Prévenir la constipation chez l’enfant

Pour éviter que votre enfant souffre de constipation, veillez à ce qu'il ait une bonne hygiène de vie, une alimentation diversifiée et riche en fibres ainsi qu'une activité physique suffisante.

Des habitudes alimentaires pour éviter d'être constipé

Veillez à une bonne alimentation dès le plus jeune âge de votre enfant.

Lorsque votre enfant grandit, il est important qu'il conserve de bonnes habitudes alimentaires pour éviter d'être constipé :

  • une alimentation équilibrée riche en légumes et fruits ainsi qu'en aliments riches en fibres (céréales au son, pain au blé entier, légumineuses...) ;
  • une consommation limitée de produits gras et sucrés ;
  • de l'eau à volonté. C'est la seule boisson nécessaire pour un enfant qui a soif.

L' activité physique pour éviter la constipation de l'enfant

L’activité physique stimule l’appétit et les colons "paresseux".

Veillez également à ce que votre enfant pratique une activité physique tous les jours. Être actif est en effet aussi important qu'une alimentation équilibrée. Cela permet de rester en forme et de lutter activement contre la constipation.

On entend par activité physique tous les mouvements de la vie quotidienne : ceux effectués à la maison, à l’école, pendant les loisirs. Pensez aussi à être vous-même actif : les enfants aiment bien suivre l’exemple de leurs parents. Dans l’idéal, les enfants devraient pratiquer au moins 60 minutes d’activité physique par jour.

L'activité physique peut prendre de nombreuses formes :

  • favoriser les déplacements à pied ou en vélo pour aller à l’école, au collège ou au lycée, pour faire les courses ;
  • pour les écoliers, jouer 30 minutes avec les copains dans les espaces de jeux, les parcs ou les squares, chaque jour après la classe ;
  • pour les collégiens et les lycéens, participer à une activité sportive hebdomadaire (association de l’établissement, club) en faisant une activité qui plaît : course, saut, natation, sport collectif... et en essayant plusieurs sports ;
  • aider aux travaux de jardinage, de bricolage, promener son chien et faire des sorties en famille ou entre amis à pied, en vélo ou en roller ;
  • utiliser les plateformes d’exercices proposées par certains jeux vidéo.

L'activité physique doit s'accompagner d'une diminution des comportements sédentaires, c'est à dire toute occupation qui a lieu en position assise, allongée ou debout sans mouvements.
Par exemple, pour un enfant :

  • être assis pour lire, écrire, étudier, passer du temps devant un écran (télévision, jeux vidéo, ordinateur) ;
  • être spectateur d'un évènement sportif ;
  • être debout sans bouger ;
  • être allongé pour lire, regarder la télévision...

Prévenir la constipation de l'enfant par une bonne hygiène de vie

L'apprentissage de la propreté

Attendez que votre enfant soit prêt (entre 2 et 3 ans) pour lui apprendre à aller sur le pot. Des tentatives d'apprentissage trop précoces peuvent conduire à la constipation. Invitez régulièrement votre enfant à utiliser le pot ou les toilettes après les repas, mais sans en faire une obligation qui pourrait l'inquiéter.

Ne soyez pas trop insistant sur l'acquisition de la propreté de votre enfant et n'essayez pas d'instaurer la propreté trop tôt ou si votre enfant n'est pas prêt à cela.

Consultez la page Comment mon enfant va-t-il devenir propre ?, sur le site mpedia.fr, pour en savoir plus sur l'acquisition de la propreté de votre enfant.

Le passage aux toilettes

Apprenez à votre enfant à se présenter de façon quotidienne aux toilettes, après un repas par exemple, même en l'absence de besoin. Après chaque repas, le colon est animé d’ondes de contractions qui peuvent se traduire par un besoin d’aller aux toilettes. La nécessité d'aller à la selle reviendra progressivement.

Incitez-le à prendre son temps aux toilettes. Essayez de le faire rester sur le WC quelques minutes, pour habituer son organisme à cet horaire.

Ne donnez pas à votre enfant une image négative de la .

Évitez de critiquer les toilettes des lieux collectifs (écoles, lieux publiques...), comme les problèmes d’odeurs ou d’hygiène, ce qui pourrait empêcher votre enfant d’aller aux toilettes à l’extérieur de la maison. Apprenez-lui à bien se laver les mains après être passé aux toilettes.

Expliquez-lui qu'il n'est pas bon qu'il se retienne d'aller à la selle et assurez-vous que votre enfant va aux toilettes dès qu’il en a envie (ou dès que vous pensez qu’il en a envie).

Adapter les toilettes à la taille de l'enfant

Pour l'apprentissage, utilisez un pot posé à terre.

Puis, lorsque l'enfant grandit, aménagez-lui de bonnes conditions à la défécation aux toilettes. Pour pouvoir pousser, votre enfant doit s'appuyer sur un plan fixe. Il ne peut pas déféquer s'il est en position instable, s'il est suspendu à la cuvette des WC parce que ses pieds ne touchent pas par terre. Pour cela, posez un réducteur de lunette, procurez-lui, si ses jambes sont encore trop courtes, un petit banc pour que ses pieds puissent y prendre appui.

  • Collège national des pédiatres universitaires. Constipation. ECN 2021. 8è édition Elsevier Masson.
  • Maurage C. La constipation : une nouvelle maladie chronique ou un fait de société ? Med Ther Pediatr. 2006;9(2):123-30
  • Mouterde O. Traitements de la constipation du nourrisson et de l'enfant. Archives de pédiatrie. 2016;23(6):664-667
  • Reinberg O, Meyrat B-J, Vasseur Maurer S, Nydegger A. La constipation chez l'enfant. Rev Med Suisse 2011;7:225-226
  • The Hospital for Sick Children. Constipation. Site internet : Aboutkidshealth. Toronto (Canada) ; 2019 [consulté le 11 avril 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires