Sommaire : Coup de soleil

Se protéger du soleil

En plein air, il est important de protéger votre peau et vos yeux du soleil. N’oubliez pas de protéger vos enfants. Se protéger du soleil est capital dès le plus jeune âge car les dommages du soleil sur la santé se cumulent avec les années.

Protéger sa peau du soleil

S'informer sur l'indice UV du lieu

En France métropolitaine, les rayons UV du soleil sont très forts de début mai jusqu'à fin août. Ils sont particulièrement intenses sous les tropiques.

On parle d’un « indice UV » pour mesurer l’intensité de ce rayonnement. Plus il est élevé, plus il est nécessaire de se protéger du soleil et de ne pas y rester trop longtemps, même sous un ciel nuageux ou en cas de brouillard.

L’exposition aux UV est considérée comme :

  • faible pour un indice inférieur à 2 ;
  • modérée pour un indice entre 3 et 4 ;
  • forte pour un indice entre 5 et 6 ;
  • très forte pour un indice entre 7 et 8 ;
  • extrême au-delà de 9.

En France, l’indice UV est le plus élevé entre début mai et fin août. Il atteint généralement des niveaux de l'ordre de 7 ou 8 en été, mais il peut dépasser 10 en haute montagne. De plus, la réverbération due aux surfaces claires (sable, eau, neige) augmente l'intensité du rayonnement.

Les risques engendrés par les rayonnements dépendent de son intensité mais également de la durée d’exposition.

Définir son phototype ou celui de son enfant

La sensibilité au soleil varie également selon des critères individuels constituant le phototype de la personne. Connaître votre phototype vous permet de mesurer votre niveau de risque dû au soleil.

On en distingue 6, correspondant à 6 types de peaux et couleurs d’yeux et de cheveux. Plus votre phototype est bas, plus le soleil est dangereux pour vous. Il est toutefois recommandé de se protéger du soleil même avec un phototype élevé car personne n’est assuré d'être à l’abri des cancers de la peau.

Phototype I : peau très blanche, cheveux blonds ou roux, yeux bleus/verts. Vous ne bronzez jamais et attrapez très facilement des coups de soleil.  

Phototype II : peau claire, cheveux blonds, roux ou châtains, yeux verts/marron. Vous bronzez à peine et attrapez facilement des coups de soleil.

Phototype III : peau moyennement claire, cheveux châtains ou bruns, yeux marron. Vous bronzez progressivement et attrapez occasionnellement des coups de soleil.

Phototype IV : peau mate, cheveux bruns/noirs, yeux marron/noirs. Vous bronzez facilement et attrapez rarement des coups de soleil.

Phototype V : peau très mate, cheveux noirs, yeux noirs. Vous bronzez vite et beaucoup, vous attrapez très rarement des coups de soleil.

Phototype VI : peau noire, cheveux noirs, yeux noirs. Vous n'avez jamais de coups de soleil.

Prendre des mesures efficaces pour protéger sa peau du soleil

Pour protéger la peau des rayons (UV) du soleil, observez des précautions pour vous et vos enfants. Redoublez de vigilance si vous avez la peau claire, les cheveux blonds, les yeux bleus/verts ou si vous attrapez facilement un coup de soleil.

Continuez à vous protéger même si vous êtes bronzé, car le bronzage n'a pas d'effet protecteur.

Rechercher l'ombre et sortir couvert

Choisissez des endroits ombragés pour les activités extérieures. Donnez l'exemple aux enfants en vous tenant à l'ombre.

À la plage, utilisez des parasols, tout en sachant que le parasol ne protège pas intégralement des rayons du soleil.
Portez des chapeaux à larges bords qui arrêtent 70 % des UV protégeant la tête (capital pour ceux qui ont le crâne dégarni) mais aussi la nuque.

Couvrez-vous si vous devez rester longtemps au soleil. Les vêtements amples, longs et de couleur sombre assurent une meilleure protection. Portez, si possible, des vêtements anti-UV.

Mettez des lunettes de soleil avec filtre anti-UV.

Limiter la durée d'exposition au soleil

Évitez l'exposition au soleil entre 12 heures et 16 heures, l'été en France métropolitaine, entre 10 et 14 heures, en Outremer car l'intensité des rayons est alors maximale.

Limitez la durée d'exposition au soleil : plus elle est courte, plus la peau peut reconstruire ses défenses entre deux expositions. Mais n'oubliez pas que c'est la durée cumulée qui présente un danger.

Méfiez-vous des circonstances comportant un risque supplémentaire ou une fausse sécurité : vent frais, couverture nuageuse faible, sol réfléchissant (neige, sable, eau), altitude.

Utiliser des produits solaires de haute protection en complément

Ces produits solaires sont des cosmétiques destinés à être appliqués sur la peau pour la protéger du rayonnement ultraviolet en absorbant et/ou réfléchissant ce rayonnement. Ils peuvent se présenter sous différentes formes : crème, huile, stick, gel ou lait.

Le choix entre crème, spray, lotion… se fait en fonction de la surface à protéger et du confort d’application. Par exemple : crème pour le visage - stick pour les lèvres, le nez ou le contour des yeux - lait, spray et gel pour le corps.

L'indice de protection solaire ou facteur de protection solaire (FPS) (ou SFP pour Sun Protection Factor) d'un produit solaire indique la quantité de soleil qu'il faudrait recevoir pour attraper un coup de soleil après avoir appliqué le produit. Par exemple, une crème solaire de coefficient 30 indique que l'application de la crème multiplie par 30 la dose d'UVB nécessaire pour provoquer un coup de soleil.

Il existe quatre niveaux de protection solaire :

  • Faible protection, correspondant à des indices de protection solaires affichés 6, 10 ;
  • Moyenne protection : indices affichés 15, 20, 25 ;
  • Haute protection : indices affichés 30, 50 ;
  • Très haute protection : indice affiché 50+.

À savoir : l'appellation « écran total » n'est plus autorisée en France, car aucune crème ne protège complètement contre le soleil !

Les produits de protection solaire doivent protéger des UVB mais aussi des UVA. Ils sont reconnaissables à la présence d’un logo spécifique sur l’étiquetage.

Utilisez une crème solaire anti UVA et UVB dont le facteur de protection solaire (FPS) (ou SFP pour Sun Protection Factor) également appelé indice de protection solaire est de 30 au minimum. L'utilisation d'une crème solaire indice 50 anti-UVB et anti-UVA est préférable et indispensable pour les enfants.

Étendez le produit solaire sur toute la surface du corps exposée au soleil, sans oublier les oreilles, les tempes, la nuque, le dos des mains et le dessus des pieds…

Appliquez une couche épaisse, 30 minutes avant de vous exposer, même s'il y a des nuages, et renouvelez l'application toutes les deux heures.

N'oubliez pas de remettre de la crème après la baignade, même s'il s'agit d'une crème dite « résistante » à l'eau, après une activité physique intense ou en cas de transpiration abondante.

Gardez à l'esprit qu'un produit solaire à indice de protection solaire haute ou très haute ne permet pas une exposition plus longue. La crème solaire protectrice n'est qu'un complément aux autres mesures.

Ne pas confondre les produits de protection solaire avec différents types de produits dits « solaires »

Les produits dits « solaires »  sont des accélérateurs de bronzage. Ils n’assurent aucune protection solaire contre les UVA et les UVB. Au contraire, ils augmentent l’exposition aux rayonnements UV de par leur effet « loupe » et ne protègent pas la peau des effets néfastes du soleil en l’absence de filtres UV dans leur composition.

Ces produits entraînent donc des risques de surexposition pour les utilisateurs et notamment un risque de brûlure solaire (coup de soleil), ainsi que pour certains un risque allergisant en raison des parfums qu'ils contiennent.

Autobronzants et compléments alimentaires : pas de protection contre le soleil

Autobronzants et compléments alimentaires contenant du carotène donnent un teint hâlé mais ne constituent en aucun cas une protection contre les méfaits du soleil.

Attention à l'exposition solaire pendant l'enfance et l'adolescence

L'enfant et l'adolescent ont une peau fine et un système pigmentaire encore immature, d'où une sensibilité particulière aux rayonnements UV.

À cet âge-là, l'exposition intense et les coups de soleil qui s'ensuivent représentent un risque majeur d'apparition d'un mélanome cutané à l'âge adulte.

Les nourrissons ne doit jamais rester au soleil. Gardez-le toujours à l'ombre et assurez-vous qu'il est bien protégé par un chapeau à larges bords et des vêtements (en tissu serré ou anti-UV).

Les enfants et les adolescents doivent donc être tout particulièrement protégés.

Travail en plein air

Si vous travaillez en extérieur, votre employeur doit vous fournir des conditions de travail adaptées :

  • éviter les heures d'exposition les plus fortes ;
  • travailler en alternant ombre et soleil ;
  • aménager votre emploi du temps selon le risque d'exposition ;
  • prendre des mesures techniques (par exemple, pose de filtres sur les vitres des véhicules ou de stores sur les baies vitrées) ;
  • vous fournir les équipements de protection : vêtements protecteurs d'UV, lunettes filtrantes, chapeaux à bords larges, etc.

Protéger ses yeux du soleil

Dès que vous sortez, portez des lunettes de soleil avec filtre anti UV.

Choisissez-les bien. Elles doivent être enveloppantes et assurer :

  • une protection anti-UV. Vous pouvez choisir différents types de lunettes de soleil (composants, traitements anti-reflets, etc.) du moment qu'elles portent le marquage CE correspondant à la norme européenne. Cette norme exige des verres UV 400 qui filtrent 100 % des UV, c'est-à-dire toutes les longueurs d'onde inférieures à 400 nanomètres (0,4 micron) ;
  • une protection contre la luminosité. Il existe cinq catégories classées selon une échelle allant de 0 à 4, selon le pourcentage croissant de lumière filtrée. La catégorie 0 ne protège pas des UV solaires, elle est réservée au confort et à l’esthétique. Les catégories 1 et 2 sont adaptées aux luminosités solaires atténuées et moyennes. Seules les catégories 3 ou 4 sont adaptées aux cas de forte ou exceptionnelle luminosité solaire (mer, montagne). La catégorie 4 est utilisée pour la haute montagne et n'est pas adaptée à la conduite automobile.

Attention ! Des verres transparents bien traités peuvent filtrer 100 % des rayons UV et des verres sombres ne protègent pas forcément des rayons UV.

Les autres précautions à prendre face au soleil

Ne négligez pas toutes les mesures de précaution, même si vous êtes bronzé.

Si vous prenez des médicaments, lisez la notice car certains sont responsables d'une phototoxicité ou d'une photo-allergie.

Prenez garde également aux parfums ou déodorants pouvant causer une photo-allergie de la peau (demandez conseil à votre pharmacien).

Ne vous exposez jamais au soleil si votre coup de soleil n'est pas guéri.

Pensez à boire pour éviter d'être déshydraté(e).

En cas de canicule, adoptez des mesures de prévention.

Ne recourez pas au bronzage artificiel. Le bronzage artificiel augmente le risque de mélanome (risque accru de 75 % chez les personnes ayant commencé à s'exposer aux UV artificiels avant 30 ans).

  • Santé publique France. Les risques de l'été : quelques précautions à prendre. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2020 [consulté le 26 janvier 2023]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Le point sur les produits solaires. Site internet : ANSM. Saint-Denis (France) ; 2021 [consulté le 26 janvier 2023]
  • Société française de dermatologie. Soleil et peau. Site internet : dermato info. Paris ; 2019 [consulté le 26 janvier 2023]
  • National Health service. Sunburn. Site internet : NHS. Londres ; 2022 [consulté le 26 janvier 2023]
  • Santé Canada. Les premiers soins à prodiguer en cas de coup de soleil. Site internet : Santé Canada. Ottawa ; 2022 [consulté le 26 janvier 2023]
  • Institut national du cancer (INCa). Comment mieux se protéger du soleil ?. Site internet : INCa. Boulogne Billancourt (France) ; 2023 [consulté le 26 janvier 2023]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire