Reconnaître le Covid-19 et ses symptômes, adopter les bons gestes

Covid-19 : quels sont les signes de la maladie ? Que faire en présence de symptômes ? Comment se protéger et protéger les autres ?

Quels sont les symptômes du Covid-19 ?

Les principaux symptômes, combinés ou isolés, de l'infection par le Covid-19 sont :

Certaines maladies ou situations compliquent le traitement de l'infection par le Covid-19. 

En présence de symptômes évoquant une infection, il faut appeler rapidement votre médecin.

Les personnes vulnérables (voir encadré ci-dessous) sont susceptibles de développer des formes graves de Covid-19 et doivent donc être particulièrement vigilantes lors de l'apparition de symptômes.

Dans les formes plus graves, des difficultés respiratoires peuvent nécessiter l'hospitalisation de la personne dans un service de soins intensifs ou en réanimation.

Pour une personne âgée, l’entourage peut constater une altération brutale de l’état général, l’apparition ou l’aggravation des capacités mentales, un état de confusion, des chutes répétées, une aggravation rapide d’une maladie déjà connue.

Les symptômes peuvent apparaître brutalement. Pour surveiller sa santé, la température peut être prise 2 fois par jour.

Que faire en présence de symptômes évoquant le Covid ?

En cas de symptômes pouvant évoquer un Covid, même faibles, les bons réflexes sont les suivants :

En cas de difficultés respiratoires comme un manque de souffle au moindre effort ou lors de la prise de parole, appeler le 15 (ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes). En cas de doute sur un médicament ou sur l’évolution des symptômes, il faut contacter son médecin.

Les bons gestes à adopter au quotidien face au Covid-19

Au quotidien, il existe des gestes barrières simples à adopter pour se protéger et protéger les autres :

  • se laver les mains régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique ;
  • tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique ;
  • se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter ;
  • éviter de se toucher le visage ;
  • respecter une distance d’au moins 2 mètres avec les autres ;
  • saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades ;
  • porter un masque de protection maximale (exemple : un maque chirurgical ou un masque FFP2) ;
  • limiter au maximum ses contacts avec les autres ;
  • aérer chaque pièce le plus souvent possible, au minimum, quelques minutes toutes les heures.

Les recommandations sanitaires générales dans le cadre de la lutte contre les maladies respiratoires hivernales et le Covid-19 sont détaillées sur ce document du ministère de la Santé et de la prévention (PDF)

Infographie gestes barrières, description complète ci-après

[Affiche avec des picto illustrant les gestes barrières]

Protégeons-nous les uns les autres

  • porter un masque quand il est obligatoire ou recommandé
  • aérer chaque pièce 10 minutes toutes les heures ;
  • se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique ;
  • saluer sans se serrer la main et arrêter les embrassades ;
  • tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir ;
  • se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter.

Contre la transmission, pensons à l'aération (vidéo)

Voix off d’une femme : Contre la transmission, pensons aération !

[Vidéo en format dessin animé]

[Gros plan sur la bouche d’une femme]

Voix off d’une femme : Quand on parle,

[Gros plan sur la bouche d’un homme]

Voix off d’une femme : quand on rit,

[Gros plan sur la bouche d’une femme qui croque à pleines dents dans une tomate cerise]

Voix off d’une femme : et même quand on respire des micros gouttelettes

[Plan sur un groupe d’amis, hommes et femmes, échangeant autour d’un apéritif dans un appartement] [Pendant leurs conversations des micros gouttelettes apparaissent dans l’air]

Voix off d’une femme : invisibles à l'œil nu restent en suspension dans l'air, et peuvent transmettre le virus de la Covid-19.

[Un homme ouvre la fenêtre derrière lui]

Voix off d’une femme : C'est pourquoi, il est important d'aérer régulièrement pour les faire disparaître. À l'intérieur, renouveler l'air, c'est aussi un geste barrière.

Logos du ministère chargé de la santé et de Santé publique France

Voix off d’une femme : Ceci est un message du ministère chargé de la santé et de Santé publique France

Les personnes vulnérables (voir encadré ci-après) doivent être encore plus vigilantes. Elles doivent :

  • évaluer leur situation avec leur médecin et leur demander conseil pour prendre les bonnes décisions vis-à-vis de leur santé : déplacements, travail, contacts ;
  • continuer, dans la mesure du possible, à limiter leurs déplacements, à privilégier les périodes les moins fréquentées pour prendre les transports ou faire leurs courses ;
  • privilégier le télétravail si c’est possible ;
  • continuer à prendre leurs médicaments et à aller à leurs rendez-vous médicaux.

Qui sont les personnes vulnérables ?

Selon le Haut Conseil de la santé publique, les personnes vulnérables, qui sont susceptibles de développer des formes graves de Covid-19 et qui doivent donc être particulièrement vigilantes, ont les caractéristiques suivantes :

  1. être âgé de 65 ans et plus ;
  2. avoir des antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculocérébrales), antécédents d'accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque grave ;
  3. avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ;
  4. présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale (broncho-pneumopathie obstructive, asthme sévère, pulmonaire, syndrome d'apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ;
  5. présenter une insuffisance rénale chronique dialysée ;
  6. être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  7. présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30) ;
  8. être atteint d'une congénitale ou acquise :
    • médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement , et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
    • infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
    • consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
    • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
  9. être atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
  10. présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;
  11. être au 3e trimestre de la grossesse ;
  12. être atteint d'une maladie du motoneurone, d'une myasthénie grave, de sclérose en plaques, de la maladie de Parkinson, de paralysie cérébrale, de quadriplégie ou hémiplégie, d'une primitive cérébrale, d'une maladie cérébelleuse progressive ou d'une .

Et si on a déjà été vacciné contre le Covid-19 ?

En l’état des connaissances, les vaccins contre le Covid-19 aujourd’hui disponibles ou en cours de développement réduisent la sévérité des symptômes, et semblent réduire la contagiosité. Il est recommandé de poursuivre le respect des gestes barrières et le port du masque, même lorsqu’on est vacciné.

Covid long, symptôme prolongé de Covid-19

Le Covid-19 est une maladie dont les signes disparaissent dans la plupart des cas en 2 à 3 semaines. Après avoir eu le Covid-19, certains malades peuvent encore ressentir des symptômes au-delà de 4 semaines après l’infection. Il peut s’agir de personnes qui ont été hospitalisées ou non.
La Haute Autorité de santé utilise le terme de « symptômes prolongés suite au Covid-19 » : il s’agit de symptômes persistant au-delà de 4 semaines après la date présumée de contamination et qui ne peuvent pas être expliqués par une autre maladie. Le plus souvent, il y a plusieurs symptômes.

Si vous êtes concerné, prenez contact en priorité avec votre médecin traitant ou un médecin généraliste, quels que soient les symptômes persistants que vous ressentez.

Pour en savoir plus :

Où s'informer sur le Covid-19 ?

Pour répondre aux questions sur le Covid-19, les mesures mises en place par le gouvernement ou encore les recommandations et consignes, plusieurs sources officielles d’information sont à la disposition de la population. Elles sont réactualisées au jour le jour, en fonction de l’évolution de la situation.

Il s’agit :

  • Haute Autorité de santé. Coronavirus Covid-19. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2023 [consulté le 26 juillet 2023]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Coronavirus et Covid-19. Du simple rhume au syndrome respiratoire aigu sévère. Site internet : Inserm. Paris ; 2022 [consulté le 26 juillet 2023]
  • Santé publique France. Coronavirus (Covid). Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2023 [consulté le 26 juillet 2023]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire