Bons réflexes

13 octobre 2017
Si des cors apparaissent, vous pouvez les traiter en ponçant les zones concernées et en appliquant localement un médicament. Lors du traitement des cors, choisissez des chaussures confortables et ayez une bonne hygiène des pieds.

Comment traiter soi-même des cors, callosités et durillons ?

Si vous présentez des cors ou des callosités, vous pouvez les poncer doucement avec une pierre ponce, une lime ou du papier-émeri. Ce geste élimine progressivement la couche de peau en excès. Pour faciliter sa réalisation, ramollissez la peau épaissie :

  • en trempant vos pieds dans de l’eau chaude au préalable, pendant vingt minutes ;
  • en appliquant régulièrement une crème hydratante.

Pour enlever la couche superficielle de corne et le noyau du cor, vous pouvez aussi employer des médicaments dits "kératolytiques" ou "coricides". Ils contiennent de l’acide salicylique, qui dissout la kératine (protéine composant l’épiderme). Grâce au traitement, la couche est ramollie et se détache.

Ces produits sont disponibles sous forme de pommade, pâte ou emplâtre. Il faut les appliquer seulement sur les cors, callosités et durillons car ils détruisent également la peau saine. Après application, recouvrez la zone traitée par un pansement protecteur. Il est important de bien lire et respecter les instructions de la notice (en cas de doute, demandez l’avis de votre pharmacien).

Ils sont utilisables par la majorité des patients. Mais leur usage est déconseillé chez les personnes diabétiques, les personnes présentant une artériopathie des membres inférieurs, chez les personnes ayant une maladie de peu au niveau des pieds.

Si vous êtes traité(e) pour un diabète, il est préférable de ne pas soigner vous-même vos cors, callosités et durillons. Vous éviterez ainsi les risques :

  • de lésion ou d’infection provoquée par une irritation, suite au ponçage de la peau ;
  • de mauvaise cicatrisation après application d’un kératolytique (à cause d’une irrigation sanguine insuffisante de la zone traitée).

Le chaussage et l’hygiène, au cours du traitement pour cors, callosités et durillons

Lors du traitement de cors, callosités et durillons, soyez vigilant sur les deux points suivants.

Optez pour des chaussures plutôt légères, souples et assez larges, sans couture, celle-ci pouvant provoquer des frottements gênants. Quand vous les mettez, veillez à ce qu’il reste de l’espace sur le côté de vos pieds et au-dessus de vos orteils. Ceci est particulièrement important si vos pieds sont déformés ou si vous avez déjà présenté des cors (notamment sur le petit orteil).

Choisissez de préférence un modèle ayant une bonne semelle et un petit talon (3 à 4 cm de haut). 

Lavez vos pieds quotidiennement à l’eau et au savon, puis séchez-les bien, surtout entre les orteils. Cela évite la qui favorise l'infection des cors mous par des bactéries ou les mycoses des pieds.

Vous pouvez aussi appliquer une crème hydratante pour limiter la sécheresse cutanée, qui fragilise la peau.

Quand consulter ?

Les cors, callosités et durillons sont très courants, et la plupart du temps, tout à fait bénins. Leur principal inconvénient peut être de gêner la marche, en raison des douleurs qu’ils provoquent. Grâce aux soins que vous avez appliqués, ils disparaissent.

Cependant, ils ont tendance à se reformer si les frottements ou la compression du pied persistent.

Consultez votre médecin ou un pédicure podologue si :

  • vous êtes diabétique ou avez une artérite des membres inférieurs,
  • vous avez, en plus, une maladie de peau au niveau des pieds,
  • malgré vos soins, le cor, les callosités ou durillons persistent,
  • le cor se surinfecte, devenant alors rouge et très douloureux.
Sources
  • National Health service (NHS). Corns and calluses. Site internet : NHS choices. Londres ; 2016 [consulté le 13 octobre 2017]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Le pied de la personne âgée : approche médicale et prise en charge de pédicurie-podologie. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2005 [consulté le 13 octobre 2017]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Séances de prévention des lésions du pied chez le patient diabétique, par le pédicure-podologue. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 13 octobre 2017]
  • National Institutes of Health (NIH). Corns and Calluses. Site internet : MedlinePlus. Bethesda (États-Unis) ; 2017 [consulté le 13 octobre 2017]
  • The Trobe University- Departement of podiatry. Foot problems – Corns and calluses. Site internet : Betterhealth Channel. Melbourne (Australie) ; 2014 [consulté le 13 octobre 2017]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Médicaments en accès direct. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2017 [consulté le 13 octobre 2017]