivi pour cystite récidivante et que vous bénéficiez d'une prescription d'antibiotique à l'avance.

Il peut être nécessaire de consulter votre médecin ou votre sage-femme dans la journée si :

  • vous avez de la fièvre avec des frissons, vous avez des douleurs dans le dos ou sur le côté. L'infection peut avoir atteint un rein (pyélonéphrite) et son traitement est urgent ;
  • vous êtes enceinte, les infections urinaires sont fréquentes durant la grossesse ;
  • vous avez une maladie chronique (maladie rénale chronique, diabète...) ou un (VIH, traitement ...) ;
  • vous êtes un homme et vous présentez les symptômes d'une infection urinaire car une ou une épididymite (inflammation de l'épididyme) sont le plus souvent associées ;
  • vous présentez des problèmes des voies urinaires (vessie fonctionnant difficilement, adénome de la prostate, malformation des voies urinaires...) ;
  • vous avez plus de 75 ans ;
  • vous suspectez une infection urinaire chez votre enfant.

Dans ces cas-là, un bilan est nécessaire et le traitement de l'infection urinaire doit être mis en route sans tarder.

Il est important également de consulter à nouveau et rapidement si vos symptômes de cystite s'aggravent dans les jours qui suivent la mise en route du traitement antibiotique.

S'adresser à son pharmacien pour un dépistage d’une cystite grâce à une bandelette urinaire

Si vous êtes une femme âgée de 16 à 65 ans et si vous souffrez depuis peu de temps de brûlures en urinant, d'un besoin fréquent ou urgent d'uriner, votre pharmacien peut intervenir pour faciliter votre prise en charge.

Vous vous adressez directement à votre pharmacien d'officine sans avoir consulté votre médecin

Si vous ne présentez pas de symptômes de gravité, le pharmacien vous propose de faire le test de la bandelette urinaire :

  • en cas de test positif (présence de et de leucocytes dans les urines), le pharmacien vous oriente vers votre médecin ou votre sage-femme et vous donne des conseils pour gérer au mieux les symptômes dans l’attente de votre rendez-vous médical ;
  • en cas de test négatif, le pharmacien exclut le diagnostic d’une infection urinaire : il vous permet d’éviter une prescription inutile d’antibiotiques.

Quelle que soit la situation, le pharmacien envoie les conclusions du dépistage (test positif ou négatif, éventuelles alertes…) à votre médecin traitant.

Vous vous adressez au pharmacien d'officine avec une ordonnance conditionnelle après avoir consulté votre médecin traitant ou votre sage-femme

Votre médecin ou votre sage-femme vous a remis une ordonnance conditionnelle sur laquelle figure la prescription d'antibiotiques (fosfomycine trométamol ou pivmécillinam) avec la mention « si BU (bandelette urinaire) positive ».

Le pharmacien vous propose de faire le test de la bandelette urinaire :

  • en cas de test positif, le pharmacien vous donne les antibiotiques prescrits sous réserve que l’ordonnance soit toujours valable ;
  • en cas de test négatif, le pharmacien vous a permis d’éviter de prendre inutilement des antibiotiques.

Attention à l'infection urinaire chez l'enfant

Chez la petite fille, l'infection urinaire est le plus souvent une cystite dont les symptômes sont identiques à ceux de l'adulte. Dans ce cas, prenez rendez-vous chez votre médecin.

Chez le bébé ou l'enfant en bas âge (moins de 2 ans), l'infection urinaire doit être prise en charge rapidement car elle atteint en général les reins (pyélonéphrite). Les symptômes d'infection urinaire sont trompeurs. La pyélonéphrite nécessite sans tarder un traitement adapté à l'enfant et un bilan afin de rechercher une anomalie des voies urinaires (en particulier un vésico-urétéral par mauvaise implantation des uretères dans la vessie...)

Un vésico-urétéral unilatéral

Schéma illustrant la dilatation d’un uretère à la suite d’un reflux vésico-urétéral unilatéral (cf. description détaillée ci-après)

Les uretères sont deux longs canaux parallèles permettant le passage de l’urine des reins vers la vessie. Lors d’un vésico-urétéral unilatéral, l’urine remonte anormalement de la vessie aux reins. Cette anomalie peut entraîner la dilatation de l’un des uretères.

  • Collège des universitaires de maladies infectieuses et tropicales. Infections urinaires de l’adulte. Cystite. E Pilly. ECN 2020. Éditions Alinéa Plus. Paris
  • Société de pathologie infectieuse de langue française. Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l'adulte. Site internet : infectiologie.com. Paris ; 2015 [consulté le 15 juin 2022]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Cystite aiguë simple, à risque de complication ou récidivante, de la femme. Fiche Mémo. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2021 [consulté le 15 juin 2022]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Femme enceinte : colonisation urinaire et cystite. Fiche Mémo. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2016 [consulté le 15 juin 2022]
  • National Health service (NHS). Cystitis. Site internet : NHS. Londres ; 2022 [consulté le 15 juin 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire