Campagnes de vaccination contre le Covid-19 : ce qu’il faut savoir

Il est toujours fortement recommandé aux personnes à risque de développer des formes graves du Covid-19 de recevoir des rappels, afin de maintenir leur immunité face au virus du Covid-19 à un niveau élevé.

Campagne de vaccination automnale 2023 contre le Covid-19 

Selon les recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS) du 23 février 2023, la campagne de rappel a été organisée à l’automne 2023, sur le modèle de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière et ouverte aux mêmes publics.

Il a été fortement recommandé aux personnes les plus à risque de forme grave de recevoir une dose de rappel à l’automne afin de maintenir leur face au virus du Covid-19 à un niveau élevé, notamment aux :
  • personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • personnes (nourrissons à partir de 6 mois, enfants, adolescents et adultes) atteintes de comorbidités ayant un risque plus élevé de forme grave de la maladie (hypertension artérielle compliquée, problèmes cardiaques, vasculaires, hépatiques, rénaux, pulmonaires, diabète, obésité, cancers, personnes transplantées, personnes atteintes de ou de troubles psychiatriques ou de démence) ;
  • personnes immunodéprimées ;
  • femmes enceintes ;
  • résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et unités de soins de longue durée (USLD) ;
  • personnes à très haut risque de forme grave selon chaque situation médicale individuelle et dans le cadre d’une décision partagée avec les équipes soignantes ;
  • personnes vivant dans l’entourage ou en contacts réguliers avec des personnes immunodéprimées ou vulnérables, y compris les professionnels des secteurs sanitaire et médicosocial.

La Haute Autorité de santé a recommandé également la vaccination et ses rappels à distance de la primovaccination pour :

  • les étudiants et professionnels des secteurs sanitaire (exerçant en établissement ou libéraux) ;
  • les étudiants et professionnels des services de secours et d'incendie (notamment les sapeurs-pompiers professionnels et bénévoles) ;
  • les professionnels en contacts réguliers avec des personnes immunodéprimées ou vulnérables.

Important : la dose de rappel n’était plus recommandée pour les personnes non ciblées par les recommandations de rappel décrites ci-dessus. Néanmoins, si une personne n’était pas dans la cible et souhaitait recevoir un rappel, elle pouvait en bénéficier gratuitement.

La vaccination est prise en charge à 100 % pour tous.

Lire aussi les fiches d'information :

Quel schéma vaccinal ?

Pour les personnes âgées de 5 ans et plus, le schéma vaccinal a été simplifié : quel que soit le passé vaccinal du patient, la vaccination consistait en une seule dose de vaccin. Les notions de primovaccination et de rappel ne sont donc plus d'actualité pour ces catégories d'âges.

Chez les enfants de moins de 5 ans, pour ceux déjà primovaccinés ou ayant été infectés, une seule dose a suffi mais chez les autres un schéma à trois doses (2 à 21 jours d'écart et la troisième huit semaines après) a été maintenu.

Rappel vaccinal dans quel délai après une vaccination contre le Covid ou l'infection par le virus ?

Le délai à respecter après la dernière injection vaccinale ou la dernière infection Covid-19 était de 6 mois minimum, quelle que soit la situation de la personne.

Avec quel vaccin ?

Pour cette vaccination, les vaccins à ARN messager (ARNm), adaptés au variant XXB.1.5 (sous-variant d'Omicron) étaient recommandés en 1re intention, quel que soit le vaccin administré précédemment.

Dès début septembre 2023, le vaccin à ARN messager monovalent Comirnaty omicron XBB.1.5 de Pfizer/BioNTech était disponible. Ce vaccin a été conçu pour cibler le sous-lignage XBB.1.5 du variant Omicron, qui est le variant circulant majoritaire sur le territoire, mais il reste également efficace sur la souche originale de Wuhan, ainsi que sur les autres variants. Il existe en forme adulte, pédiatrique (5 - 11 ans et 6 mois - 4 ans).

En alternative à ce vaccin à ARNm, pour les personnes qui ne souhaitaient pas et celles qui ne pouvait pas en bénéficier (contre-indications), il était possible d’utiliser en rappel des vaccins VidPrevtyn Beta de Sanofi et Nuvaxovid de Novavax.

Lire l'article : Les vaccins contre le Covid.

Rappel vaccinal au printemps 2024 : pour qui ?

Les personnes les plus à risque de forme grave de Covid-19 et celles dont la protection immunitaire diminue plus rapidement dans le temps vont pouvoir recevoir une nouvelle dose de vaccin dès le 15 avril et jusqu’au 16 juin 2024. En fonction de la circulation du virus, cette campagne vaccinale printanière pourra être prolongée d’un mois.

​Les personnes pour lesquelles il est recommandé de renouveler leur vaccin sont :

  • les personnes âgées de 80 ans et plus ;
  • les patients immunodéprimés, quel que soit leur âge ;
  • les résidents des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et des unités de soins de longue durée, quel que soit leur âge ;
  • et toutes les personnes à très haut risque selon chaque situation médicale individuelle et dans le cadre d’une décision médicale.


Les personnes concernées pourront recevoir une dose de vaccin entre le 15 avril et le 16 juin, si la dernière injection ou infection au Covid-19 date d’au moins 3 mois.

Faire son rappel au cours du printemps permettra d’être protégé pendant la période estivale, notamment durant les Jeux olympiques et paralympiques au cours desquels la circulation de personnes venues du monde entier pourrait favoriser une vague épidémique.​

Calendrier vaccinal : recommandations 2024

La vaccination contre le Covid-19 est recommandée chaque année, à l'automne, pour les personnes âgées de 65 ans et plus et les personnes à risque de forme grave de Covid-19.

Une dose supplémentaire de vaccin est recommandée au printemps pour les personnes âgées de 80 ans et plus, les personnes immunodéprimées et les résidents des établissements pour personnes âgées, en respectant un délai d'au moins 3 mois depuis la dernière dose de vaccin ou la dernière infection par le Covid-19.

Qui vaccine contre le Covid 19 ?

Pour les résidents en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et unité de soins de longue durée (USLD), la vaccination est organisée par l’établissement.

Pour les personnes suivies dans un service de soins, la vaccination peut être réalisée directement au sein de la structure de soins.

Pour les autres personnes ciblées par les recommandations, y compris les personnes qui résident en résidence autonomie ou résidence services, la vaccination peut être réalisée en ville :

  • en pharmacie ;
  • auprès d’un médecin ;
  • auprès d’un infirmier ;
  • auprès d'une sage-femme ;
  • auprès d'un chirurgien-dentiste.

Il faut prendre rendez-vous directement avec son professionnel de santé. Il n’y a aucun document à présenter.

À noter : la vaccination est prise en charge à 100 % .

Retrouver toutes les informations sur les lieux de vaccination sur www.sante.fr

Lire aussi les articles Quels sont les documents à conserver après la vaccination contre le Covid-19 ? et Tout savoir sur les vaccins contre le Covid-19.

À noter : les professionnels de santé sont les interlocuteurs privilégiés pour répondre aux questions que chacun peut se poser et délivrer une information complète et loyale sur la vaccination, ses bénéfices attendus et ses risques d’effets secondaires.

Est-ce que le transport vers un professionnel de santé en ville est pris en charge ?

Oui, sous conditions. Les personnes éligibles à la vaccination, quel que soit leur âge, qui sont dans l’incapacité de se déplacer seules peuvent en bénéficier.

Pour être pris en charge, le transport doit être prescrit lors d'une consultation avec un médecin. ll est remboursable pour un trajet aller et retour du domicile chez un professionnel de santé autorisé à vacciner contre le Covid-19 le plus proche ou vers le centre de vaccination, sur présentation de la prescription au transporteur.

Les transports concernés sont :

  • ambulance ;
  • véhicule sanitaire léger (VSL) ;
  • taxi.

Dans ce cadre, les transports sont pris en charge à 100 % et en tiers payant, jusqu'au 31 août 2023.

Même vacciné, les gestes barrières sont nécessaires

Il n’est plus nécessaire de s’isoler en cas de test positif au Covid-19, en cas de contact avec une personne positive, ou dès l’apparition de symptômes. Cependant, comme pour toute maladie à infection respiratoire aiguë, il est fortement recommandé de porter un masque, de se laver fréquemment les mains, d’éviter les contacts avec des personnes âgées ou fragiles, de favoriser le télétravail et d’informer les personnes avec qui l’on a été en contact lorsqu’on était contagieux.

Les gestes barrières sont toujours à appliquer scrupuleusement même si l'on est vacciné. En effet, les études actuelles sur les vaccins contre le Covid-19 ne permettent pas de savoir si les vaccins réduisent la contagiosité, c’est-à-dire si une personne vaccinée transmet ou non le virus.

À noter : le port systématique du masque est supprimé mais il est fortement recommandé si la distanciation physique, notamment, n'est pas possible. En savoir plus sur les règles relatives au port du masque.

Où s’informer ?

Les informations sur la vaccination sont disponibles en ligne :

  • Haute Autorité de santé. Coronavirus Covid-19. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2023 [consulté le 26 juillet 2023]
  • Haute Autorité de santé. Actualisation des recommandations et obligations vaccinales pour les étudiants et professionnels des secteurs sanitaire, médicosocial et en contacts étroits avec de jeunes enfants. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2023 [consulté le 26 juillet 2023]
  • Haute Autorité de santé. Vaccination dans le cadre de la Covid-19. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2023 [consulté le 26 juillet 2023]
  • Ministère du Travail, de la santé et des solidarités. Calendrier vaccinal 2024. Site internet : Ministère du Travail, de la santé et des solidarités. Paris ; 2024 [consulté le 2 mai 2024]
  • Avis n° 2024.001/AC/SESPEV du 08 février 2024 du collège de la Haute Autorité de santé relatif à la date de lancement de la campagne de vaccination au printemps 2024 contre la Covid-19. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2024 [consulté le 28 mars 2024]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Coronavirus et Covid-19. Du simple rhume au syndrome respiratoire aigu sévère. Site internet : Inserm. Paris ; 2022 [consulté le 26 juillet 2023]
  • Santé publique France. Coronavirus (Covid). Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2023 [consulté le 26 juillet 2023]
  • Ministère de la Santé et de la prévention. Fiche pratique sur l'utilisation du vaccin COMIRNATY® OMICRON XBB.1.5. Site internet : Ministère de la Santé et de la prévention. Paris ; 2023 [consulté le 18 septembre 2023]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
Le champ avec astérisque (*) est obligatoire.
Afficher le chatbot Ameli ?