Les complications du diabète au niveau des reins

16 juillet 2020
L’hyperglycémie endommage à la longue les petits vaisseaux des reins. On parle de néphropathie diabétique. Ces complications peuvent conduire à une insuffisance rénale chronique.

La néphropathie diabétique

Le diabète, en cause dans la maladie rénale chronique

Les reins sont des organes qui filtrent le sang. Ils éliminent dans les urines les produits dont l’organisme n’a pas besoin, et retiennent dans le sang les produits nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, comme les protéines.

Les reins sont riches en petits vaisseaux (ou micro-vaisseaux). Leur paroi est endommagée lorsque le taux de sucre dans le sang reste élevé (hyperglycémie). On parle de néphropathie diabétique. L’atteinte des petits vaisseaux du rein est considérée comme une microangiopathie, qui aboutit peu à peu à une diminution de la fonction des reins ou maladie rénale chronique.

Le rein joue alors moins bien son rôle de filtre du sang de l'organisme. Certaines substances dont l’organisme a besoin sont éliminées dans les urines alors qu’elles ne le devraient pas. À l’inverse, d’autres substances, qui ne sont pas nécessaires à l’organisme, ne sont pas correctement éliminées. Elles peuvent devenir toxiques si elles sont en quantités trop importantes.

Consulter la brochure "La maladie rénale, qu'est-ce que c'est ?" (PDF)

La maladie rénale chronique est une maladie longtemps silencieuse, d’évolution progressive et sans possibilité de guérison. Avec le temps, les reins assurent de moins en moins bien leur fonction de filtration et d’élimination. En dessous d'un certain seuil de filtration des reins, on parle d'insuffisance rénale chronique dont l'évolution naturelle est plus ou moins lente mais peut aller jusqu’à la perte totale de la fonction rénale. C'est l’insuffisance rénale terminale, nécessitant un traitement de suppléance par dialyse et/ou greffe de rein.

Lire l'article : "Dépistage de la maladie rénale chronique"

Les autres facteurs aggravant l'atteinte rénale

D’autres facteurs, souvent associés au diabète, fragilisent la paroi des petits vaisseaux et favorisent l’apparition d’une maladie rénale chronique :

Diabète : prendre soin de ses reins

Il est important de bien faire les examens de suivi du diabète.

Si les anomalies rénales sont détectées précocément, il est possible d'en ralentir l'évolution en équilibrant bien son diabète, en évitant ou en traitant tous les autres facteurs de risque de maladie rénale chronique.

Vidéo : La néphropathie diabétique

© Blausen Medical

Les infections urinaires chez la personne diabétique

Les infections urinaires sont plus fréquentes chez la personne diabétique. La présence de sucre dans les urines favorise la multiplication des bactéries.

 Il s'agit le plus souvent de cystite, dont les symptômes sont souvent inexistants. Une recherche d'infection par bandelette urinaire et si besoin par ECBU est indispensable au moindre doute.

Le risque est la contamination des reins par la bactérie en cause et l'apparition d'une pyélonéphrite qui peut aggraver la néphropathie diabétique.

  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide - Affection de longue durée - Diabète de type 1 de l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 29 juin 2020]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actes et prestations - Affection de longue durée - Diabète de type 1 et diabète de type 2. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 29 juin 2020]
  • Collège des enseignants d'endocrinlogie, diabète et maladies métaboliques. Diabète sucré de types 1 et 2 de l'enfant et de l'adulte. ECN 2019. Editions Elsevier Masson.
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Insuffisance rénale. Site internet : Inserm. Paris ; 2017 [consulté le 29 juin 2020]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide du parcours de soins. Maladie rénale chronique de l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 29 juin 2020]