Agir sur la cause et les conséquences de la cirrhose

25 avril 2017
Les traitements de la cirrhose ciblent la cause de la maladie et ses éventuelles complications. Il est établi par une équipe pluridisciplinaire, coordonnée par le médecin traitant.

Traiter la cause de la cirrhose

  • L’arrêt de l’alcool est impératif.
  • En cas d’hépatite virale B ou d’hépatite virale C devenue chronique, un traitement lourd est prescrit, à base de puissants médicaments antiviraux. Des examens réguliers permettent de surveiller l’évolution de la maladie.
  • Un traitement spécifique est mis en place pour les autres causes (hémochromatose, maladie métabolique, maladie auto-immune…)
  • La suppression des facteurs aggravant la cirrhose est indispensable : arrêt de la consommation de drogues ou de certains médicaments, contrôle du surpoids ...

Prévenir les complications

Pour prévenir les infections bactériennes ou virales plus fréquentes et plus graves en cas de cirrhose, certaines mesures sont indispensables :

  • une bonne hygiène bucco-dentaire et des soins cutanés en cas de plaie, sont recommandés ;
  • il est également conseillé de se faire vacciner contre certaines maladies, comme les hépatites, la grippe, les infections à pneumocoque.

Lorsqu’il y a des varices œsophagiennes, des complications hémorragiques peuvent survenir. Un traitement médicamenteux par beta bloquants ou une ligature des varices œsophagiennes permet de réduire le risque de saignement.

Traiter les complications

Le traitement des ascites, des infections bactériennes, des hémorragies digestives, des troubles du comportement ou du cancer du foie relève d’une prise en charge hospitalière pluridisciplinaire.

La greffe de foie, ou transplantation hépatique, peut être discutée en cas de :

  • cirrhose décompensée au-delà de toute thérapeutique médicale ;
  • cancer du foie.

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

Sources
  • Ministère du travail, de l'emploi et de la santé, Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes). Dossier de presse. Boire un peu trop d’alcool tous les jours… c’est mettre sa vie en danger. Site internet : Inpes. Saint-Denis (France) ; 2011 [consulté le 3 juin 2014]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Recommandations professionnelles. Surveillance des malades atteints de cirrhose non compliquée et prévention primaire des complications. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 30 mai 2014]
  • Collégiale des universitaires en hépato-gastro-entérologie. Cirrhose et complications. Site internet : Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2009 [consulté le 30 mai 2014]