La contraception d’urgence gratuite et anonyme pour les mineures

02 août 2017
Afin de réduire le nombre de grossesses non désirées chez les jeunes filles mineures, des dispositions particulières relatives à la délivrance de la "pilule du lendemain" ont été mises en place. Elle est désormais gratuite et délivrée dans différents lieux de façon anonyme.

Conditions de délivrance pour les mineures

La contraception d’urgence hormonale ou "pilule du lendemain" peut être délivrée aux mineures gratuitement, de façon anonyme et sans prescription médicale quel que soit le médicament utilisé :

  • dans une pharmacie ;
  • dans un centre de planification ou d'éducation familiale ;
  • auprès de l’infirmière scolaire des établissements d'enseignement du second degré pour les collégiennes ou lycéennes ;
  • dans un service universitaire ou interuniversitaire de médecine préventive et de prévention de la santé pour les étudiantes (en général majeures).

Il s’agit d’un seul comprimé à prendre le plus rapidement possible et au plus tard dans les trois jours qui suivent le rapport sexuel sans contraception pour les spécialités à base de levonorgestrel (Norlevo®, Levonorgestrel Biogaran®) et dans les cinq jours pour la spécialité à base d’ulipristal acétate (Ellaone®).

Vous êtes mineure d'au moins 15 ans ? La consultation, les examens de biologie et la contraception sont gratuits. La confidentialité est assurée et vous n'avez pas besoin d'autorisation parentale. Vous pouvez aussi consulter un centre de planification et d’éducation familiale.

Des réponses à vos questions santé

Vous avez des questions relatives à votre santé ? Le Fil santé jeunes répond à vos interrogations au 0 800 235 236. Ce service est anonyme et gratuit, tous les jours de 9 h à 23 h.

Comment se procurer la contraception d’urgence dans une pharmacie ?

Le pharmacien peut vous délivrer une contraception d’urgence hormonale. Pour cela :

  • Présentez-vous à la pharmacie de votre choix le plus tôt possible : dans les heures qui suivent le rapport non ou mal protégé, et pas au-delà de trois à cinq jours.
  • Le pharmacien ne vous demandera ni votre identité ni votre carte Vitale et vous recevra dans un espace permettant la confidentialité.
  • Le pharmacien s’assurera que la contraception d’urgence hormonale est le moyen adapté à votre situation.
  • La contraception d’urgence hormonale étant gratuite uniquement pour les jeunes filles mineures, le pharmacien peut vous demander votre âge. Si vous êtes mineure, vous n’aurez donc rien à payer.

Le pharmacien vous apportera conseils et informations. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions. Comme tout professionnel de santé, il est tenu au secret professionnel. Il peut vous orienter vers un médecin ou une sage-femme pour votre suivi et pour vous guider dans le choix d'une contraception régulière. Il tient également à votre disposition les coordonnées des centres de planification et d’éducation familiale.

La contraception d’urgence hormonale dans les établissements scolaires

Vous pouvez demander une contraception d’urgence hormonale à l’infirmier(e) scolaire :

  • Après un rapport sexuel non ou mal protégé vous pouvez rencontrer l’infirmier(e) scolaire de votre établissement qui vous aidera à gérer la situation et vous informera sur les différentes possibilités de contraception d’urgence.
  • L’infirmier(e), après s’être entretenu avec vous, peut vous orienter vers les lieux où vous procurer la contraception d’urgence et, éventuellement, vers un médecin ou une sage-femme.
  • L’infirmier(e) scolaire peut aussi vous administrer la contraception d’urgence hormonale afin de vous éviter une grossesse non désirée. L’infirmier(e) s’assurera alors de la prise effective du médicament et de sa posologie et organisera votre suivi médical au cours de votre scolarité.
  • Si vous êtes mineure, l’infirmier(e) vous proposera également de s’entretenir avec un de vos parents pour l’informer de son action auprès de vous, ce que vous pouvez refuser.
Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Contraception : les fiches mémos. Contraception d'urgence. Site internet : HAS ; 2015 [consulté le 7 juin 2016]
  • Code de la santé publique : articles D5134-1 à D5134-10 Contraceptifs
  • Décret n°2016-683 du 26 mai 2016 relatif à la délivrance de la contraception d’urgence par les infirmiers scolaires