Sommaire : Cholécystite aiguë

Cholécystite : le traitement et ses suites

L’ablation de la vésicule biliaire, dans de brefs délais, et la prise d'antibiotiques permettent d'obtenir la guérison. Après l’intervention, un repos est nécessaire pour se rétablir. Il est plus court en cas d’opération par cœlioscopie.

Le traitement chirurgical : la cholécystectomie

Le diagnostic de cholécystite aiguë est réalisé par le médecin traitant ou lors d’une hospitalisation, si les symptômes sont particulièrement douloureux.

Le patient est ensuite adressé à un chirurgien digestif car le traitement est chirurgical : c'est la cholécystectomie.

La cholécystectomie consiste à enlever la vésicule biliaire et à vérifier l’absence de calcul dans les voies biliaires. Aujourd’hui, cette intervention est réalisée au moment de la crise de cholécystite aiguë, le plus tôt possible (idéalement dans les 72 heures après l'apparition des symptômes).

On peut utiliser deux techniques :

  • La cholécystectomie par cœlioscopie. C’est la technique privilégiée lorsque le patient est en bon état général. En effet, les suites opératoires sont simples ; l’hospitalisation et la convalescence sont courtes.
  • La cholécystectomie par laparotomie avec ouverture de la paroi abdominale, sous les côtes. Elle est parfois nécessaire dans les cas plus graves. La durée d’hospitalisation et la convalescence sont alors plus longues.

La cœlioscopie, un mode d’intervention plus léger que la chirurgie classique

Cette technique chirurgicale permet de réaliser une intervention sans ouvrir l’. On pratique quatre petites incisions dans la paroi abdominale. Par une incision, on introduit un gaz dans le ventre qui va soulever la paroi abdominale. Par les trois autres incisions, le chirurgien introduit une caméra reliée à un écran vidéo et les instruments chirurgicaux. Il peut ainsi voir les organes, et opérer en suivant ses propres gestes sur l'écran vidéo.

Pour en savoir plus, consulter la fiche : Comment se déroule une cœlioscopie ?

Les médicaments en cas de cholécystite aiguë

En complément du traitement chirurgical de la cholécystite aiguë, le médecin prescrit :

  • des antalgiques et des qui soulagent la douleur ;
  • des antibiotiques, administrés systématiquement, pour traiter l’infection bactérienne de la vésicule biliaire. En effet, l'obstruction du canal cystique par un calcul est responsable d’une stagnation de la qui favorise la prolifération des bactéries dans la vésicule. Les antibiotiques prescrits sont efficaces sur les bactéries présentes dans le tube digestif. Le traitement peut être modifié après obtention des résultats de l' réalisé sur les prélèvements opératoires.

Pour préserver l'efficacité des antibiotiques et prévenir la survenue d'une antibiorésistance, il est important de bien suivre quelques règles :

  • veillez à bien respecter la dose et la durée du traitement antibiotique ;
  • n'arrêtez pas un traitement prématurément. Même si votre état s'améliore, vous devez prendre l'antibiotique jusqu'au bout ;
  • ne donnez pas votre traitement à quelqu'un d'autre. Un antibiotique est spécifique à chacun ;
  • ne réutilisez pas un antibiotique plus tard, une fois le traitement terminé ;
  • en cas d'effets indésirables, demandez conseil à votre médecin traitant ou à votre pharmacien.    

Les suites de la cholécystectomie

La surveillance post-opératoire

Pour vous rétablir au plus vite après l'ablation de la vésicule biliaire, essayez d’appliquer les conseils suivants :

  • Signalez à votre médecin traitant toute anomalie (vomissements, ictère ou jaunisse, persistance de la douleur, mollet douloureux ou gonflé, etc.) de façon à détecter rapidement une complication.
  • Signalez la persistance d'une fièvre. Normalement, la température redevient normale rapidement après l'ablation de la vésicule biliaire infectée.
  • Suivez votre traitement antibiotique, tel qu'il a été prescrit.
  • Respectez les consignes du chirurgien pour reprendre votre alimentation habituelle et recommencer vos activités professionnelles, physiques et sportives.

Après cholécystectomie pour cholécystite aiguë, les complications sont rares :

  • complications dues à des difficultés opératoires de dissection de la vésicule, une blessure accidentelle du canal cholédoque, etc. ;
  • écoulement biliaire ou saignement au niveau de la cicatrice ;
  • infection pulmonaire en postopératoire (moins de 5% des cas) ;
  • phlébite ;
  • décompensation d'une maladie chronique (pulmonaire, cardiaque...)

Le repos après une cholécystectomie pour cholécystite aiguë

Observez le repos post-chirurgical prescrit. En cas de cholécystite aiguë, la durée est évaluée par votre médecin traitant et par le chirurgien en fonction de plusieurs critères :

  • le délai entre les premiers symptômes de cholécystite et l'intervention (l'intervention doit être réalisée au plus vite et avant 72 heures d'évolution) et l'évolution de la fièvre en post opératoire ;
  • la technique chirurgicale employée (après une cœlioscopie, l’arrêt de travail est souvent deux fois plus court qu’après une laparotomie) ;
  • votre état général et vos éventuels autres problèmes de santé ;
  • votre profession (si vous pratiquez un métier sédentaire, l’arrêt de travail est beaucoup plus court que si vous exercez un métier nécessitant le port de charges lourdes) ;
  • la présence ou non de complications post-chirurgicales.

Dès que la cicatrisation est complète, vous pourrez reprendre activité professionnelle, sports et loisirs.

Comment se fait la digestion sans vésicule biliaire ?

La vésicule biliaire, contenant des calculs, a en général un fonctionnement très diminué, voire nul ; ce qui explique que son ablation ait peu de conséquences.

Après la cholécystectomie, la n’est plus stockée mais le flux biliaire est préservé et devient plus continu, moins lié aux repas et la bile est moins concentrée. La digestion, en pratique, ne se trouve pas modifiée.

Rarement, cet écoulement biliaire modifié est responsable de selles diarrhéiques, la bile ayant un effet laxatif sur la colique.

Après l'intervention, la reprise de l'alimentation se fait le soir même ou le lendemain. Ultérieurement aucun régime alimentaire particulier n'est nécessaire.

 

  • Haute Autorité de santé (HAS). Quand faut-il faire une cholécystectomie ? Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2013 [consulté le 10 octobre 2022]
  • Caisse Nationale de l'Assurance Maladie (CNAM). Arrêt de travail. Cholécystectomie, après avis de la HAS. Site internet : Ameli. Paris ; 2013 [consulté le 10 octobre 2022]
  • Rebibo L,  Sabbagh C, Mauvais F, Regimbeau J M. Traitement chirurgical de la cholécystite aiguë lithiasique. EMC Elsevier Masson - Techniques chirurgicales - Appareil digestif. 2016;11(1):1-17 [Article 40-925]
  • Payen JL, Muscari F. La cholécystite aiguë lithiasique, diagnostic, critère de gravité, traitement. Site internet : Association française de formation médicale continue en hépato-gastro-entérologie. Paris ; 2011 [consulté le 10 octobre 2022]
  • Collège des universitaires français d'hépatogastro-entérologie. Lithiase biliaire et ses complications.  Site internet : Société nationale française de gastro-entérologie (SNFGE). Paris ; 2021 [consulté le 10 octobre 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire