Prévenir les cors, callosités et durillons

17 décembre 2019
Les cors, callosités et durillons peuvent être prévenus par le port de chaussures confortables. Pour les patients les plus exposés, des précautions spécifiques doivent être prises.

Des chaussures confortables pour prévenir les cors, callosités et durillons

Pour prévenir les cors, callosités et durillons des pieds, choisissez des chaussures souples sur le dessus et adaptées à la forme de vos pieds. Elles doivent être assez larges et sans coutures internes car celles-ci peuvent provoquer des frottements gênants.

Si vous ne pouvez pas bouger vos orteils, vos chaussures sont trop serrées : il doit rester un espace sur le côté de vos pieds et au-dessus de vos orteils.

La semelle des chaussures ne doit pas être trop fine, ni trop molle : elle doit avoir une certaine épaisseur pour amortir la pression de la plante du pied.

Ne portez pas de talon haut mais un petit talon de 3 cm.

En cas de déformation du pied (hallux valgus, orteils en marteau...), ces recommandations dont d’autant plus importantes : pas de chaussures fines et pointues, pas de talon haut.

L’hygiène des pieds

Pour éviter les cors, callosités et durillons, une bonne hygiène des pieds est à observer.

  • Vérifiez régulièrement l’état de vos pieds pour détecter précocement la moindre anomalie : rougeur, apparition d'un épaissement de la peau, début de déformation… Prises tôt, ces anomalies sont plus faciles à traiter.
  • Lavez vos pieds tous les jours et séchez-les bien sans oublier l’espace entre les orteils.
  • Si vous avez la peau sèche, appliquez une crème hydratante qui prévient l'hyperkératose (diminution de la formation des lésions cornées).

Des précautions spécifiques pour les patients les plus exposés aux cors, callosités et durillons

Un examen des pieds par un médecin est recommandé chez certaines personnes (une fois par an, voire plus selon les cas) :

Les patients de plus de 75 ans

Ils sont plus susceptibles de développer des lésions des pieds, notamment parce qu’ils ont parfois du mal à assurer seuls les soins d’hygiène. Le médecin peut les orienter vers un pédicure-podologue.

Les personnes diabétiques

Plus exposées aux lésions et au risque infectieux, les personnes diabétiques doivent surveiller leurs pieds très régulièrement. Pour certains patients, l’Assurance Maladie prend en charge plusieurs séances annuelles de soins du pédicure-podologue (sur prescription médicale) : Diabète, la prévention des complications du pied (espace pédicures-podologues)

  • National Health service (NHS). Corns and calluses. Site internet : NHS. Londres ; 2018 [consulté le 17 décembre 2019]
  • National Institutes of Health (NIH). Corns and Calluses. Site internet : MedlinePlus. Bethesda (États-Unis) ; 2019 [consulté le 17 décembre 2019]
  • The Trobe University- Departement of podiatry. Foot problems – Corns and calluses. Site internet : Betterhealth Channel. Melbourne (Australie) ; 2014 [consulté le 17 décembre 2019]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Séances de prévention des lésions du pied chez le patient diabétique, par le pédicure-podologue. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 17 décembre 2019]