Cholécystite : le traitement et ses suites

08 juin 2017
Si des médicaments peuvent soulager la douleur liée à la cholécystite aiguë, l’ablation de la vésicule biliaire est nécessaire pour obtenir la guérison. Après l’intervention, un repos est nécessaire pour se rétablir. Il peut être court en cas d’opération par cœlioscopie.

Consultation chez votre médecin traitant

Le diagnostic de cholécystite aiguë est réalisé par votre médecin traitant ou lors d’une hospitalisation, si les symptômes sont particulièrement douloureux. Le traitement relève d’un chirurgien (spécialisé en hépato-gastro-entérologie). Son but est de soigner l’infection et d’en supprimer la cause, à savoir les calculs.

Le traitement chirurgical : la cholécystectomie

C’est le seul qui guérit vraiment le patient. La cholécystectomie consiste à enlever la vésicule biliaire et à vérifier l’absence de calcul dans les voies biliaires. Aujourd’hui, cette intervention est réalisée au moment de la crise de cholécystite aiguë, le plus tôt possible (idéalement dans les 72 heures après l'apparition des symptômes).

On peut utiliser deux méthodes chirurgicales différentes :

  • La cholécystectomie par . C’est la technique privilégiée lorsque le patient est en bon état général. En effet, les suites opératoires sont simples ; l’hospitalisation et la convalescence sont courtes.
  • La cholécystectomie par laparotomie (ouverture de la paroi abdominale, sous les côtes) est parfois nécessaire dans les cas plus graves. La durée d’hospitalisation et la convalescence sont alors plus longues.
La , un mode d’intervention plus léger que la chirurgie classique

Cette technique chirurgicale permet de réaliser une intervention sans ouvrir l’abdomen. On pratique quatre petites incisions dans la paroi abdominale. Par une incision, on introduit un gaz dans le ventre qui va soulever la paroi abdominale. Par les trois autres incisions, le chirurgien introduit une caméra reliée à un écran vidéo et les instruments chirurgicaux. Il peut ainsi voir les organes, et opérer en suivant ses propres gestes sur l'écran vidéo.

Les traitements médicamenteux en cas de cholécystite aiguë

En complément du traitement chirurgical de la cholécystite aiguë, on prescrit plusieurs types de médicaments :

  • les antalgiques et les soulagent la douleur ;
  • les antibiotiques sont administrés systématiquement, pour traiter l’infection.

Les suites de la cholécystectomie

Voici quelques conseils pour que votre rétablissement se passe au mieux après l’intervention :

  • surveillez votre état général et signalez à votre médecin traitant toute anomalie (vomissements, fièvre, jaunisse, persistance de la douleur, etc.) ;
  • respectez les consignes du chirurgien pour la reprise de votre alimentation habituelle et de vos activités quotidiennes ou physiques ;
  • observez le repos post-chirurgical prescrit. Sa durée varie généralement de une à cinq semaines. Elle est évaluée par votre médecin traitant et par le chirurgien en fonction de plusieurs critères :
  1. la technique chirurgicale employée (après une l’arrêt de travail est souvent deux fois plus court qu’après une laparotomie),
  2. votre état général et vos éventuels autres problèmes de santé,
  3. votre profession (si vous pratiquez un métier sédentaire, l’arrêt de travail est beaucoup plus court que si vous exercez un métier nécessitant le port de charges lourdes),
  4. la présence ou non de complications post-chirurgicales.

En règle générale, dès que la cicatrisation est complète, vous pourrez reprendre activité professionnelle, sports et loisirs.

Sources
  • Rebibo L,  Sabbagh C, Mauvais F,  Regimbeau J M. Traitement chirurgical de la cholécystite aiguë lithiasique. EMC - Techniques chirurgicales - Appareil digestif 2016;11(1):1-17 [Article 40-925]
  • Société nationale française de gastro-entérologie (SNFGE). Prise en charge de la lithiase biliaire. Site internet : SNFGE. Paris ; 2010 [consulté le 8 juin 2017]
  • Payen JL, Muscari F. La cholécystite aiguë lithiasique, diagnostic, critère de gravité, traitement. Site internet : Association française de formation médicale continue en hépato-gastro-entérologie. Paris ; 2011 [consulté le 8 juin 2017]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Quand faut-il faire une cholécystectomie ? Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) : 2013 [consulté le 8 juin 2017]
  • Caisse nationale de l'assurance maladie (CNAMTS). Arrêt de travail. Cholécystectomie, après avis de la HAS. Site internet : ameli.fr. Paris ; 2011 [consulté le 8 juin 2017]