Les complications du diabète au niveau des reins

02 janvier 2021
L’hyperglycémie endommage à la longue les petits vaisseaux des reins. On parle de néphropathie diabétique. Ces complications peuvent conduire à une insuffisance rénale chronique.

La néphropathie diabétique

Le diabète, en cause dans la maladie rénale chronique

Les reins sont des organes qui filtrent le sang. Ils éliminent dans les urines les produits dont l’organisme n’a pas besoin, et retiennent dans le sang les produits nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, comme les protéines.

Les reins sont riches en petits vaisseaux (ou micro-vaisseaux). Leur paroi est endommagée lorsque le taux de sucre dans le sang reste élevé (hyperglycémie). On parle de néphropathie diabétique. L’atteinte des petits vaisseaux du rein est considérée comme une microangiopathie, qui aboutit peu à peu à une diminution de la fonction des reins ou maladie rénale chronique.

Le rein joue alors moins bien son rôle de filtre du sang de l'organisme. Certaines substances dont l’organisme a besoin sont éliminées dans les urines alors qu’elles ne le devraient pas. À l’inverse, d’autres substances, qui ne sont pas nécessaires à l’organisme, ne sont pas correctement éliminées. Elles peuvent devenir toxiques si elles sont en quantités trop importantes.

Consulter la brochure "La maladie rénale, qu'est-ce que c'est ?" (PDF)

La maladie rénale chronique est une maladie longtemps silencieuse, d’évolution progressive et sans possibilité de guérison. Avec le temps, les reins assurent de moins en moins bien leur fonction de filtration et d’élimination. En dessous d'un certain seuil de filtration des reins, on parle d'insuffisance rénale chronique dont l'évolution naturelle est plus ou moins lente mais peut aller jusqu’à la perte totale de la fonction rénale. C'est l’insuffisance rénale terminale, nécessitant un traitement de suppléance par dialyse et/ou greffe de rein.

Lire l'article : "Dépistage de la maladie rénale chronique"

Les autres facteurs aggravant l'atteinte rénale

D’autres facteurs, souvent associés au diabète, fragilisent la paroi des petits vaisseaux et favorisent l’apparition d’une maladie rénale chronique :

Diabète : prendre soin de ses reins

Il est important de bien faire les examens de suivi du diabète.

Si les anomalies rénales sont détectées précocément, il est possible d'en ralentir l'évolution en équilibrant bien son diabète, en évitant ou en traitant tous les autres facteurs de risque de maladie rénale chronique.

Vidéo : La néphropathie diabétique

[Cette animation 3D explique les complications rénales liées au diabète et leur traitement. Elle est réalisée par Blausen Medical.]

Les reins sont des organes de petite taille, disposés en paires, et qui ont la forme de deux haricots. Ils sont situés sous le thorax, à l'arrière de l'abdomen. Bien que nous naissions généralement avec deux reins, notre organisme est capable de fonctionner normalement avec un seul d'entre eux.

Les fonctions du rein sont : la régulation du liquide contenu dans le corps, la régulation de la pression artérielle, la production de globules rouges et la filtration des déchets de l'organisme. Chaque rein se compose de près d'un million d'unités filtrantes, appelées « néphrons ».

Chaque néphron contient un amas de petits vaisseaux sanguins, appelés « glomérules ». Les glomérules sont semi-perméables et permettent ainsi à l'eau et aux déchets solubles du sang de passer à travers leur membrane. Les déchets ainsi filtrés sont transportés hors de l'organisme par l'intermédiaire de l'urine.

Le diabète est un trouble dû à un taux de glycémie, ou glucose sanguin élevé, qui peut endommager la membrane des artères et entraîner une hausse de la tension artérielle. Cette augmentation de la tension artérielle force les reins à filtrer une quantité excessive de sang, et entraîne de ce fait un épuisement et une dégradation des néphrons. On appelle cette maladie la « néphropathie diabétique ».

Lorsque les filtres glomérulaires des néphrons cessent de fonctionner normalement, les déchets commencent à s'accumuler dans l'organisme, tandis que des protéines sanguines très importantes pour son fonctionnement sont perdues.

Les symptômes de cette maladie ne sont visibles que lorsque 80 % des reins ont été endommagés. Lorsqu'ils apparaissent, ces symptômes incluent souvent œdème, fatigue, perte de l'appétit, hypertension, mictions fréquentes et soif intense. Lorsque 85 à 90 % de la fonction rénale est perdue, on parle d'insuffisance rénale au stade terminal, et une dialyse rénale, voire une greffe de rein, s'impose généralement. Cette maladie touche environ 10 à 20 % des diabétiques. Une bonne hygiène de vie permet toutefois de retarder, voire d'empêcher son apparition. Il est donc important de contrôler sa glycémie à intervalle très régulier, de rester physiquement actif, de maintenir une tension artérielle à un taux acceptable et de contrôler son poids.

© Blausen Medical

Les infections urinaires chez la personne diabétique

Les infections urinaires sont plus fréquentes chez la personne diabétique. La présence de sucre dans les urines favorise la multiplication des bactéries.

 Il s'agit le plus souvent de cystite, dont les symptômes sont souvent inexistants. Une recherche d'infection par bandelette urinaire et si besoin par ECBU est indispensable au moindre doute.

Le risque est la contamination des reins par la bactérie en cause et l'apparition d'une pyélonéphrite qui peut aggraver la néphropathie diabétique.

  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide - Affection de longue durée - Diabète de type 1 de l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 29 juin 2020]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actes et prestations - Affection de longue durée - Diabète de type 1 et diabète de type 2. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 29 juin 2020]
  • Collège des enseignants d'endocrinlogie, diabète et maladies métaboliques. Diabète sucré de types 1 et 2 de l'enfant et de l'adulte. ECN 2019. Editions Elsevier Masson.
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Insuffisance rénale. Site internet : Inserm. Paris ; 2017 [consulté le 29 juin 2020]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide du parcours de soins. Maladie rénale chronique de l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 29 juin 2020]