Prévenir les récidives de cystite

02 mai 2018
Pour éviter la survenue d’une cystite et surtout si elle a tendance à récidiver, il faut adopter quelques bons gestes. Si des anomalies de l’appareil urinaire sont diagnostiquées, leur correction est également nécessaire.

Les bons gestes à adopter pour prévenir les récidives de cystite

Voici quelques conseils pratiques pour éviter les infections urinaires et leurs récidives :

  • buvez beaucoup d'eau et de liquides non alcoolisés (volume au moins égal à 1,5 litre par jour) car le flux urinaire diminue la charge bactérienne de la vessie ;
  • urinez dès que vous en ressentez le besoin : ne vous retenez pas ;
  • lorsque vous urinez, faites le complètement afin d'éviter qu'il persiste un résidu d'urine dans votre vessie, propice à la multiplication d'éventuelles bactéries dans la vessie et donc à la cystite ;
  • ne prenez pas de douches vaginales ;
  • n'utilisez pas de produits d'hygiène intime parfumés ;
  • n'utilisez pas de bains moussants ;
  • essuyez-vous d'avant en arrière après être allé aux toilettes car, si l'urine est stérile, les selles contiennent de nombreux germes ;
  • si l'infection survient après les rapports sexuels, urinez tout de suite après chaque rapport et évitez l'usage des spermicides ;
  • luttez contre la constipation ;
  • portez des sous-vêtements en coton.

En cas de cystites récidivantes (au moins 4 infections urinaires au cours des 12 derniers mois)

Des mesures complémentaires à celles citées ci-dessus peuvent être utiles si vous avez des cystites récidivantes.

  • Si vous êtes ménopausée, demandez conseil à votre gynécologue : l’application locale d’œstrogènes en application locale peut vous être prescrite en prévention des infections urinaires.
  • L'arrêt des spermicides, s'il y a lieu, est utile.
  • La canneberge peut vous être proposée en prévention des cystites récidivantes à E. coli, à la dose de 36 mg/jour de proanthocyanidine.
  • En cas de cystite récidivante grave (un épisode infectieux par mois), un traitement antibiotique prophylactique, qui prévient les récidives, est parfois nécessaire. Il s'agit :
    • soit d'un traitement à prendre 2 heures avant ou après un rapport sexuel en cas de cystite survenant dans ce contexte (l'espacement minimal entre deux prises varient selon l'antibiotique utilisé),
    • soit d'un traitement antibiotique continu dans les cystites très fréquentes survenant dans les autres situations. Une surveillance médicale est indispensable, deux fois par an.

Cystite et anomalies des voies urinaires

Si vous avez eu une ou des cystites et si des anomalies des voies urinaires ont été diagnostiquées, le traitement de ces anomalies vous est proposé afin de les corriger et d’éviter les récidives infectieuses :

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Cystite aiguë simple, à risque de complication ou récidivante, de la femme. Fiche Mémo. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2016 [consulté le 16 janvier 2017]
  • Société de pathologie infectieuse de langue française. Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l'adulte. Site internet : infectiologie.com. Paris ; 2015 [consulté le 16 janvier 2017]
  • National Healh Service (NHS). Cystitis. Site internet : NHS choices. Londres ; 2015 [consulté le 16 janvier 2017]