Stérilisation à visée contraceptive chez l'homme et chez la femme

13 novembre 2019
La stérilisation à visée contraceptive ne peut être pratiquée que chez une personne majeure (homme ou femme). C'est une méthode permanente et irréversible dont le choix demande un délai de réflexion.

Quelles sont les méthodes de stérilisation à visée contraceptive ?

La stérilisation chez l'homme : la vasectomie

Cette intervention chirurgicale consiste à couper ou obturer les qui partent de l' et vont jusqu'à la prostate. Le chirurgien y accède par une petite incision de la peau des bourses.

La vasectomie est pratiquée en structure de chirurgie ambulatoire sous anesthésie locale ou parfois générale. Les complications sont rares : hématome des bourses, infection, douleur au niveau des bourses.

Après vasectomie, le passage des spermatozoïdes vers la verge est impossible. Le sperme est dépourvu de spermatozoïdes ; on parle d'azoospermie.

Cette azoospermie n'est obtenue qu'après 8 à 16 semaines et une vingtaine d'éjaculations. Durant cette période, l'utilisation d'une contraception comlémentaire est indispensable. Un spermogramme permet de vérifier l'absence de spermatozoïdes dans le sperme.

La vasectomie est permanente et irréversible. Elle ne modifie pas la qualité de la vie sexuelle (érection, éjaculation et plaisir sexuel). Elle ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles.

L'appareil génital masculin

 appareil génital et urinaire masculin

La stérilisation chez la femme : la ligature des trompes

La stérilisation peut être obtenue par différentes techniques qui provoquent une fermeture immédiate des trompes :

  • en les ligaturant,
  • en les électrocoagulant,
  • en les pinçant par la pose d'un anneau ou d'un clip.

Ces interventions sont pratiquées, en général sous anesthésie générale par cœlioscopie, par voie vaginale (avec petite incision au fond du vagin) ou plus rarement au cours d'une intervention pour un autre motif (césarienne par exemple). L'hospitalisation est de 1 à 3 jours. Les complications sont rares : douleurs abdominales, saignements...

Après ligature de trompes, la stérilisation est définitive. Une opération de reperméabilisation des trompes est parfois possible avec des résultats très aléatoires. La qualité de vie sexuelle est conservée ainsi que l'équilibre hormonal. Ces méthodes ne protègent pas contre les infections sexuellement transmissibles.

L'appareil génital féminin

 appareil génital féminin (3)

Comment se fait le choix de la stérilisation à visée contraceptive ?

La stérilisation à visée contraceptive ne peut être pratiquée que chez une personne majeure. Mais aucune condition d'âge (au-delà des18 ans), de nombre d'enfants ou de statut marital n'est exigée.

La décision d'avoir recours à la stérilisation à visée contraceptive est prise après concertation et réflexion.

Si vous envisagez une procédure de stérilisation, posez-vous quelques questions :

  • quelles sont vos motivations ?
  • vous sentez-vous libre de votre choix ?
  • connaissez-vous les méthodes contraceptives autres et leur efficacité ?
  • connaissez-vous les techniques de stérilisation et leur caractère irréversible ?
  • n'avez-vous pas la crainte de regretter votre décision ?

Vous pouvez être informé(e) par votre médecin et demander un accompagnement avant de prendre votre décision (conseiller conjugal, psychologue, psychiatre...)

Un délai de réflexion de 4 mois est prévu avant une seconde consultation médicale au cours de laquelle vous donnez votre consentement par écrit.

Haute Autorité de santé. Fiche Mémo : Stérilisation à visée contraceptive chez l'homme et chez la femme. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2019 [consulté le 4 octobre 2019]