Les complications du diabète au niveau des dents et des gencives

14 octobre 2020
Les personnes diabétiques ont un risque de complications au niveau des dents et des gencives et des structures soutenant les dents. On l’appelle la maladie parodontale.

Le diabète et le risque de gingivite et parodontite

Chaque dent se trouve insérée dans une cavité de l'os de la mâchoire ou alvéole, qui est tapissée par la gencive. La dent est fixée à l’os de la mâchoire par des ligaments. On appelle parodonte l’ensemble des structures qui soutiennent la dent.

La plaque dentaire (ou plaque bactérienne) se forme naturellement à la base des dents par l’accumulation de bactéries, de restes d’aliments et de salive entre dents et gencive. Si elle est mal éliminée, la plaque dentaire peut se calcifier et former des dépôts de tartre.

La plaque dentaire

plaque dentaire, conséquences

La plaque et le tartre peuvent provoquer une inflammation de la gencive. On parle alors de gingivite. Si celle-ci n’est pas traitée, l’inflammation va atteindre progressivement le parodonte. C’est le stade de la maladie parodontale, également appelée parodontite ou parodontopathie.

Si la maladie s’aggrave, les dents peuvent bouger, voire se déchausser. Un brossage quotidien efficace permet d’éliminer la plaque dentaire et prévient la formation de tartre et la gingivite.

Les personnes ayant un diabète ont un risque plus élevé d’infections bactériennes des dents (caries, abcès dentaires) et des gencives. Ces complications peuvent évoluer rapidement sans que l’on s’en rende compte.

Carie évoluant vers un abcès dentaire

Schéma représentant l’évolution d’un abcès dentaire (cf. description détaillée ci-après)

Un abcès dentaire est causé par une accumulation de pus liée à une infection d’une dent, résultant souvent de l’évolution d’une carie. Le pus s’infiltre ainsi dans chaque composante de la dent : l’émail, la dentine, la pulpe dentaire et la racine.

Les infections des dents et des gencives modifient également l’équilibre du diabète.

Fumer augmente le risque d’avoir des complications buccodentaires. Si arrêter le tabac vous semble difficile, parlez-en à votre médecin. Il vous conseillera sur les méthodes qui pourraient vous aider.

Diabète : détecter les anomalies au niveau des dents et des gencives

Quand on est diabétique, il est conseillé d’examiner régulièrement ses dents et ses gencives et de se faire suivre au moins 1 fois par an par son chirurgien-dentiste.

Surveiller chaque jour l'aspect de ses dents et de ses gencives

À chaque brossage, vous pouvez observer vos dents et vos gencives. La présence de plaque dentaire se caractérise par un dépôt blanc pâteux sur les dents. Elle est plus épaisse à la base, près des gencives. Si ce dépôt devient dur (calcifié), il s’agit de tartre dentaire.

En cas de gingivite, la gencive, qui normalement est rose, devient brillante et rouge, parfois violacée. Elle est souvent gonflée et sensible. Elle peut saigner lorsque vous vous brossez les dents.

Si ces symptômes sont présents, il est nécessaire de consulter un chirurgien-dentiste. N’hésitez pas aussi à lui signaler une sensation de mauvais goût persistant dans la bouche ou un manque de salive (bouche sèche).

Surveillez également vos dents à la recherche d'une carie, qui peut être la source de survenue d'un abcès dentaire.

Consulter régulièrement son chirurgien-dentiste

Même en l’absence de symptômes, il est recommandé de faire réaliser au moins une fois par an un examen bucco-dentaire par un chirurgien-dentiste, ce qui permettra de dépister rapidement et de prendre en charge d’éventuelles infections (caries, abcès dentaire et gingivite) dont le risque est plus élevé chez les personnes diabétiques.

S'il le juge nécessaire, votre dentiste peut vous proposer un détartrage (soin de prévention qui consiste à enlever le tartre déposé sur les dents), voire un acte d'assainissement parodontal qui associe au détartrage un acte de surfaçage radiculaire.

Cet examen peut être complété par une radiographie et / ou un prélèvement pour rechercher les bactéries responsables d’infection.

N'oubliez pas que le brossage des dents, deux fois par jour au minimum, est une étape indispensable à la prévention.

Le remboursement des soins bucco-dentaires en lien avec le diabète

Les soins bucco-dentaires en lien avec le diabète (examen dentaire annuel ou détartrage, par exemple) sont remboursés à 100 %  au titre du diabète déclaré en affection de longue durée (ALD), sur la base des tarifs de remboursement de l’Assurance Maladie.

L’assainissement parodontal est également pris en charge pour les personnes diabétiques.

  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide - Affection de longue durée - Diabète de type 1 de l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 22 juillet 2020]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actes et prestations - Affection de longue durée - Diabète de type 1 et diabète de type 2. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 22 juillet 2020]
  • Collège des enseignants d'endocrinlogie, diabète et maladies métaboliques. Diabète sucré de types 1 et 2 de l'enfant et de l'adulte. ECN 2019. Editions Elsevier Masson.